À Propos

Thibault de Montbrial est avocat au barreau de Paris. Il a fondé son cabinet en 1998 et traite notamment de dossier d'ordre pénal. Il a été l'avocat de nombreuses personnalités telles que  Bruno Roussel, directeur sportif de l'équipe cycliste Festina, Jean-Louis Gergorin, vice-président d'EADS, Sylvie Uderzo ou Nafissatou Diallo dont il représentait les intérêts en France.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Délitement

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

Dans "Osons l’autorité" (éditions de L’Observatoire), Thibault de Montbrial s'inquiète du délitement de la société française, fruit de quarante années durant lesquelles toutes les références structurelles et institutionnelles à l’autorité dans notre pays ont progressivement disparu.
18/10/2020 - 09h47
45 6
Bonnes feuilles

L’inconscience de certains juges face au terrorisme

Thibault de Montbrial publie "Osons l'autorité" aux éditions de L’Observatoire. Notre société est aujourd'hui minée par des fractures profondes qui compromettent sa cohésion. Thibault de Montbrial démontre dans cet essai implacable que notre sécurité intérieure ne cesse de reculer. Extrait 2/2.
18/10/2020 - 09h48
19 1
Bonnes feuilles

Restaurer l’autorité : priorité au régalien

Thibault de Montbrial publie "Osons l'autorité" aux éditions de L’Observatoire. Notre société est aujourd'hui minée par des fractures profondes qui compromettent sa cohésion. Thibault de Montbrial démontre dans cet essai implacable que notre sécurité intérieure ne cesse de reculer. Extrait 1/2.
17/10/2020 - 09h30
1 0
Sacrifice

Recherche millions désespérément pour faire face à la menace terroriste ou l’incroyable préférence française pour les transferts sociaux au détriment des missions régaliennes de l’État

Après avoir contribué au délitement du budget de la défense française, François Hollande se retrouve à chercher à débloquer des fonds ce mercredi pour renforcer la sécurité, dernier exemple en date de cette fâcheuse tendance française à s'attaquer aux conséquences des problèmes plutôt qu'à leurs causes.
21/01/2015 - 11h56
0 27
Action... réaction ?

Témoin d’une agression ? Mode d’emploi sans faux bons sentiments

Selon une étude menée par l’institut Yougov pour la fondation Thomson Reuters, 85 % des Parisiennes pensent que personne ne viendrait les aider en cas d’agression dans le métro. S'il est aisé de s'en offusquer, cela revient tout de même à faire l'impasse sur les dimensions humaines et juridiques d'une telle situation, autrement plus complexes.
31/10/2014 - 13h06
0 6
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours