À Propos

Nicole Delépine est responsable de l'unité d'oncologie pédiatrique de l'hôpital universitaire Raymond Poincaré à Garches.

Fille de l'un des fondateurs de la Sécurité Sociale et thérapeute engagée, elle a récemment publié La face cachée des médicaments et Le cancer, un fléau qui rapporte.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

Un essai mené par l'Institut du cancer (IC) et le Royal Marsden NHS Trust montre les premiers signes d'efficacité du Berzosertib, un médicament qui empêche les cellules cancéreuses de se réparer elles-mêmes. En effet, plus de la moitié des 40 patients ayant reçu du berzosertib ont vu la croissance de leurs tumeurs arrêtée.
03/07/2020 - 10h29
21 3
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

Edouard Philippe a lancé, ce lundi 25 mai, le Ségur de la santé. Cette concertation sur l'avenir du système de soins va se poursuivre jusqu'en juillet et doit permettre de repenser le système de santé. La question du financement de l'hôpital public est-elle dissociable de celle de l'organisation du système de santé ?
26/05/2020 - 08h20
37 8
Attention

Pourquoi les prédictions sur la disparition du cancer du col de l’utérus grâce à la vaccination sont à prendre avec (beaucoup) de pincettes

Une conclusion rapide qui pourrait donner trop d'espoir aux malades. Il convient de modérer cet optimisme.
03/07/2019 - 07h43
61 0
En rémission

Sommes-nous en train de gagner la bataille contre le cancer ?

La recherche sur le cancer a bien progressé et les médecins pourront bientôt commencer à le soigner intégralement. Si les médicaments sont de plus en plus performants, ils sont aussi très chers et une partie des patients concernés ne peut pas se les financer.
22/09/2017 - 08h46
1 2
La santé du futur

La médecine teste une hypothèse radicale (et qui semble marcher) : donner à des patients des médicaments dont ils savent qu'ils sont inefficaces

Les placebo seraient aussi efficaces que les molécules pour prendre en charge certains symptômes. Des études réalisées par Ted Kaptchuk, professeur de médecine à l'Université d'Harvard le montre. Ces travaux pourraient constituer des pistes inédites pour la prise en charge de certaines maladies.
03/06/2017 - 09h58
0 1
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours