Washington, 12 fév 2019 (AFP) - Donald Trump a affirmé mardi qu'il pourrait accorder à la Chine un délai supplémentaire avant d'imposer de nouveaux tarifs douaniers punitifs, si les négociations pour mettre fin au différend commercial avec Pékin font suffisament de progrès.

"Si nous sommes proches d'un accord, un vrai accord (...), je me vois bien donner du mou pendant un temps", a déclaré le président américain lors d'une réunion avec ses ministres. "De façon générale je ne suis pas enclin à le faire", a-t-il toutefois ajouté.

Les Etats-Unis ont donné jusqu'au 1er mars à la Chine pour trouver un terrain d'entente sur les différends commerciaux entre les deux pays avant de faire passer de 10 à 25% les tarifs douaniers sur 200 milliards de produits importés de Chine.

Selon le locataire de la Maison Blanche, les discussions actuellement en cours se "passent très bien".

Une délégation de hauts fonctionnaires américains rencontre des homologues chinois pour préparer le terrain à des négociations jeudi et vendredi entre les négociateurs en chef des deux pays, Robert Lighthizer et Liu He, dans la capitale chinoise.

M. Trump a aussi rappelé qu'il comptait rencontrer le président chinois Xi Jinping, "que je respecte et que j'aime beaucoup, pour négocier les points sur lesquels le groupe est incapable de s'entendre".

Les deux parties ont repris langue depuis le début d'année pour tenter de trouver une solution durable à la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump pour forcer Pékin à la table des négociations.

Ces discussions portent sur un rééquilibrage des échanges commerciaux en faveur des Etats-Unis, mais aussi sur des réformes plus structurelles comme la fin des tranferts forcés de technologies ou le non respect de la propriété intellectuelle. Les Américains insistent aussi sur la nécessité de mettre en place un mécanisme permettant de vérifier l'application d'un éventuel accord.

Publié le 12/02/2019 07:08
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
03.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
06.
Agression d’Alain Finkielkraut : dans la convergence des “rouges-bruns” au sein des Gilets jaunes, le rouge tend à dominer le brun
07.
A 100 jours des élections européennes, un rapport révèle ce que pensent les Français de l'Europe
01.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
05.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
06.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite