En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

02.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

03.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

04.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

05.

10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire

06.

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

07.

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

01.

Le cerveau et ses préjugés racistes

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 14 heures 9 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 15 heures 47 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 18 heures 40 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 19 heures 48 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 20 heures 29 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 21 heures 1 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 21 heures 27 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 22 heures 43 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 22 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 23 heures 16 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 14 heures 48 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 16 heures 3 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 20 heures 6 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 20 heures 38 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 21 heures 20 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 22 heures 26 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 22 heures 51 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 23 heures 16 min
© DR
"La verbalisation de la sexualité est de plus en plus violente dans les banlieues populaires françaises."
© DR
"La verbalisation de la sexualité est de plus en plus violente dans les banlieues populaires françaises."
Horreurs et tabous

Sexe en banlieue : 14 ans après les tournantes de Fontenay-sous-Bois, état des lieux

Publié le 26 novembre 2013
Près de quinze ans après les faits et un an après un verdict qui avait suscité une vive polémique, huit hommes poursuivis dans l'affaire des "tournantes" de Fontenay-sous-Bois vont comparaître en appel à partir de mardi devant les assises des mineurs de l'Essonne. Bien que marginal, le phénomène des tournantes traduit un malaise lié à la sexualité dans certains quartiers.
Marc Hatzfeld
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Hatzfeld est sociologue et ethnologue. Il a également écrit "Petit traité de la banlieue" aux Editions Dunod (août 2004) et "Les lascars" aux Editions Autrement (janvier 2011). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Près de quinze ans après les faits et un an après un verdict qui avait suscité une vive polémique, huit hommes poursuivis dans l'affaire des "tournantes" de Fontenay-sous-Bois vont comparaître en appel à partir de mardi devant les assises des mineurs de l'Essonne. Bien que marginal, le phénomène des tournantes traduit un malaise lié à la sexualité dans certains quartiers.

Atlantico : Comment la sexualité se vit-elle aujourd'hui dans les banlieues ? Bien que cette affaire soit un cas exceptionnel et particulier, traduit-elle malgré tout un malaise lié à la sexualité dans certains quartiers ?

Marc Hatzfeld : Il y a plus qu’un malaise lié à la sexualité dans les banlieues populaires aujourd’hui. On peut tracer l’évolution de cette question sur plusieurs lignes.

La verbalisation de la sexualité est de plus en plus violente. Cela fait longtemps que les choses relatives au sexe sont objet de quolibets. C’est d’ailleurs une constante des milieux populaires en regard des pruderies bourgeoises. Mais il ne s’agit plus ici de grivoiseries. La violence du discours qui évoque la sexualité a pour objet d’une dérision arrogante les femmes et les homosexuels. Les injonctions de "niquer ta mère ou ta sœur" sont les formes banales d’un mépris des femmes qui s’affiche. Les injonctions à "aller se faire enculer" également. Les femmes, filles et homosexuels sont agressés dans des discours quotidiens passés à la normalité.

Quelles en sont les conséquences ? Peut-on parler de progression du sexisme ces dernières années ?

Il y a une dizaine d’année, on pouvait s’inquiéter de ce que la « réputation » des filles soit brandie comme une garantie de respectabilité familiale assez transversale entre cultures différentes. Aujourd’hui, il est presque admis, dans certains milieux populaires, que les grands frères et même les petits frères ont un droit de contrôle sur la liberté d’aller et venir des jeunes filles. Sans parler de se vêtir et de rencontrer qui elles veulent.

Les pratiques et idées sexuelles des jeunes sont d’une grande naïveté voire d’une ignorance surprenante. L’éducation sexuelle des enfants est l’objet de délires porno dont ils retiennent souvent que le sexe et l’amour n’ont guère de rapport. Les adolescents n’ont que peu d’occasions de se laisser aller aux romantismes des bonheurs amoureux neufs. Les filles les espèrent souvent. Les garçons ne les osent pas.

Les rapports homme/femmes y sont-ils plus violents qu'ailleurs dans la société ?

Lorsqu’on évoque la violence dans les banlieues, il est important de rappeler que la vie y est violente. Depuis les traversées migratoires à danger de mort jusqu’à la lutte pour survivre dans un contexte de 50 à 80 % de chômage pour certains quartiers et en passant par la violence du racisme politique convenu, l’existence est violente.

La question de la sexualité reste-t-elle particulièrement taboue dans certaines familles ? Cela peut-il être lié à des facteurs socioculturels ou religieux  ? 

On peut toujours incriminer telle religion ou telle origine culturelle, c’est un argument qui demanderait l’examen serré de tous les fondamentalismes. Il est cependant vrai que le contrôle des femmes est devenu l’otage d’affirmations identitaires péremptoires et incultes. Mais la mise à l’écart des populations vivant en banlieue et l’ignorance béante de leurs façons d’être et de leurs ressources par la majorité des autorités de ce pays y est aussi pour beaucoup. Les responsables de cette affaire sont nombreux.

Il n’empêche que les situations sont très contrastées d’un site à l’autre, que beaucoup d’associations tentent et parviennent localement à renverser cette tendance, que nulle part ailleurs qu’en France les unions interculturelles sont aussi nombreuses et que dès qu’elles se sentent soutenues, des filles résistent. Beaucoup de femmes font front. Ces constats enfin n’exonèrent pas les milieux aisés de leurs turpitudes avérées dans ce domaine au sein de la famille, des entreprises et des partis politiques.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ganesha
- 28/11/2013 - 00:39
Echangisme (suite)
La question de son consentement ne se pose que pour sa première expérience de ce type, ensuite cela devient une ''drogue addictive''.
C'est ce que racontait très bien Catherine Millet...sans être vraiment capable de l'analyser.
On retrouve aussi très fréquemment ce genre de souvenirs dans les livres de mémoires publiées par des prostituées.
Ce qui se passe donc dans les banlieues n'est en aucun cas différent du reste de la France et du monde... et je crains fort qu'après les nombreuses années écoulées, les juges vont en être réduits à prononcer un ''Jugement de Salomon'' !
Ganesha
- 28/11/2013 - 00:25
Echangisme
J'ai assisté une fois dans ma vie à une ''tournante'' : cela se passait dans un club privé, une boite échangiste, très chic bien connue, et située juste à côté de la Comédie  Française.
Si mes souvenirs sont bons, lorsqu'on se présentait en couple, l'entrée était de 800 francs en tout, avec deux boissons pour chacun, incluses.
Il était de bon ton d'ajouter un petit pourboire pour le vestiaire...
Une femme s'est allongée, nue, sur le dos, son compagnon s'est assis à coté d'elle, pour surveiller le bon déroulement des...opérations !
Beaucoup d'hommes présents ont tout de suite compris et se sont sagement rangés à la ''queue-leu-leu''.
Elle a dit ''stop' au bout d'une dizaine de partenaires...
A la même époque une critique d'art, nommée Catherine Millet, a publié un livre qui a eu un bon succès : ''La vie sexuelle de Catherine M.'' où elle racontait son expérience sur ce sujet.
D'après des livres très sérieux de sexologie, il semble que les femmes sont capables de connaître des orgasmes d'un niveau beaucoup plus élevés que ceux des hommes, mais que cela prend un temps tellement long qu'un seul partenaire ne suffit pas pour lui permettre de l'atteindre...
lsga
- 27/11/2013 - 17:51
Un article totalement à côté de la plaque
dans les faits, les gamins de banlieues sont comme des canards devant les filles. Depuis les années 90, le plus gros changement est l'apparition de la "bogossitude" : Les garçons deviennent de plus en plus "séducteurs" et "soumis". Les "racailles" deviennent métro-sexuels très efféminés. Aux USA, de plus en plus de rappeurs affichent ouvertement leur homosexualité (ils ont 5ans d'avance sur la France, comme d'hab)
 
Les filles, elles, sont de plus en plus violentes et autoritaires. L'apparition du voile fait que des gamines de 14ans n'hésitent plus à aller faire la moral et aller mettre des claques aux gros bras des quartiers. Il faut le voir pour y croire : des ptites gamines avec des visages d'ange qui un Coran à la main harcèlent les dealers...
 
Bref, je ne sais pas à quand remontent les dernières études de terrain de Marc Hatzfeld, mais ce qui se produit en terme de sexualité dans les cités est le strict inverse de ce qu'il décrit.