Canberra, 12 fév 2019 (AFP) - Le gouvernement australien, minoritaire, a essuyé mardi une défaite historique au Parlement concernant le traitement médical des demandeurs d'asile, ce qui risque de provoquer de nouveaux appels en faveur d'élections législatives anticipées.

En dépit d'une très forte implication personnelle du Premier ministre Scott Morrison, l'opposition travailliste est parvenue, avec l'aide des indépendants, à faire passer à la Chambre des représentants par 75 voix contre 74 une loi portant des amendements controversés relatifs au traitement médical des demandeurs d'asile détenus dans des camps offshore.

C'est la première fois depuis 1929 qu'un gouvernement australien perd un vote au Parlement sur une loi considérée comme majeure. Des applaudissements et des vivats ont émané des galeries de la chambre à l'annonce du résultat à Canberra.

M. Morrison, qui avait pris le pouvoir en août à l'issue d'un putsch interne à son Parti libéral aux dépens du modéré Malcolm Turnbull, a perdu par la suite sa majorité quand son prédécesseur a choisi de ne pas se présenter à nouveau et que sa circonscription a été remportée par l'indépendante Kerryn Phelps.

Depuis, M. Morrison comptait sur l'appui des indépendants pour contrôler la chambre basse du Parlement australien.

Les amendements que l'opposition est parvenue à faire voter mardi portent notamment sur la possibilité pour les médecins de décider du transfert en Australie, pour y être soignés, des demandeurs d'asile relégués dans des centres de rétention offshore.

Le gouvernement, qui mène depuis plusieurs années une politique extrêmement dure vis-à-vis des clandestins ayant tenté illégalement de gagner l'Australie en bateau, a martelé qu'il ne permettra jamais que ces derniers mettent un pied dans le pays.

Sur le plan politique, cette défaite parlementaire est un revers considérable pour le Premier ministre, qui pose question sur sa capacité à se maintenir à son poste.

La dernière fois qu'un gouvernement australien a perdu un vote au Parlement sur une question de politique majeure, c'était en 1929. Le Premier ministre Stanley Bruce avait immédiatement demandé des élections qu'il avait perdues.

En 1941, le gouvernement d'Arthur Fadden avait perdu un vote symbolique sur le budget et démissionné dans la foulée.

M. Morrison a cependant exclu de convoquer des élections anticipées, en affirmant qu'il ne s'agissait pas d'une motion de confiance et que des élections régulières doivent de toute façon être organisées d'ici mai. Sa coalition est donnée perdante face aux travaillistes par les sondages.

Le Premier ministre a donné lundi le top départ de sa campagne électorale pour les législatives en dressant un sombre tableau des dangers qui guettent l'immense île-continent et en promettant de protéger les Australiens contre "le mal".

Il fait selon les analystes un pari quand il espère que l'électorat en général sera sensible à ces thèmes sécuritaires, l'Australie arrivant fréquemment dans le peloton de tête des pays les plus sûrs du monde.

Publié le 12/02/2019 11:14
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent