À Propos

Emmanuel Dupuy est président de l'IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe). Spécialiste des questions de sécurité européenne et de relations internationales, il a notamment été conseiller politique auprès des forces françaises en Afghanistan. Délégué général des Centristes chargé des questions internationales et de sécurité.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Alliances multiples

Le Maroc, puissance agricole, partenaire européen et allié africain

Le secteur de l’agroalimentaire fait du royaume chérifien un nouveau pôle d’attractivité, tant pour l’Europe que pour l’Afrique.
07/08/2019 - 08h48
95
Arabie saoudite

Saudi First : comment le nouveau nationalisme saoudien instrumentalisé par MBS pourrait bien lui revenir en boomerang

Mohammed ben Salmane a développé un nationalisme très fort en Arabie saoudite. Les répercussions de ce nationalisme sont nombreuses sur les relations internationales, la religion et au coeur de la société saoudienne.
29/07/2019 - 09h36
792
Long chemin vers la paix

Charte entre les Talibans et le gouvernement : le bilan (très) mitigé des négociations de paix en Afghanistan

Depuis le début du mois de juillet, une série d'attaques des talibans a fait des dizaines de morts et des centaines de blessés parmi les civils afghans. La semaine dernière, des responsables talibans et un groupe de représentants du gouvernement afghan ont convenu d'une "feuille de route pour la paix" lors d'une réunion informelle à Doha.
13/07/2019 - 10h20
30
Appel vain

Libye : pourquoi les demandes de cessez-le-feu ne peuvent que jouer en faveur du Maréchal Haftar en empêchant toute vraie négociation de paix

Les ministres des Affaires étrangères de Tunisie, algérie et Egypte ont appelé à un cessez-le-feu immédiat en Libye. Mais leur marge de manœuvre est limitée.
16/06/2019 - 09h15
61
Résilience

Faut-il se résoudre à une situation à l’israélienne alors que le Sahel tend à devenir un nouvel Afghanistan ?

Alors que 28 soldats nigériens ont été tués à la frontière malienne, les 4000 soldats français du dispositif Barkhane semblent impuissants à contrôler la vaste étendue du Sahel. Une incapacité consécutive d'une nouvelle doctrine française de gestion des conflits, plus proche de la politique israélienne qu'américaine.
21/05/2019 - 10h56
91
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours