Paris, 19 fév 2019 (AFP) - Emmanuel Macron a annoncé mardi qu'il se rendrait dans l'après-midi au Mémorial de la Shoah à Paris avec les présidents de l'Assemblée nationale Richard Ferrand et du Sénat Gérard Larcher, après une série d'actes antisémites.

"Je serai à 18H15 au Mémorial de la Shoah pour rappeler la morsure dans notre histoire et pour dire ce qu'est la République et rappeler ce qu'est l'antisémitisme, la négation de ce qui est la République et la France", a déclaré le chef de l'Etat devant la presse.

M. Macron s'exprimait peu avant l'annonce de la profanation d'"environ 80 tombes" du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace, la préfecture du Bas-Rhin condamnant "avec la plus grande fermeté" un "acte antisémite odieux".

Gérard Larcher (LR) et Richard Ferrand (LREM) avaient annoncé plus tôt qu'ils iraient se recueillir au Mémorial de la Shoah, en plein centre de Paris, dans "un geste symbolique" pour "exprimer leur solidarité à la communauté juive de France" et "réaffirmer leur attachement aux valeurs de la République.

"Je veux redire qu'à chaque fois qu'un Français, parce qu'il est Juif, est insulté, menacé ou pire, blessé ou tué, c'est la République qui l'est, et il n'appartient pas aux Juifs de se défendre mais à la République de se défendre", a ajouté Emmanuel Macron à l'issue d'un entretien avec la présidente de Géorgie, Salomé Zourabichvili, à l'Elysée.

Il a confirmé qu'il ne se rendrait pas au rassemblement prévu à Paris en réaction à la multiplication d'actes antisémites en France. "C'est une bonne chose que les partis politiques (...) se rejoignent", selon lui.

Emmanuel Macron s'exprimera sur le sujet au cours du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives (Crif) mercredi soir. "J'aurai à dire les actes que nous souhaitons prendre", a-t-il précisé.

Il s'est prononcé contre la pénalisation de l'antisionisme, une proposition émanant de députés membres du groupe d'études de l'Assemblée nationale sur l'antisémitisme.

"Je ne pense pas que pénaliser l'antisionisme soit une solution", a-t-il déclaré. "Mais je confirme que ceux qui, aujourd'hui dans le discours, veulent la disparition d'Israël sont ceux qui veulent s'attaquer aux Juifs. Je pense néanmoins que lorsqu'on rentre dans le détail, la condamnation pénale de l'antisionisme pose d'autres problèmes".

"Ce que nous aurons à faire tous, pas simplement aujourd'hui, dans les jours, les semaines, les années qui viennent, c'est faire République, c'est-à-dire être ensemble", a souligné le chef de l'Etat. "Faire République c'est éduquer, former, mais c'est être, chacun dans sa conscience, la plus profonde, et dans son rapport à l'autre, respectueux des valeurs qui nous ont fait et nous tiennent ensemble".

Publié le 19/02/2019 12:35
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
05.
La République des taxeurs fous se porte bien
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures