À Propos

Yves Michaud est philosophe. Il a enseigné dans plusieurs universités étrangères (Berkeley, São Paulo, Edimbourg) et en France à l’université de Rouen et à la Sorbonne. Il est par ailleurs l’inventeur et le directeur de l’Université de tous les savoirs. Il est l'auteur de La violence, PUF, coll. Que sais-je. La 8ème édition mise à jour vient tout juste de sortir.

Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le monde entier… quand il n’est pas à Ibiza. Depuis trente ans, il passe en effet plusieurs mois par an sur cette île où il a écrit la totalité de ses livres.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contamination... politique

Coronavirus: bienvenue dans la démocratie du compromis

Alors que la crise du coronavirus bouleverse nos habitudes et nos vies de manière générale, il est intéressant de voir que - plus que les êtres humains - c'est notre système politique qui est touché de plein fouet.
25/03/2020 - 12h06
1 1
Vague

Cafard résistant à tout ou zombie... : que restera-t-il du capitalisme financiarisé et mondialisé après le Coronavirus ?

La France est confrontée à une crise sanitaire majeure face à l'épidémie de Covid-19. Cette crise permet de s'interroger sur la pertinence de notre logique économique et politique. Que restera-t-il du capitalisme financiarisé et mondialisé après la crise ?
19/03/2020 - 11h08
1 2
Choix cornélien

Sauver les personnes âgées et affaiblies ou sauver l’économie ? Le terrible dilemme non-avoué que nous pose le Coronavirus

Confronté au Coronavirus, le gouvernement Chinois semble avoir choisi de sacrifier son économie au profit de sa population. Face au même problème, l'Occident semble avoir du mal à faire un choix, à savoir faut-il protéger l'économie ou plutôt la population ?
04/03/2020 - 09h16
13 9
Coup de poing

Virginie Despentes et les César où quand la gauche morale et identitaire perd le sens de la démocratie représentative

Libération a publié une tribune de Virginie Despentes, "Désormais on se lève et on se barre", qui s'exprimait après la polémique autour du César remis à Roman Polanski et suite au départ de l'actrice Adèle Haenel en pleine cérémonie. Ce texte a provoqué beaucoup de réactions, notamment sur les réseaux sociaux.
03/03/2020 - 09h30
16 17
Bonnes feuilles

Dérives de l’art contemporain : le "Bouquet de tulipes" de Jeff Koons, une opération montée de toute pièce pour promouvoir les intérêts américains et de la ville de Paris

Yves Michaud publie "Ceci n'est pas une tulipe: Art, luxe et enlaidissement des villes" aux éditions Fayard. L’inauguration, le 4 octobre 2019, dans les jardins des Champs Élysées à Paris, de la sculpture Bouquet of Tulips "offerte" par l’artiste américain Jeff Koons à la France en hommage aux victimes des attentats terroristes de 2015 a attisé des polémiques mêlant art, spéculation, décision politique et choix esthétiques. La question que pose l’affaire des "tulipes" est celle de l’art dans la ville, celle de la touristification et enfin de l’enlaidissement au nom de la quête de la beauté, du bien-être et du confort. Extrait 2/2.
01/03/2020 - 09h11
11 2
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours