À Propos

Pierre-André Taguieff est philosophe, politologue et historien des idées. Il est directeur de recherche au CNRS, rattaché au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

Il est l'auteur de Les Fins de l’antiracisme (Michalon, 1995), La Couleur et le sang. Doctrines racistes à la française (Mille et une nuits, 2002) et Israël et la question juive (Les provinciales, juin 2011). Il a aussi publié sous sa direction, en 2013, le Dictionnaire historique et critique du racisme, aux Presses universitaires de France. 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Gauchisme devenu fou

Pierre-André Taguieff : « Le pseudo "nouvel antiracisme" n’est autre qu’une machine de guerre contre "les Blancs" »

Dans "L’Imposture décoloniale" (éditions de L'Observatoire), Pierre-André Taguieff dénonce les sectarismes qui menacent les valeurs républicaines au nom du "décolonialisme", cette idéologie "du tiers-mondisme dont les théoriciens ont remplacé la lutte des classes par la lutte des sexes et des races".
18/10/2020 - 09h43
22 2
Bonnes feuilles

La menace de l’ethnicisation des problèmes sociaux et du séparatisme

Pierre-André Taguieff publie "L'imposture décoloniale: Science imaginaire et pseudo-antiracisme" aux Editions de l’Observatoire. Selon l’auteur, des sectarismes menacent approches scientifiques et valeurs républicaines au nom du "décolonialisme". L’imprégnation décoloniale a fait surgir un nouvel espace de l’extrémisme politique. Extrait 2/2.
18/10/2020 - 09h44
2 0
Bonnes feuilles

Les racines de l’imposture décoloniale

Pierre-André Taguieff publie « L'imposture décoloniale: Science imaginaire et pseudo-antiracisme » aux Editions de l’Observatoire. Selon l’auteur, des sectarismes menacent approches scientifiques et valeurs républicaines au nom du « décolonialisme ». L’imprégnation décoloniale a fait surgir un nouvel espace de l’extrémisme politique. Extrait 1/2.
17/10/2020 - 09h30
1 2
Entretien

Pierre-André Taguieff : "La mondialisation s’est accompagnée d'une globalisation des accusations anti-juives"

Pierre-André Taguieff publie "Criminaliser les Juifs : le mythe du "meurtre rituel" et ses avatars (antijudaïsme, antisémitisme, antisionisme)" aux éditions Hermann. Pour Atlantico, il revient notamment sur les racines et sur les dérives ayant alimenté l'antisémitisme.
03/02/2020 - 09h22
6 2
Bonnes feuilles

L’affaire Yasser Arafat : polémique et émergence d’accusations "d’empoisonnement par les Juifs"

Pierre-André Taguieff publie "Criminaliser les Juifs : le mythe du "meurtre rituel" et ses avatars (antijudaïsme, antisémitisme, antisionisme)" aux éditions Hermann. Les Juifs ont souvent été accusés de pratiquer le "meurtre rituel" : de la judéophobie antique à l’antisionisme radical d’aujourd’hui, en passant par l’antisémitisme racial moderne, cette accusation mensongère s’est traduite par des légendes qui n’ont cessé de susciter des mobilisations politiques et des violences meurtrières. Extrait 2/2.
23/01/2020 - 10h03
2 1
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours