En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 12 heures 23 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 13 heures 32 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 14 heures 31 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 17 heures 3 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 17 heures 42 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 18 heures 52 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 19 heures 12 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 19 heures 30 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 19 heures 37 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 19 heures 57 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 13 heures 12 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 14 heures 11 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 14 heures 51 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 17 heures 15 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 18 heures 29 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 19 heures 3 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 19 heures 32 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 19 heures 47 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 20 heures 8 min
© Reuters
Barack Obama veut se concentrer sur le sort des plus pauvres sans en faire payer le prix aux riches.
© Reuters
Barack Obama veut se concentrer sur le sort des plus pauvres sans en faire payer le prix aux riches.
Mieux qu'à la française

Aider les pauvres plutôt que de punir les riches : comment Obama inverse la problématique de la lutte contre les inégalités

Publié le 30 janvier 2014
Barack Obama a déclaré à l'occasion de son discours sur l'état de l'Union vouloir "faire accélérer la croissance, renforcer la classe moyenne et créer des nouvelles passerelles vers la classe moyenne".
Jean-Philippe Delsol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Delsol est avocat, président de l’Institut de Recherches Economiques et Fiscales, IREF, essayiste. Dernier ouvrage paru : Eloge de l’Inégalité, chez Manitoba/Belles Lettes, Novembre 2019.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barack Obama a déclaré à l'occasion de son discours sur l'état de l'Union vouloir "faire accélérer la croissance, renforcer la classe moyenne et créer des nouvelles passerelles vers la classe moyenne".

Atlantico : Barack Obama a déclaré à l'occasion de son discours sur l'état de l'Union vouloir "faire accélérer la croissance, renforcer la classe moyenne et créer des nouvelles passerelles vers la classe moyenne".  Il s'est notamment prononcé en faveur d'une hausse du salaire horaire minimum, pour le faire passer de 7,25 dollars de l'heure à 10,10 dollars. Quelle philosophie se cache derrière cette déclaration ? Quelles en sont les vertus ?

Jean-Philippe Delsol : Les vertus, ou l'absence de vertus ! En effet, Barack Obama a en ligne de mire un modèle européen, et plus particulièrement, français, d'Etat-providence. D’où l'Obamacare, ou l'encadrement des contrats d'assurance. Beaucoup d'Américains sont de ce fait obligés de s'assurer à des prix plus élevés. On voit qu'il veut nous copier, notamment lorsqu'il dit vouloir accélérer la croissance. Mais il oublie que ce n'est pas l'Etat qui accélère la croissance. Ce n'est pas une politique de l'offre qu'il prône, puisqu'il déclare que c'est l'Etat qui pilote l'économie. Il doit rendre l'initiative aux acteurs de la société, tant les chefs d'entreprises que les consommateurs, c’est-à-dire tous ceux qui ont en main des moyens d'intervention dans le marché. Là est la faille majeure de ce discours.

Il veut augmenter les revenus de tous grâce à un salaire minimum qui passerait à 10,10 dollars de l'heure. L'augmentation est conséquente. En réalité, les économistes s'accordent à dire que là où le revenu minimum est trop élevé, c'est l'emploi qui en pâtit. L'Allemagne n'a pas de salaire minimum, avec un chômage à 5,5 % ; la France a un salaire minimum, avec un chômage de personnes à plein temps à 11 %. 3,3 millions de chômeurs officiels, qui en réalité sont au moins au nombre de 5 millions avec les chômeurs à temps partiel, soit un taux proche de 18 %. Mieux vaut ne pas avoir de salaire minimum et davantage de travailleurs. Ils pourront certes avoir des salaires plus modestes, mais tout est relatif en fonction du coût de la vie. Bières, logements modestes  et sandwichs par exemple sont moins chers à  Berlin qu'à Paris.

On sait qu'en part relative par rapport aux autres pays de l'OCDE, le modèle français est un échec, avec une dégradation du niveau de vie, et notamment chez les plus pauvres.

Se concentrer sur le sort des plus pauvres sans se dire que ce sont les riches qui paieront, n'est-ce pas tout de même positif ?

Fondamentalement, il est tout de même mieux, comme c'est le cas aux États-Unis, de ne pas couper les ailes aux entrepreneurs comme on le fait en France. De ce point de vue-là, la démarche des Américains est préférable. Néanmoins elle s'est engagée sur le mauvais chemin.

Il est vrai que les Etats-Unis ont connu un accroissement des inégalités, mais il faut se poser la question autrement. Quel est le plus important ? Moins de riches, ou que les plus pauvres puissent s'enrichir ?  Et si les riches pouvaient être restreints  dans leurs revenus,  y aurait-il moins de pauvres ? Je n'en suis pas si sûr... Pour illustration, depuis 20 ans la pauvreté dans le monde a été divisée par deux, dans le même temps que les écarts entre riches et pauvres se sont accrus. Cette réalité ne vaut pas  démonstration, elle vient juste rappeler qu'ils faut éviter les déductions trop hâtives. En empêchant les riches d'être plus riches, on ne permet pas aux pauvres de sortir de leur condition, ce serait même l'inverse qui se produirait.

Aux Etats-Unis sous l'ère Reagan ou au Royaume-Uni sous l'ère Thatcher, on constate qu'en réalité une catégorie s'est beaucoup enrichie, et qu'en même temps l'ensemble de la population a gagné en pouvoir d'achat. Il faut aussi dire que lorsque les écarts entre riches et pauvres deviennent trop grands et incompréhensibles pour un certain nombre de gens, ils peuvent créer de la révolte chez ceux qui n'ont pas accès à de tels revenus. Il est du devoir de l'Etat de veiller à ce que ces écarts restent acceptables. Néanmoins le gouvernement de Barack Obama, par une politique de l'argent facile, a multiplié par cinq les actifs de la FED au cours de sept dernières années. C'est en faisant cela que les Etats-Unis ont trop enrichi les plus riches. Il faut donc revenir à plus de libertés pour parvenir à un marché "vrai", qui donne le prix réel des choses. Avec un tel marché les riches s'enrichiraient plus raisonnablement, en rendant de vrais services, et non en utilisant de l'argent facile. Pourquoi empêcher un Xavier Niel de proposer un abonnement téléphonique qui coûte 10 à 20 euros de moins que ses concurrents ? Ainsi il s'enrichit, mais il enrichit également tous les Français.

La France est-elle majoritairement réfractaire à cette vision libérale de l'économie et du marché de l'emploi, ou bien s'y convertit-elle progressivement ?

En l'état, la France reste réfractaire. La réforme, souhaitable en soi, de François Hollande,  n'obéit pas à un bon état d'esprit. Le président continue de se dire que c'est à l’État de forger les bons comportements. L'Etat doit empêcher les mauvais comportements, il ne doit pas dicter les bons. Il est inquiétant de constater que François Hollande persiste à vouloir lui donner ce rôle à.

Propos recueillis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mal-pensant
- 31/01/2014 - 04:33
histoire
èn 1833, dans "le paupérisme; Tocqueville critiquait le système dr RSA mis en place par Elisabeth I d'Angleterre pour éviter les révoltes "
mal-pensant
- 31/01/2014 - 04:19
echec
les américains lui font tellement confiance que le congrès est républicain
jerem
- 30/01/2014 - 22:39
pauvre buse , reflechit avant de titrer
si pour aider les pauvres , il fat augmenter de 40% le salaires minimal , le dividende versé au riche sera moindre ?....

donc l'attaque des riches est parallele a l'aide des pauvres ....