Paris, 12 fév 2019 (AFP) - Le gel du tarif réglementé d'électricité durant l'hiver, décidé par le gouvernement, devra être rattrapé plus tard, a estimé mardi la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui a confirmé sa proposition de hausse du tarif de 5,9%.

Reprenant son évaluation publiée fin janvier, la CRE a confirmé dans une délibération publiée mardi qu'étant donné la hausse des prix du courant sur le marché de gros, le tarif réglementé d'électricité appliqué par EDF à environ 26 millions de foyers devrait augmenter de 5,9% "aussitôt que possible".

"Le gouvernement prend acte de la délibération de la CRE", a réagi le ministère de la Transition écologique dans un communiqué. "Le gouvernement, comme la loi l'y autorise, n'appliquera pas ces hausses tarifaires tant que la période de chauffe hivernale ne sera pas terminée, afin de protéger les foyers français, notamment les plus modestes".

"La hausse des tarifs est principalement le résultat d'une hausse des prix de marché de gros de l'électricité et de l'augmentation du prix des capacités électriques, qui reflète la situation de tension sur la sécurité d'approvisionnement dans toute l'Europe. La France reste l'un des pays où la hausse est la plus contenue et où l'électricité demeure la moins chère", assure-t-il encore.

En réponse au mouvement des "gilets jaunes", le gouvernement avait en effet décidé de geler cette hausse pour qu'elle ne pèse pas sur le pouvoir d'achat des ménages.

Fin janvier, le ministère de la Transition écologique avait indiqué qu'il utiliserait le délai légal de trois mois dont il dispose, soit jusqu'au 1er juin, pour se prononcer sur la proposition du gendarme du secteur.

Mardi, la CRE a précisé qu'elle intégrerait dans ses prochaines propositions tarifaires "une composante additionnelle visant à rattraper le retard en masse occasionné par ce décalage temporel".

Le tarif réglementé d'électricité est fixé selon une formule de calcul complexe qui prend notamment en compte l'évolution du prix du marché de gros qui a augmenté ces derniers mois. Cette formule doit notamment assurer que les tarifs sont suffisamment élevés pour couvrir les coûts d'EDF et permettre ainsi l'émergence d'offres concurrentes.

Mardi, l'association de consommateurs CLCV a critiqué dans un communiqué cette méthode de calcul, estimant qu'elle aboutissait à une hausse "injuste" du tarif réglementé.

mhc-cd/sbo/or

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

Publié le 12/02/2019 08:50
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Sri Lanka : une opération de Daesh dans le cadre de son plan de "vengeance pour le Levant"?
07.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?