À Propos

Chloé Morin est ex-conseillère Opinion du Premier ministre de 2012 à 2017, et Experte-associée à la Fondation Jean Jaurès.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bonnes feuilles

La faiblesse du politique : l’emprise et le poids de la technostructrure

Chloé Morin publie "Les inamovibles de la République" aux éditions de l’Aube et en partenariat avec la Fondation Jean Jaurès. La crise du COVID-19 a joué un rôle de révélateur sur l’extraordinaire inefficacité et l’inadaptation aux enjeux actuels de notre administration, sur fond de déconnexion et de déresponsabilisation de la haute fonction publique. La faillite des "élites" n’est pas une somme de "petitesses" individuelles. Extrait 2/2.
11/10/2020 - 09h41
2 3
Bonnes feuilles

Comment les administrations prennent le pas sur le pouvoir politique

Chloé Morin publie "Les inamovibles de la République" aux éditions de l’Aube et en partenariat avec la Fondation Jean Jaurès. La crise du COVID-19 a joué un rôle de révélateur sur l’extraordinaire inefficacité et l’inadaptation aux enjeux actuels de notre administration, sur fond de déconnexion et de déresponsabilisation de la haute fonction publique. La faillite des "élites" n’est pas une somme de "petitesses" individuelles. Extrait 1/2.
10/10/2020 - 09h14
8 2
Formatage des esprits

Des quotas "pauvres" dans les concours de la fonction publique : vrai objectif, (très) fausse bonne idée

Des places seront "réservées" à partir de 2021 aux candidats issus des milieux modestes dans tous les futurs concours de la haute fonction publique. Instaurer des quotas pour les personnes issues de milieux modestes est-elle la solution pour faire changer le mode de pensée des administrations ? Chloé Morin, qui vient de publier "Les Inamovibles de la République", décrypte les enjeux de cette proposition.
09/10/2020 - 09h53
17 7
Confiance perdue

Mais qui croit encore à la démocratie ? Une étude américaine choc montre à quel point la question brûle...

Une étude publiée dans un article de l'American Political Science Review de l'Université de Yale vient de révéler que seuls 3,5% des Américains -toutes appartenances politiques confondues- se disent être prêts à changer leur intention de vote dans l'hypothèse où leur candidat adopterait un comportement anti-démocratique ou violent.
04/10/2020 - 09h35
17 6
Inaudibles

La grande panne de la droite et du RN

Entre les Gilets jaunes, l’insécurité, la gestion de la crise du Covid, etc., les opposants de droite à Emmanuel Macron devraient caracoler dans les sondages. Mais il n'en est rien, malgré un contexte qui a tout pour les porter.
16/08/2020 - 10h13
30 50
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours