En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 27 min 23 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 49 min 35 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 24 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 2 heures 9 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 35 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 29 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 17 heures 8 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 19 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 20 heures 56 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 22 heures 2 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 31 min 23 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 1 heure 12 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 38 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 16 heures 1 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 17 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 34 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 42 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 22 heures 18 min
© Stephane Mahe / Reuters
Cécile Duflot.
© Stephane Mahe / Reuters
Cécile Duflot.
Editorial

Quand le jeu de rôles entre le pouvoir socialiste et les Verts tourne au vinaigre (bio bien entendu…)

Publié le 27 février 2014
Avec Yves Derai
Cécile Duflot soutiendrait "plutôt deux fois qu’une" la prochaine manifestation contre le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes si cher à son patron, Jean-Marc Ayrault... Dernier rebondissement dans une interminable série de désaccords.
Yves Derai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cécile Duflot soutiendrait "plutôt deux fois qu’une" la prochaine manifestation contre le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes si cher à son patron, Jean-Marc Ayrault... Dernier rebondissement dans une interminable série de désaccords.
Avec Yves Derai

Il y a quelques mois, la langue déliée par quelques verres de rouge de bonne facture, un responsable d’Europe Ecologie Les Verts m’expliquait tranquillement que les divergences entre les socialistes et EELV sur toutes sortes de sujets de fond relevaient ni plus ni moins du jeu de rôles. L’exploitation du gaz de schiste, les OGM, la sortie du nucléaire, la dépénalisation du cannabis, tous ces thèmes qui reviennent et reviennent à la une de l’actualité parce qu’ils suscitent de spectaculaires empoignades à l’Assemblée, parfois entre ministres : autant de décors pour d’habiles mises en scène. Dans quel but ? Très simple. En clamant urbi et orbi ses différences, le parti d’Eva Joly et Emmanuelle Cosse, nouvelle secrétaire générale des Verts, existe ainsi médiatiquement à défaut de peser dans les urnes et donne le sentiment de ne pas sacrifier ses convictions sur l’autel du pouvoir et de ses privilèges. Quant aux socialistes, il se payent à peu de frais un allié soi-disant remuant, sont du coup amenés à rappeler régulièrement les engagements de François Hollande en matière d’environnement et montrent leur capacité à rassembler la gauche dans sa diversité. Cet interlocuteur fort disert me confiait la teneur de certaines conversations entre Jean-Marc Ayrault et des dirigeants d’EELV. Des dialogues à la Audiard, sans le talent peut-être…

Ayrault : Bon, les gars, ça y est, on vous a bien entendus. Maintenant, si ça continue, ça va faire désordre.

Le Vert : Ouais mais ton Valls, il nous les brise avec son obsession sécuritaire et ses positions archéos sur le cannabis… On est obligés de réagir, sinon, nos électeurs comprendraient pas !

Ayrault : Vos quoi ? Non, je plaisante… Tu connais Manuel, il croit que Hollande, c’est Chirac, et qu’il doit être son Sarkozy. Non mais sérieux, c’est encore moi qui vais en prendre plein la gueule ! « Ayrault est trop mou, il ne sait pas tenir ses troupes, etc ».

Le Vert : Ok, ok, de toute façon, on va te foutre la paix pendant trois mois au moins. Mais quand on va entrer en campagne pour les municipales et les européennes, on sera forcé de taper. Vous êtes quand même très impopulaires…

Ayrault :  … ON est très impopulaires. Va pour la trêve. Dis-moi, tu es partant pour un dîner la semaine prochaine ?

Le Vert : Attends, on ne refuse rien au Premier ministre. Mais sors nous une bonne bouteille, la cave de Matignon, c’est le top de la République…

Ainsi, avance la gauche normale, entre grandes engueulades publiques et petits arrangements dans le secret des bureaux.

Mais dans un couple, on finit toujours par s’oublier lorsque la routine s’installe. C’est ce qu’il s’est passé avec Cécile Duflot, ex pasionaria des Verts nommée ministre du Logement. Confortablement assise sur la solidarité gouvernementale, elle a déclaré au Monde le 22 février dernier qu’elle soutiendrait « plutôt deux fois qu’une » la prochaine manifestation contre le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes si cher à son patron, Jean-Marc Ayrault. Pour elle, l’adage chevènementiste a fait long feu. « Un ministre, ça agit, ça ouvre sa gueule et ça ne démissionne pas » lance-t-elle, non sans panache. Pour qu’elle quitte le gouvernement, il faudra donc la limoger. Une décision que François Hollande ne semble pas décidé à prendre. C’est dans ces moments-là qu’un duo de l’exécutif mesure l’importance de mauvais sondages et d’une impopularité abyssale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
issartier
- 27/02/2014 - 23:22
Ayrault nous a toujours dit
Ayrault nous a toujours dit que Hollande avait certainement un cap secret, connu de lui seul qui lui permettra de faire une synthèse positive entre la croissance chère au PS et la décroissance non moins chère aux Ecolos, sous le joli nom de développement durable. Chargée de la décroissance du logement en France, Duflot est la seule ministre qui a déjà réalisé sa mission! Certes, pour les autres il faut attendre un peu plus, car c’est presque impossible à réaliser sans créer la révolte. Certains politologues pensent ainsi que les casseurs de Nantes pouvaient être en service commandé, pour donner automatiquement du travail aux artisans réparateurs menacés par le chômage… . Le fait que la police laisse les casseurs atteindre le centre-ville, leur arrestation bien tardive et leur condamnation inexistante car « sans mandat de dépôt », sembleraient corroborer cette idée. Ainsi dans le « On a besoin de tout le monde » de Ayrault, il faudrait bien inclure les casseurs, sinon on il aurait surement précisé leur exception.
vangog
- 27/02/2014 - 21:39
@Geolion Et ne parlons-pas de la TV dont un reportage sur 2
contient un message de propagande écolo-dégressive et une interview sur deux est consacrée à un écolo-regressif!
Les petits entristes trotskystes ont bien fait leur boulot.
Et ils se demandent, ensuite, pourquoi ils n'ont plus de téléspectateurs...
Atlante13
- 27/02/2014 - 19:21
Conclusion de tout ça,
ils nous traitent comme des débiles, et ça marche.
Ce qui prouve qu'ils ont raison de se payer notre tronche.
C'est beau, c'est grand, la démocratie !
Et ça a l'air de bien payer.