En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 13 heures 3 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 17 heures 40 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 18 heures 29 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 19 heures 6 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 19 heures 44 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 20 heures 22 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 20 heures 50 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 21 heures 31 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 21 heures 51 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 22 heures 17 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 16 heures 1 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 17 heures 54 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 18 heures 51 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 19 heures 23 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 19 heures 58 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 20 heures 40 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 21 heures 48 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 21 heures 57 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 22 heures 19 min
Bonnes feuilles

Traque de paparazzi : comment j'ai prouvé que Cécilia Sarkozy fréquentait Richard Attias

Publié le 23 février 2014
Cet homme aime voler des moments intimes. Il aime fabriquer des scandales. Chez lui, c'est une passion professionnelle et incontrôlée. De Mitterrand à Orson Welles, de Brando (Marlon) à Sarkozy, de Benoit XVI à Georges Bush (père et fils), Pascal Rostain raconte sa vie de paparazzi. Extrait de "Voyeur - Mémoires indiscrets du roi des paparazzi", éditions Grasset (2/2).
Pascal Rostain
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Rostain est une Star des paparazzi. Il "planque" pour Paris-Match depuis une vingtaine d'années. Il a "shooté" tous les grands de ce monde et ses photos (résolument indiscrètes) ont fait le tour de la planète.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cet homme aime voler des moments intimes. Il aime fabriquer des scandales. Chez lui, c'est une passion professionnelle et incontrôlée. De Mitterrand à Orson Welles, de Brando (Marlon) à Sarkozy, de Benoit XVI à Georges Bush (père et fils), Pascal Rostain raconte sa vie de paparazzi. Extrait de "Voyeur - Mémoires indiscrets du roi des paparazzi", éditions Grasset (2/2).

La mission est délicate, mais le scoop potentiel énorme. Un confrère en fait les frais. Il croise le couple clandestin et le photographie dans un restaurant, Le New York, avenue Carnot. Pas franchement discret, il se fait repérer. Ses images disparaîtront mystérieusement. Personne ne les verra jamais. Et son corps sera repêché dans la Seine trois jours plus tard criblé de balles… Non je déconne, Saucisson ! On n’est pas au Zimbabwe. La presse est libre. Enfin… presque. Enfin… Non, pas du tout ! Toujours au service du pouvoir et jamais en manque de cirage.

Agitant tous nos contacts, nous cherchons désespérément Cécilia, seulement s’attaquer à la femme du ministre de l’Intérieur n’est pas une tâche aisée. Nous apprenons toutefois que la belle et son amant s’apprêtent à partir en amoureux sur les hauteurs de Cannes, où le publicitaire possède une maison. Pour les attraper, il nous faut organiser un dispositif digne des scénarios de Mission Impossible. Bruno et moi, équipés de nos deux appareils photo, louons une bagnole à l’aéroport de Nice. Pour mettre le plus de chances de notre côté, nous nous séparons. Bruno part le premier et je prends un biffeton plein tarif dans le même avion que nos tourtereaux. Pourquoi plein tarif ? Pour ne pas me retrouver au fond de l’appareil sur le siège 184F et mettre trois plombes à sortir du zinc. Tandis qu’avec un biffeton à 800 euros, tu es forcément placé à l’avant. En effet, je me retrouve assis trois rangées devant eux. Je ne te dis pas dans quel état de fébrilité je suis, lorsque je découvre en salle d’embarquement qu’ils ne sont qu’à quelques mètres de moi et qu’il me faut résister à la tentation de les photographier.

À peine arrivé à Nice, en lien permanent avec Bruno au téléphone, je les suis jusqu’au comptoir d’un loueur de voitures. Je me glisse dans la file d’attente juste derrière eux et ouvre grand mon oreille pour saisir au vol le numéro de téléphone de Richard et son adresse parisienne. Ils ont loué un cabriolet. Comme le ciel est radieux, ils le décapotent, sans se douter que mon pote Bruno, planqué sur le toit du parking d’en face, prend ses premiers clichés.

