En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 30 min 55 sec
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 5 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 6 heures 39 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 8 heures 1 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 9 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 10 heures 15 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 10 heures 46 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 11 heures 22 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 11 heures 38 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 3 heures 46 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 5 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 7 heures 47 sec
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 8 heures 58 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 9 heures 22 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 9 heures 54 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 10 heures 25 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 11 heures 32 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 11 heures 40 min
© Reuters
L'ONG Oxfam dénonce dans un récent rapport le fait que 1 % de la population détienne la moitié des richesses mondiales.
© Reuters
L'ONG Oxfam dénonce dans un récent rapport le fait que 1 % de la population détienne la moitié des richesses mondiales.
En trompe-l'œil

Le patrimoine des 85 personnes les plus riches au monde égal à celui de la moitié la plus pauvre de la population mondiale : un fait saisissant… mais qui ne dit rien de l'état réel des inégalités

Publié le 21 janvier 2014
L'ONG Oxfam dénonce dans un récent rapport le fait que 1 % de la population détienne la moitié des richesses mondiales. Ce que l'organisation ne dit pas, en revanche, c'est que ces personnes les plus riches sont également parmi les premières créatrices d'emplois.
Nicolas Lecaussin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Lecaussin est directeur du développement de l'IREF - Institut de Recherches Economiques et Fiscales. Il est aussi fondateur de Entrepreneur Junior. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ONG Oxfam dénonce dans un récent rapport le fait que 1 % de la population détienne la moitié des richesses mondiales. Ce que l'organisation ne dit pas, en revanche, c'est que ces personnes les plus riches sont également parmi les premières créatrices d'emplois.

Atlantico : Dans un rapport publié lundi 20 janvier, l'ONG OXFAM a souhaité dénoncer l'accroissement des inégalités en évoquant le fait que les 85e premières fortunes mondiales détenaient autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète. Un tel chiffre, aussi impressionnant soit-il, est-il révélateur d'une véritable injustice sociale quant on sait que la plupart des "fortunes" citées par OXFAM sont des entrepreneurs qui créent de la richesse au lieu de la confisquer ?

Nicolas Lecaussin : En faisant ce genre de comparaison, on étouffe toute possibilité de débat lucide. Car si vous mettez la fortune de Bill Gates à côté de mon salaire (ou du vôtre), la différence est tellement abyssale que ce n’est même pas la peine de la calculer. Personnellement, ça ne me dérange pas du tout. Bill Gates a révolutionné le monde.

Non, en fait, il s’agit de savoir qui sont ces (très) riches et comment ils sont arrivés là. Le dernier classement des gens les plus riches au monde, réalisé fin décembre 2013 par Bloomberg, a déclenché de nombreuses réactions sur l’énormité de la fortune des 300 plus riches, estimée à 3 700 milliards de dollars. Une lecture attentive de ce classement donne portant des indications très instructives sur la sociologie des individus les plus riches au monde : ce sont surtout des entrepreneurs, des"self-made-men".

Sur les 200 les plus riches (les multimilliardaires, le dernier disposant d’une fortune estimée à 6.38 milliards de dollars), 140 sont des entrepreneurs. Ils ont bâti leur fortune grâce à l’entreprise qu’ils ont créée. Sur les 50 premières fortunes mondiales, 40 sont des entrepreneurs et sur les 10 plus riches au monde, 9 en sont également. Nous avons donc affaire à des personnes qui ont créé des entreprises, des richesses et des dizaines de milliers d’emplois.

En prenant une échelle planétaire pour souligner les écarts de richesse, n'en oublie t-on pas de prendre en compte la différence des niveaux de vie des diverses régions du Globe ?

Les statistiques sur les inégalités représentent le fonds de commerce des étatistes. C’est un sujet primordial de débat entre les politiques en France lors des élections de 2012 et même aux Etats-Unis. Obama avait fait de la lutte contre les inégalités un des points forts de sa campagne. Mais les écarts de richesse ne sont pas les mêmes partout. Le Bangladesh est l’un des pays les moins inégalitaires au monde car la pauvreté est très répandue. De l’autre côté de l’échelle, on retrouve les Etats-Unis, alors que c’est un pays très riche. Mais le phénomène le plus important - et ce que les étatistes n’arrivent pas à comprendre - c’est la mobilité au sein de la répartition des revenus. Parmi les Américains qui faisaient partie des 1 % les plus riches en 1987, seulement 24 % en faisaient encore partie en 2007, 20 ans plus tard. Et seulement 37 % étaient dans les 5 % les plus riches. Pratiquement tous les ans, ceux qui font partie du classement bougent et les études montrent que, en moyenne, seulement 2 riches sur 5 sont encore présents dans les 1 % après 10 ans. Les statistiques de l’IRS (les Impôts américains) montrent que seulement 1 % des 400 Américains les plus riches déclarent les mêmes revenus d’une année sur l’autre et que 8 % de leurs revenus proviennent des rémunérations et seulement 18 % d’entre eux sont des héritiers.

