Paris, 12 fév 2019 (AFP) - "C'est une très belle reconnaissance, on est très fier de ce second trophée", a réagi auprès de l'AFP le duo français Justice qui a remporté le Grammy du "meilleur album électro", dimanche soir à Los Angeles.

Justice, préféré aux deux favoris Jon Hopkins et SOPHIE, ainsi qu'à Sofi Tukker et TOKiMONSTA, a été primé pour son album live "Woman Worldwide". Chose rare, car les albums studios sont généralement lauréats dans cette catégorie.

"Au départ nous avons fait ce disque uniquement pour le plaisir et pour documenter notre dernière tournée, ce qui ajoute encore plus de surprise à cette récompense", expliquent les Parisiens dont le show avait notamment marqué les esprits à Coachella en avril 2017.

Gaspard Augé et Xavier de Rosnay, qui incarnent la deuxième génération de la French Touch, marchent ainsi sur les pas de leurs aînés Daft Punk, puisque ce Grammy est pour eux aussi le second glané outre-Atlantique. En 2009, ils avaient été honorés pour le meilleur remix (d'"Electric Feel" de MGMT).

Le duo Justice, qui n'était pas parmi les nommés aux dernières Victoires de la musique françaises, où ils ont toutefois été récompensés également deux fois en 2008 et 2012, constate toutefois que "l'industrie musicale fonctionne de plus en plus de manière globale".

Fonctionnement qui leur va plutôt pas mal puisque leur prochain projet "IRIS", un "space opera" réalisé par André Chemetoff, sera présenté en première mondiale le 13 mars au South by Southwest d'Austin.

Le projet consiste en une captation de leur performance live "dans un espace vide et invisible, sans public", a indiqué le festival texan, ajoutant "qu'une structure en constante évolution proposera des visuels différents pour chaque chanson. Les images ont été filmées avec la patience, la précision et la rigueur d'un documentaire sur le cosmos".

Publié le 12/02/2019 08:12
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
03.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
06.
Agression d’Alain Finkielkraut : dans la convergence des “rouges-bruns” au sein des Gilets jaunes, le rouge tend à dominer le brun
07.
A 100 jours des élections européennes, un rapport révèle ce que pensent les Français de l'Europe
01.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
05.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
06.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite