À Propos
Jean-Paul Betbèze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.
 

Membre du Cercle des économistes, il appartient également au Conseil d’analyse économique (depuis 2004) et à l'International Conference of Commercial Bank Economists (ICCBE). Il préside la Commission des affaires économiques et financières de BusinessEurope, l'Union des industries de la communauté européenne (UNICE, actuelle BusinessEurope) et la Société d’économie politique (depuis 2004).

Il préside l'Observatoire des délais de paiement depuis 2006, et est professeur d'économie et de finance au Magistère Banque Finance de l'université de Paris II.

Parmi ses publications :

  • Crise une chance pour la France, PUF, 2009 ;
  • Crise : par ici la sortie, PUF, coll. « Hors collection », 2010 ;
  • 2011, la France à quitte ou double, PUF ;
  • Quelles réformes pour sauver l'État ?, avec Benoît Cœuré, PUF, coll. « Cahiers du Cercle des économistes », 2011.
  • 2012 : 100 jours pour défaire ou refaire la France, PUF
  • 2016 : La Guerre des MondialisationsEconomica

Son site internet est le suivant : www.betbezeconseil.com

 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
What's next ?

Argentine, Hong Kong… et après ?

Phénomènes d’écho dans les « grands marchés » mi-août ? Ou signes avant-coureurs d’un ralentissement général en septembre, ou pire ?
19/08/2019 - 09h32
00
Guerre des changes

La guerre des changes aura lieu

Trump n'est pas satisfait des taux de change du dollar face à l'Euro et au Yen. Il pense que l'Europe et la Chine trafiquent leurs monnaies et a envoyé le message à sa Banque Centrale qu'il va falloir faire baisser le dollar et entrer dans une guerre des changes !
18/08/2019 - 09h59
23
Wrong again

Pourquoi sa théorie du « complotisme économique » fait faire à Donald Trump l’inverse de ce qu’il devrait

Sa vision de l'économie à base de manipulations et de rapports de force s'oppose à la réalité la plus élémentaire.
12/08/2019 - 10h06
32
Grosse colère!

Mario Draghi, l'exaspération !

Le président de la Banque centrale européenne est en colère : sa politique monétaire de faibles taux d'intérêt n'a pas les effets escomptés.
11/08/2019 - 10h52
63
Victime collatérale ?

Et la grande victime de la guerre commerciale entre États-Unis et Chine est d’ores et déjà... l’Allemagne

Rien n’est simple dans le système de conflits commerciaux actuels, entre Chine et États-Unis. Ils ressemblent de plus en plus à des tirs croisés, avec des ricochets et des changements de politiques économiques qui peuvent faire des perdants -l'Allemagne ?- et peut-être même des gagnants : la France par exemple ?
08/08/2019 - 09h30
2013
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours