En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

07.

La femme de ce député qui va rejoindre le Modem vient d'être embauchée par ... le MoDem

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 16 min 29 sec
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 4 heures 23 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 18 heures 16 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 20 heures 8 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 1 heure 8 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 1 heure 25 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 1 heure 35 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 2 heures 15 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 2 heures 33 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 2 heures 55 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 3 heures 16 min
pépites > Politique
Coincidence
La femme de ce député qui va rejoindre le Modem vient d'être embauchée par ... le MoDem
il y a 4 heures 37 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 19 heures 21 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 20 heures 38 min
Bonnes feuilles

Le transport de malades : fraudes par voie express

Publié le 05 janvier 2014
Avec
Explosion des dépenses de santé, gaspillages, lobby des labos, dégradation de la médecine libérale, hôpital public en détresse, inadéquation des politiques de santé… Le système de santé français, réputé dans le monde entier, est victime de son succès. Le pays s'enlise et aucune réforme ne parvient à endiguer la lente dégradation qui ronge notre modèle social. Extrait de "Santé, le grand fiasco" (2/2).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dr Véronique Vasseur, médecin à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, a publié "Médecin-chef à la prison de la Santé en 2000".Clémence Thevenot est journaliste, ancienne rédactrice en chef du magazine "Culture Droit".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Explosion des dépenses de santé, gaspillages, lobby des labos, dégradation de la médecine libérale, hôpital public en détresse, inadéquation des politiques de santé… Le système de santé français, réputé dans le monde entier, est victime de son succès. Le pays s'enlise et aucune réforme ne parvient à endiguer la lente dégradation qui ronge notre modèle social. Extrait de "Santé, le grand fiasco" (2/2).
Avec

5 millions d’individus, notamment des personnes âgées et des malades chroniques, se déplacent chaque année aux frais de l’assurance maladie pour se faire soigner ou hospitaliser. Pour l’accès aux soins, le dispositif est incontournable. En constante augmentation, ces transports correspondent à la moitié des remboursements des consultations des médecins généralistes. Le dispositif explose et la facture s’envole pour atteindre les 3,5 milliards d’euros. Or, on y constate maints abus.

Mal contrôlé, mal sanctionné et surtout mal piloté en amont, le système est faillible et voit chaque année près de 9 millions d’euros passer à la trappe pour des trajets médicalement injustifiés, voire des transports qui n’ont jamais été effectués. Les abus en matière de transports sanitaires sont légion. Preuve en est, les trans- ports sont paradoxalement bien plus élevés dans les agglomérations, spécifiquement en Île-de- France, que dans des coins plus isolés, comme à la campagne ou à la montagne ! Un excès de voyages en ambulance ou taxi, ruineux, savamment manipulé par certains transporteurs professionnels qui falsifient les prises en charge pour facturer ces fameux trajets fantômes. Au-delà des cas, rares, d’escroqueries en bande organisée qui peuvent représenter des sommes vertigineuses, ce sont surtout les pratiques abusives des médecins comme des assurés sociaux qui plombent le système.

Le chiffre de la fraude évoqué, aussi important soit-il, serait même en deçà de la réalité, selon la Cour des comptes qui l’estime « très sous-évalué par rapport à certains constats locaux ». Les économies possibles sont donc immenses : 450 millions d’euros par an selon la Cour. Et ce sans mettre en péril l’accès aux soins.

Mais reprendre en main un système troué de partout va être compliqué, avant tout parce qu’il faudrait s’attaquer aux pratiques des médecins.

Près de 90 % des dépenses de transport sont prises en charge à 100 %, dont quasiment les trois quarts correspondent à des frais remboursés à des assurés en affection de longue durée (ALD). Les médecins ont la fâcheuse habitude de considérer le transport de certains de leurs patients comme relevant du 100 % même si les soins n’ont aucun rapport avec l’ALD. Certains hôpitaux ne sont pas en reste, qui font rentrer les malades chez eux au frais de la Sécu, même si ce n’est pas toujours médicalement justifié. Les ARS (Agences régionales de santé) ayant le dossier en charge peuvent en effet signer de nouveaux contrats types d’amélioration de la qualité et de l’organisation des soins avec les CPAM et les établissements de santé. Mais vu les intérêts économiques en jeu, difficile de changer la donne du jour au lendemain. Le gouvernement a d’ailleurs stoppé toutes expérimentations en la matière en annulant le lancement d’appel d’offres par les agences régionales de santé ou par les hôpitaux, pour le transport de malades. De quoi rassurer les taxis, dont 90 % du chiffre d’affaires en zone rurale provient du transport de patients. Après avoir fait grève, ils ont réussi à faire entendre leurs voix, notamment sur les risques de voir ces appels d’offres bénéficier aux grosses sociétés au détriment des taxis.

Extrait de "Santé, le grand fiasco", Véronique Vasseur et Clémence Thevenot (Editions Flammarion), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 06/01/2014 - 07:24
@ la saucisse intello - 06/01/2014 - 04:05
"tout le monde sait que ce n'est pas gratuit" .
C'est bien pour cela que parfois la prise en charge du ticket modérateur est un probleme

De meme pour la pharmacie avec ses pattes de mouches pour enregistrer AU DOS de l'ordonnance le detail du prix de medicaments.

On commencerait pas faire imprimer dans un taille de caracteres nettement plus large au moins le total , avec l'apposition obligatoire de la signature du malade (histoire qu'il regarde au moins une fois combien coutent ses medicaments) cela participerait un peu plus a de la prise de conscience et un peu moins au reflexe ici rapelle parquelqu'un le "j'y ai droit" si bien cité par charlotte de turckheim il ya plus de 20 ans (avec sa femme de menage de spectacle enceinte tous les 6 mois)
la saucisse intello
- 06/01/2014 - 04:05
@ jerem..........
Arguments recevables. Mais vous savez, tout ce qui m'importait, c'était de rentrer à la maison au + vite et de toute manière, le chauffeur du VSL avait déja emporté ma valise ! Quant aux personnes qui commandent les transports, tout le monde sait que ce n'est pas gratuit. Le chantier, comme bien d'autres, est trop délabré pour espérer le remettre debout. Là encore, il faut raser !
jerem
- 05/01/2014 - 22:12
@lexxis - 05/01/2014 - 10:04
1- vous savez quoi , il parait que des professionnels dits libéraux , des specialistes a haut revenus continuent a refuser de prendre la carte vitale et continue a utiliser l'ordonnance papier a compléter à la mano ..... encore un peu il manquerait plus que l'on doivent encore coller les vignettes des medicaments sur cette ordonnance ecrite avec la caligraphie toujours si lisible pour que l'on puisse dire qu'il y a l'indépendant efficace et le fonctionnaire ineffficace.

2- oui en effet une bonne application informatisée , standardisée et valable pour tous les hopitaux et les transporteurs avec ecrans et stylet pour paraphe serait largement bien venu ....mais voila il faut mettre de la reflexion sur le sujet ET SURTOUT garantir a toutes les fournisseurs du privé qu'ils auront une part du marché et des subventions pour développer (comme dassault quand il fait un prototype d'avion toujours pas vendu à l'export) ....