Paris, 12 fév 2019 (AFP) - Le gel du tarif réglementé d'électricité durant l'hiver, décidé par le gouvernement, devra être rattrapé plus tard, a estimé mardi la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui a confirmé sa proposition de hausse du tarif de 5,9%.

Reprenant son évaluation publiée fin janvier, la CRE a confirmé dans une délibération publiée mardi qu'étant donné la hausse des prix du courant sur le marché de gros, le tarif réglementé d'électricité appliqué par EDF à environ 26 millions de foyers devrait augmenter de 5,9% "aussitôt que possible".

"Le gouvernement prend acte de la délibération de la CRE", a réagi le ministère de la Transition écologique dans un communiqué. "Le gouvernement, comme la loi l'y autorise, n'appliquera pas ces hausses tarifaires tant que la période de chauffe hivernale ne sera pas terminée, afin de protéger les foyers français, notamment les plus modestes".

"La hausse des tarifs est principalement le résultat d'une hausse des prix de marché de gros de l'électricité et de l'augmentation du prix des capacités électriques, qui reflète la situation de tension sur la sécurité d'approvisionnement dans toute l'Europe. La France reste l'un des pays où la hausse est la plus contenue et où l'électricité demeure la moins chère", assure-t-il encore.

En réponse au mouvement des "gilets jaunes", le gouvernement avait en effet décidé de geler cette hausse pour qu'elle ne pèse pas sur le pouvoir d'achat des ménages.

Fin janvier, le ministère de la Transition écologique avait indiqué qu'il utiliserait le délai légal de trois mois dont il dispose, soit jusqu'au 1er juin, pour se prononcer sur la proposition du gendarme du secteur.

Mardi, la CRE a précisé qu'elle intégrerait dans ses prochaines propositions tarifaires "une composante additionnelle visant à rattraper le retard en masse occasionné par ce décalage temporel".

Le tarif réglementé d'électricité est fixé selon une formule de calcul complexe qui prend notamment en compte l'évolution du prix du marché de gros qui a augmenté ces derniers mois. Cette formule doit notamment assurer que les tarifs sont suffisamment élevés pour couvrir les coûts d'EDF et permettre ainsi l'émergence d'offres concurrentes.

Mardi, l'association de consommateurs CLCV a critiqué dans un communiqué cette méthode de calcul, estimant qu'elle aboutissait à une hausse "injuste" du tarif réglementé.

mhc-cd/sbo/or

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

Publié le 12/02/2019 08:50
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?