Tokyo, 19 fév 2019 (AFP) - Le constructeur d'automobiles japonais Honda a annoncé mardi son intention de fermer en 2021 son usine de Swindon au Royaume-Uni, une menace sur environ 3.500 emplois et un nouveau coup dur pour le pays sur fond de difficile Brexit.

En confirmant une information qui circulait depuis lundi, Honda justifie sa décision brutale par la nécessité de revoir son modèle de production dans un contexte mouvant du marché mondial de l'automobile.

Le siège européen de Honda restera en Grande-Bretagne, a-t-il précisé dans un communiqué.

"Compte tenu des changements sans précédent qui affectent notre secteur, il est essentiel que nous accélérions notre stratégie d'électrification des véhicules et que nous restructurions nos activités mondiales. Cette décision n'a pas été prise à la légère et nous regrettons profondément le trouble ainsi créé", a indiqué Katsushi Inoue, patron de Honda en Europe, cité dans un communiqué.

Le site de Swindon (sud-ouest de l'Angleterre) assemble la berline Civic. Plus de 150.000 véhicules y sont produits chaque année et exportés dans plus de 70 pays.

Honda va aussi cesser de produire en 2021 des Civic en Turquie, a également indiqué M. Inoue.

Le groupe japonais, qui n'a pas d'autre usine en Europe, exportera depuis le Japon.

La décision de fermer le site de Swindon est un nouveau camouflet pour le gouvernement britannique qui se bat pour maintenir l'attractivité du pays malgré le brouillard du Brexit et les inquiétudes des milieux industriels quant à une sortie de l'UE sans accord.

Début février, un autre constructeur japonais, Nissan, avait suscité la stupeur en renonçant à produire le crossover X-Trail, dans son usine de Sunderland (nord-est de l'Angleterre), évoquant alors indirectement le Brexit.

Fin janvier, Airbus avait averti de décisions "très douloureuses" en cas de Brexit sans accord, une mise en garde également exprimée par le Premier ministre nippon, Shinzo Abe.

De fait, plusieurs entreprises japonaises de différents secteurs, ont déjà pris des dispositions parfois radicales en raison des craintes liées au flou du Brexit.

Quant au secteur de l'automobile au Royaume-Uni, il est aussi malmené par de nombreux défis, avec la désaffection du diesel face à une réglementation plus dure, ou encore le ralentissement du marché chinois.

Le constructeur britannique Jaguar Land Rover avait annoncé en début d'année la suppression de 4.500 emplois soit 10% de ses effectifs. Et l'américain Ford va supprimer plus de 1.000 emplois dans le pays dans le cadre d'une vaste restructuration de ses activités en Europe.

burx-kap/uh/lth

HONDA MOTOR

Publié le 19/02/2019 09:31
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
05.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
07.
Les dessous de la superpuissance américaine : les États-Unis, ce pays si familier que nous connaissons pourtant mal
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
04.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès