Washington, 12 fév 2019 (AFP) - Donald Trump a affirmé mardi qu'il pourrait accorder à la Chine un délai supplémentaire avant d'imposer de nouveaux tarifs douaniers punitifs, si les négociations pour mettre fin au différend commercial avec Pékin font suffisament de progrès.

"Si nous sommes proches d'un accord, un vrai accord (...), je me vois bien donner du mou pendant un temps", a déclaré le président américain lors d'une réunion avec ses ministres. "De façon générale je ne suis pas enclin à le faire", a-t-il toutefois ajouté.

Les Etats-Unis ont donné jusqu'au 1er mars à la Chine pour trouver un terrain d'entente sur les différends commerciaux entre les deux pays avant de faire passer de 10 à 25% les tarifs douaniers sur 200 milliards de produits importés de Chine.

Selon le locataire de la Maison Blanche, les discussions actuellement en cours se "passent très bien".

Une délégation de hauts fonctionnaires américains rencontre des homologues chinois pour préparer le terrain à des négociations jeudi et vendredi entre les négociateurs en chef des deux pays, Robert Lighthizer et Liu He, dans la capitale chinoise.

M. Trump a aussi rappelé qu'il comptait rencontrer le président chinois Xi Jinping, "que je respecte et que j'aime beaucoup, pour négocier les points sur lesquels le groupe est incapable de s'entendre".

Les deux parties ont repris langue depuis le début d'année pour tenter de trouver une solution durable à la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump pour forcer Pékin à la table des négociations.

Ces discussions portent sur un rééquilibrage des échanges commerciaux en faveur des Etats-Unis, mais aussi sur des réformes plus structurelles comme la fin des tranferts forcés de technologies ou le non respect de la propriété intellectuelle. Les Américains insistent aussi sur la nécessité de mettre en place un mécanisme permettant de vérifier l'application d'un éventuel accord.

Publié le 12/02/2019 07:08
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?