À Propos

Jean-Sébastien Hongre, entrepreneur sur Internet, est l’auteur de Un père en colère aux Editions Max Milo et d’Un joueur de poker chez Anne carrières.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Le bon choix

Pourquoi l'Académie française pourrait pousser la bien-pensance jusqu'à l'ouverture d'esprit en élisant Finkielkraut

L'élection d'Alain Finkielkraut à l'Académie Française serait un signe positif de l'indépendance de cette institution vis-à-vis du sectarisme intellectuel des élites françaises et d'une certaine pensée unique médiatique.
10/04/2014 - 10h24
0 47
Des mots pour les maux

Dignité, combat, empathie : pourquoi 2014 doit être l’année de la revanche des mots oubliés

Les mots ont un sens et leur usage révèle beaucoup de l'état de notre société et de nos valeurs. Ils orientent fréquemment nos vies et l'avenir des nôtres. Alors quels mots souhaitez-vous pour 2014 ?
01/01/2014 - 09h24
0 5
Tout ou rien

Quitte à se préoccuper d’Indochine, le CSA devrait aussi écouter l’album de Booba

Au début du mois, le CSA évoquait la possibilité de censurer le clip "College boy" du groupe Indochine, jugé trop violent. Dans ce cas, que dire du nouvel album de Booba, dont les paroles ne font pas l'économie de la violence ?
27/05/2013 - 10h25
0 7
Ascenseur social bloqué

Suppression des internats d’excellence, la vraie raison

La suppression des internats d’excellence, permettant à des élèves de milieux défavorisés de disposer d’un cadre pédagogique favorable va être entérinée. Ils couteraient trop cher, selon le ministère de l’Éducation.
13/05/2013 - 12h21
0 19
Citoyen en colère ?

Délinquance, patron voyou, Cahuzac : La république a-t-elle abdiqué face à "ceux qui osent tout" ?

Du compte au Suisse de Jérôme Cahuzac aux sociétés offshore de Jean-Jacques Augier, les scandales au sommet de l'état se multiplient. A cela s'ajoutent des faits divers violents : lynchages, violences à l'école... Un phénomène de désagrégation de la société qui pourrait s'expliquer par la lâcheté des autorités.
14/04/2013 - 10h06
0 11
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours