En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

03.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

04.

Macron skie français

05.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

06.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

07.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 1 heure 5 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 4 heures 4 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 4 heures 31 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 5 heures 16 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 5 heures 35 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 5 heures 49 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 6 heures 7 min
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 6 heures 48 min
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 17 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 18 heures 15 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 2 heures 8 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 4 heures 11 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 4 heures 39 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 5 heures 23 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 7 heures 5 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 17 heures 49 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 18 heures 44 min
© Reuters
Les disparités de richesses entre jeunes et seniors se sont creusées aux Etats-Unis.
© Reuters
Les disparités de richesses entre jeunes et seniors se sont creusées aux Etats-Unis.
Nez au milieu de la figure

Inégalités : le facteur explicatif que tout le monde avait oublié

Publié le 08 janvier 2014
Aux Etats-Unis comme en France, les écarts de richesse entre jeunes et seniors se sont creusés depuis le milieu des années 1990. En cause : la progression ralentie des salaires, le poids des pensions des retraités et la hausse de l'immobilier.
Jacques Bichot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Bichot est Professeur émérite d’économie de l’Université Jean Moulin (Lyon 3), et membre honoraire du Conseil économique et social.Ses derniers ouvrages parus sont : Le Labyrinthe aux éditions des Belles Lettres en 2015, Retraites : le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aux Etats-Unis comme en France, les écarts de richesse entre jeunes et seniors se sont creusés depuis le milieu des années 1990. En cause : la progression ralentie des salaires, le poids des pensions des retraités et la hausse de l'immobilier.

Atlantico : Aux États-Unis, les disparités de richesses entre jeunes et seniors se sont creusées depuis le milieu des années 1990, en faveur des seniors qui ont vu leur niveau de vie progresser pendant que celui des jeunes stagnait. Une tendance également identifiée par les travaux de Thomas Piketty. Existe-t-il un lien entre vieillissement de la population et creusement des inégalités ?

Jacques Bichot : Oui, il existe un lien, pour trois raisons principalement.

Premièrement les salaires, dans certains pays dont la France, sont rigides à la baisse et progressent le plus souvent avec l'ancienneté. Faute de pouvoir faire des économies sur les rémunérations des seniors, les employeurs cherchent à en faire le plus possible sur les salaires à l'embauche des jeunes. Par exemple, les salaires de début de carrière pour les diplômés bac + 5 ont pris du retard par rapport à ceux qui se pratiquaient il y a vingt ou 30 ans, si bien que les jeunes cadres ont souvent un écart de rémunération avec leurs aînés supérieur à celui que l'on observait jadis. Comme de plus les cadres seniors et les professionnels libéraux seniors appartiennent aux générations nombreuses du baby-boom, la pointe de la pyramide des revenus a augmenté plus que sa base, ce qui pousse à la hausse les indicateurs statistiques d'inégalités de revenus.

Deuxièmement, le poids des pensions et de l'assurance maladie des retraités (environ 45 % des dépenses d'assurance maladie) pèse évidemment sur les actifs. Or, comme l'écrivait un chef d'entreprise dans Le Monde du 20 décembre 2013, "les entreprises répercutent, dans un délai plus ou moins long, toutes les hausses de charges en minorant les salaires à l'embauche et/ou les augmentations annuelles." Si bien que les travailleurs, jeunes pour une forte proportion d'entre eux, ont un salaire net davantage amputé que leurs aînés dès lors que le vieillissement gonfle les prélèvements en faveur des retraités. L'arbitrage que les pouvoirs publics, de gauche mais aussi, dans une moindre mesure, de droite, ont réalisé en faveur des retraités et au détriment des actifs, est une cause importante d'accroissement des inégalités de revenus.

Troisièmement, en sus des inégalités de revenus, il y a les inégalités de patrimoine. Or depuis le début du siècle les prix de l'immobilier, élément principal du patrimoine des ménages, se sont envolés en France. L'immobilier est détenu par les actifs seniors et les retraités. Qu'ils le conservent ou le vendent, fort cher, à de jeunes ménages obligés de se saigner aux quatre veines, ce phénomène combiné avec le passage à la retraite des premiers baby-boomers (qui ont pu devenir propriétaires dans de bonnes conditions), augmente les inégalités patrimoniales. 

Dans quelles proportions le vieillissement de la population permet-il d'expliquer, voire de justifier, les disparités de revenus ?

La question des proportions est très délicate, et il n'est pas sûr que nous possédions les instruments statistiques qui permettraient d'y répondre. Par exemple, il faudrait quantifier le rôle joué par le poids électoral croissant des retraités dans la rétention des terrains à bâtir (facteur n° 1 de l'inflation du coût des logements) et dans le traitement privilégié dont ils bénéficient par rapport aux jeunes : qui sait faire cela ? C'est donc tout-à-fait "au doigt mouillé" que je risquerai un chiffre : le vieillissement pourrait expliquer un quart de l'accroissement des inégalités entre jeunes et vieux.

S'agit-il d'un phénomène particulier à la génération des Trente glorieuses ? Un rééquilibrage est-il en cours ou ces disparités sont-elles amenées à perdurer ?

La génération des 30 glorieuses est composée de retraités pour une minorité (personnes nées entre 1945 et 1953) et d'actifs seniors (nés entre 1954 et 1974) pour la majorité. Les passages à la retraite ne vont pas diminuer les inégalités, au contraire, puisque des personnes ayant des carrières bien remplies, donc de bonnes pensions, vont continuer pendant encore une vingtaine d'années à remplacer les "petits" retraités qui partent au cimetière. Au-delà, c'est un peu loin pour un modeste économiste, il faudrait demander à ceux des futurologues qui se prennent pour Madame Soleil.

Si on considère la question des inégalités par générations, et non à l'échelle de la société dans son ensemble, à quels résultats arrive-t-on ? En creux, quelle est la part d'inégalités que le vieillissement ne permet pas d'expliquer ?

Les inégalités à l'intérieur d'une même génération sont soumises à deux influences contraires : d'une part, la hausse du SMIC, beaucoup plus rapide que celle du revenu moyen, va dans le sens d'une baisse des inégalités ; d'autre part l'écart se creuse entre les jeunes qui ne trouvent pas de boulot et ceux qui en ont un.

Plus généralement, la concurrence des pays émergents à bas salaires rend l'emploi des personnes ayant des qualifications soumises à cette concurrence, et notamment des qualifications dites modestes, moins bien rémunéré proportionnellement, et plus aléatoire. Elle constitue le facteur probablement le plus important de la hausse des inégalités.

En seconde position, ou ex-aequo, vient le scénario "le gagnant rafle tout", qui prend de plus en plus d'importance : un acteur ou un sportif qui accède à la célébrité, un trader à la fois intelligent et chanceux, un cadre dirigeant qui attire l'attention d'une très grande société en quête d'un président, un créateur d'entreprise du net qui connaît le succès, gagnent des ponts d'or, tandis que leurs homologues plus "ordinaires" doivent se contenter de mille ou cent mille fois moins. La mondialisation des marchés est une cause importante de ce phénomène : le gagnant est souvent un gagnant planétaire, ce qui veut dire des gains dix ou cinquante fois plus importants que si le gagnant dominait seulement un marché national.

Le vieillissement constitue le troisième facteur, et il en existe quelques autres. Je risquerai donc, toujours au pifomètre, une répartition avec 25 % pour chacun des trois gros facteurs, et 25 % pour l'ensemble de ceux dont nous n'avons pas parlé.

En quoi ces résultats remettent-ils en cause les politiques actuelles de lutte contre les inégalités ? Dans quel sens faudrait-il les réorienter ?

L'égalité des chances ne sera jamais atteinte, mais il faut tout faire pour s'en rapprocher, notamment au niveau de la formation initiale, d'où des centaines de milliers de jeunes sortent intellectuellement et caractériellement mutilés. Certes, il y en a qui portent une lourde responsabilité dans leur propre échec, mais on pourrait quand même diminuer la casse en ayant des politiques scolaires plus performantes.

Une deuxième piste, c'est l'altruisme. Les gagnants, même s'ils ont bien des mérites, ont souvent bénéficié d'un allié déterminant : la chance. Nassim Nicholas Taleb, l'auteur du best-seller Le cygne noir, le montre très bien. Dès lors que l'on s'est enrichi en partie par hasard, un peu de sens moral incite à partager. Celui qui a gagné quelques centaines d'euros au loto ne paye-t-il pas le champagne ? Cette vieille tradition s'observe aux États-Unis : la fondation Bill Gates en est un exemple. Une certaine redistribution pilotée par l'État est certes nécessaire, mais je crois que le partage volontaire est encore plus efficace, car il agit plus facilement à la source. En caricaturant, on pourrait dire que l'État providence[1] donne plutôt des poissons aux affamés, tandis que la générosité privée leur apprend à pêcher. Dans un monde de plus en plus mécaniquement inégalitaire, le partage ne doit pas rester un monopole d'État, l'humanisation de la société passe nécessairement par le développement du sens moral, et les plus riches comme les plus puissants se doivent de donner l'exemple.


[1] Voir Arnaud Robinet et Jacques Bichot, La mort de l'État providence ; vive les assurances sociales. Les Belles-Lettres, 2013.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (74)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DES VESSIES POUR DES LANTERNES
- 12/01/2014 - 21:24
@ saint just : bourrin en retraite (d'abord sa gueule )
Faut être un bourrin pour ne pas comprendre qu'en retraite on n'a aucune activité créatrice de richesse que l'on ait été : général ou maçon :c'est pareil :zéro travail
Toi instit qui n'as jamais travaillé qu'à tiers temps (création de richesse ?) pour un salaire plutôt décent en nous servant l'habituelle logorrhée E. N. avec une retraite indécente ( en couple + de 4500 € ) je comprends que tu sois contre un plafonnement des retraites
Moi je suis pour et plus encore : taxer lourdement ton camping car camif-maif !
saint just
- 09/01/2014 - 15:40
Limitation des retraites
Alors celle là, elle est bonne.
Limiter les retraites à 1800 ou 2000 euros par mois. Mais nous ne sommes pas encore revenu à l'URSS.
Il faut aussi limiter, çà ce moment là, les salaires à 2500 euros par mois. Et vous ne vous rendez pas compte qu'avec des mesures comme cela, vous ruinez l'économie de la France. !!!
Mais mon brave monsieur , allez donc vivre en Corée du Nord. ou à Cuba.
La il y a une égalité, une justice parfaite. Tout le monde dans la mouise, tout le monde à la soupe populaire. Vous ne comprenez pas qu'un pays a besoin de riches pour se développer?
Sinon, plus de commerce;, plus d'industrie, et ... Cuba.
Hollande hait les riches. Il aurait été plus intelligent de dire Je n'aime pas la pauvreté. C'est la pauvreté qu'il faut combattre, pas la richesse.
saint just
- 09/01/2014 - 15:31
Différence de traitement
Différence de traitement entre public et privé. J'adore cela. Il faudra aussi alors s'occuper des différences de salaire entre public et privé.
C'est bizarre mais quand j'ai commencé ma vie professionnelle , personne ne voulait travailler dans le public. J'ai même touché de l'argent de l'état, à l'époque (ma femme aussi d'ailleurs) pour me préparer aux concours administratifs. Alors vous me faites marrer avec les soi disant avantage de la FP sur le privé.
Savez-vous combien touche un prof débutant? Moins qu'un cariste à Monoprix!!! Alors oui, alignons les avantages mais aussi les inconvénients. Vous pleurerez alors du coût exorbitant des salaires de la FP. Savez-vous qu'un prof français touche 40% de moins qu'un prof allemand ou british?
J'ai fait du recrutement pendant 35 ans. Savez vous les difficultés à trouver des profs dans certaines matières.
Connaissez-vous les salaires de la FP pour le personnel de la catégorie C la plus nombreuse.??? Comparez ces salaires avec ceux d'un vendeur chez Leroy Merlin. Vous serez surpris. Alors arrétez de divaguer. Les anti fonctionnaires, les anti-vieux les crétins qui veulent limiter les rertaites à 1800 euros. Suite