On les filoche. Avant d’attaquer les routes sinueuses et solitaires des hauteurs de Cannes, la voiture s’arrête devant une petite supérette. Le couple en ressort les bras chargés d’emplettes. « Et merde ! Ils ont fait le plein du frigo ! Ça sent le week-end enfermé à la casa ! » s’agace Bruno. Nous assurons quelques clichés puis reprenons la route. La filature devient délicate, car la route est de plus en plus déserte. Finalement, Richard et Cécilia s’arrêtent devant une jolie baraque. En planque deux cents mètres plus bas, nous savons que nous ne pourrons pas rester longtemps, car deux mecs seuls dans une voiture éveilleront les soupçons des voisins de cette banlieue super chicos et les cow-boys de la police municipale ne tarderont pas à débarquer pour nous électrocuter façon Taser. Mais ce jour- là le dieu des paparazzi est avec nous. Deux heures plus tard, le couple repart en direction du centre-ville. Nous reprenons la filature. Or, sans le vouloir, car il ne nous a pas repérés, Richard, qui doit connaître le coin par coeur, nous sème. Impossible de les retrouver. Dépités, nous décidons d’aller noyer notre chagrin en nous baladant sur le vieux port, l’endroit le plus sympa de la ville.

Leur voiture est là, garée devant un restaurant italien branché, le quartier général de tous les photographes du festival de Cannes. Incroyable qu’ils aient choisi cet endroit si visible. Après le dîner, nous les observons flânant amoureusement sur le trottoir. Pour nous, les débuts des histoires d’amour sont des moments bénis. Les couples débutants, qu’ils soient anonymes ou célèbres, passent leur temps enroulés l’un dans l’autre. Unis dans leur bulle, ils ne remarquent rien autour d’eux, n’ont d’yeux que l’un pour l’autre. Et nous n’avons d’yeux que pour eux, mitraillant ces moments de tendresse.

Contents d’avoir pris les seules photos qui suffisent pour accréditer l’histoire dont s’émeut le Tout-Paris, nous présentons le lendemain nos clichés aux rédactions. Bizarrement, ni Paris Match, ni VSD n’en veulent. Il semble qu’il y ait de la pression dans l’air. La presse française aime bien garder pour elle les secrets d’alcôve et hésite rarement à faire montre de sa complicité avec les puissants. Alors que tout le monde sait que Cécilia a quitté Nicolas pour Richard, aucun rédac’ chef ne veut publier notre reportage, car si les déboires de Nicolas Sarkozy feraient vendre des millions d’exemplaires, susciter son courroux effraie. Effraie beaucoup.

Nous, on s’en fout de leur trouille. Notre patron n’est pas le futur président. Notre patron, c’est le grand public qui réclame chaque semaine sa part de bonheur en un million d’exemplaires. Seulement, ce ne sont pas nos lecteurs qui publient nos reportages, mais les patrons de presse. Qui ont aussi leurs patrons, qui eux-mêmes obéissent à d’autres patrons… Bref, tout le monde se carapate. Deux mois après notre escapade cannoise, lors d’une interview sur France 3, Nicolas Sarkozy confiera lui-même ses difficultés conjugales.

Stupéfaction, la presse française ne leur consacrera pas une ligne. En Suisse, le rédacteur en chef du quotidien Le Matin en fera sa une.

Extrait de "Voyeur - Mémoires indiscrets du roi des paparazzi",  Pascal Rostain, Editions Grasset, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ntzsch
- 23/02/2014 - 21:25
Les paparazzi sont des rats.
Mais leurs lecteurs qui se régalent de leurs immondices ne valent guère mieux.
Stef41
- 23/02/2014 - 18:16
Je n'ai pas lu l'article et
Je n'ai pas lu l'article et considère le boulot que cet enc°.... comme nuisible.
SteakKnife
- 23/02/2014 - 15:00
Profession?
Fouille-merde.