La mondialisation ainsi que la déréglementation financière sont mises en causes dans le rapport d'OXFAM. N'observe t-on pourtant pas depuis trente ans un "rattrapage" des pays sous-développées en termes de salaires grâce à la mondialisation et au développement des investissements ?

Ce qu’on oublie surtout c’est que la pauvreté ne cesse de reculer. Nous sommes tous de plus en plus riches. Entre 1995 et 2010, le taux de pauvreté extrême dans le monde a été divisé par deux. En 1990, 43 % des habitants de la planète vivaient avec moins de 1,25 dollar par jour. En 2010, ils n'étaient plus que 21 %. N’en déplaise aux pourfendeurs de la mondialisation, le monde se porte beaucoup mieux aujourd’hui qu’il y a 20 ans. D’après le FAO (l’agence de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture) que l’on ne peut pas vraiment accuser d"’ultralibéralisme sauvage", le nombre de personnes souffrant de la faim a énormément baissé ces dernières années. En Asie, le continent le plus touché, le nombre de personnes qui ne mangent pas à leur faim a diminué de 60 millions ces 5 dernières années.

Le niveau de vie augmente partout. En Chine, plus particulièrement, le salaire minimum a fait un bond de 70 % depuis 2008 ! Et cela continue.

L'accroissement du nombre de grandes fortunes est souvent décrié comme étant un révélateur du gouffre entre les plus aisés et les plus démunis. Quels sont concrètement les meilleurs moyens de mesurer les inégalités aujourd'hui ?

Revenons au classement Bloomberg. L’origine économique de la fortune des plus riches est très diversifiée. Seulement 23 sur 200 représentent des fortunes de la finance, et 10 seulement de l’énergie et de l’immobilier. 12 (sur 200) ont fait fortune dans les médias et 4 dans les télécommunications. 26 représentent les nouvelles technologies et 34 ont fait des investissements divers (commerce, services, etc.). Nous sommes très loin des fortunes du milieu du XXe siècle réalisées dans le pétrole ou l’exploitation minière (seulement 10 sur 200 aujourd’hui !). Cela montre que les principales sources de la richesse aujourd’hui sont l’innovation et l’entrepreneuriat. Et le meilleur moyen de mesurer l’inégalité, c’est de montrer que les possibilités de sortir de la pauvreté sont infiniment plus nombreuses aujourd’hui qu’hier. Les plus riches en constituent la preuve !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 22/01/2014 - 09:03
@ thenext1000years - 21/01/2014 - 14:45
ne pas melangé revenu annuel (le pib, le compte de resultat) et le patrimoine (l'actif net du passif + les resultat cumulés année apres année net des dépenses )
jerem
- 22/01/2014 - 08:59
Ach Ya ! racontez nous la SUISSE des pauvres
DAVOS EN SUISSE !!!! Ach ya !! die SCHWEIZ ! le pays ,pas dans l'union européenne mais dans l'espace shengen (venez a moi, petites valises dans belles berlines) qui nous montre a quel point les trompe l'oeil sont aussi de l'autre coté du comptoir.

UBS et Crédit Suisse chouchoutent les proches du régime chinois
http://www.arcinfo.ch/fr/monde/ubs-et-credit-suisse-chouchoutent-les-proches-du-regime-chinois-577-1254206

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/01/22/l-internet-chinois-coupe-apres-les-revelations-sur-l-argent-des-princes-rouges_4352163_3216.html
on a hate de lire le rapport DAVOS de la compétitivité ...... et d'ecouter les axel de tarlé et autre soumier , doze et inenarable jea-marc Daniel ....

on attend aussi l'emotion non feinte et scandalisée de Dame Parisot chez le sieur Fogiel .....
"je suis scandalisée d'apprendre cette situation que je n'aurai meme pas pensé imaginable"

LeditGaga
- 21/01/2014 - 23:22
@Ravidelacreche
... et pas d'bras, pas d'chocolat !