Paris, 15 avr 2019 (AFP) - La cathédrale de Notre-Dame de Paris, très gravement endommagée par un incendie, "nous la rebâtirons", a affirmé lundi soir Emmanuel Macron, jugeant que "le pire a été évité, même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée".

"Nous rebâtirons Notre-Dame parce que c'est ce que les Français attendent, parce que c'est ce que notre histoire mérite, parce que c'est notre destin profond", a-t-il insisté, dans une déclaration sur le parvis de l'église sinistrée.

Le chef de l'Etat a adressé "une pensée pour l'ensemble de nos compatriotes", parce que Notre-Dame de Paris "c'est notre histoire, notre littérature, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments".

Entouré du Premier ministre Edouard Philippe, de la maire de Paris Anne Hidalgo, du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand et de l'archevêque de Paris Michel Aupetit, Emmanuel Macron a voulu avoir "un mot d'espérance" malgré un "terrible drame".

"Cette espérance, c'est la fierté que nous devons avoir. Fierté de tous ceux qui se sont battus pour que le pire n'advienne pas. Fierté parce que cette cathédrale, il y a plus de 800 ans, nous avons su l'édifier et à travers les siècles la faire grandir et l'améliorer", a-t-il lancé.

"Alors je vous le dis très solennellement ce soir: cette cathédrale nous la rebâtirons, tous ensemble", a poursuivi le chef de l'Etat, confirmant le lancement d'une souscription nationale à partir de mardi.

Le président de la République a également adressé aux sapeurs pompiers de Paris "les remerciements de la nation toute entière", pour "un courage extrême, un grand professionnalisme et beaucoup de détermination de la part de leurs chefs".

"Le pire a été évité, même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée", a-t-il dit. Le chef de l'Etat a également fait part de ses "pensées" aux catholiques et aux Parisiens.

A cause de l'incendie, Emmanuel Macron a annulé son allocution prévue à 20H00 ce lundi soir, où il devait annoncer ses décisions au terme du grand débat et de la crise des "gilets jaunes". La date de sa nouvelle intervention n'est pas encore fixée, a fait savoir son entourage.

Publié le 16/04/2019 12:14
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux