En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

06.

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

07.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

ça vient d'être publié
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 16 min 27 sec
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 1 heure 40 min
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 16 heures 49 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 17 heures 29 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 18 heures 55 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 19 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 21 heures 5 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 1 jour 41 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 1 jour 53 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 23 min 34 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 1 heure 40 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 17 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 18 heures 40 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 19 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 20 heures 59 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 23 heures 21 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 1 jour 50 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 1 jour 53 min
© Reuters
"S’il était cohérent, le gouvernement ne devrait pas s’attaquer à la prostitution mais la défendre."
© Reuters
"S’il était cohérent, le gouvernement ne devrait pas s’attaquer à la prostitution mais la défendre."
Le buzz du biz

Pourquoi le gouvernement devrait protéger voire subventionner la prostitution… s’il suivait sa logique de régulation absurde des nouveaux marchés

Publié le 14 novembre 2013
Internet, dans le porno comme ailleurs, tue le commerce traditionnel. S’il était fidèle à sa logique, le gouvernement devrait donc adopter les mêmes lois pour le marché du sexe que pour l’ensemble des nouveaux secteurs qu'il entend réguler (les taxis, le commerce en ligne, etc.)… Décryptage, comme chaque semaine dans la rubrique "Le buzz du biz", du marché français.
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Internet, dans le porno comme ailleurs, tue le commerce traditionnel. S’il était fidèle à sa logique, le gouvernement devrait donc adopter les mêmes lois pour le marché du sexe que pour l’ensemble des nouveaux secteurs qu'il entend réguler (les taxis, le commerce en ligne, etc.)… Décryptage, comme chaque semaine dans la rubrique "Le buzz du biz", du marché français.

Il aura suffi d’une tribune, brutalement provocatrice, signée par "343 salauds", pour que le "tout Paris" médiatico-politique s’émeuve, s’agite, s’indigne – bien plus intensément et rapidement qu’il ne le fait, d’ailleurs, pour les chômeurs, la faillite de l’Etat ou la croissance anémique… L’objet du débat est une proposition des députés socialistes visant à pénaliser les clients des prostituées (on emploiera, par convention rapide, le féminin, tout inexact qu’il soit).

Or, s’il était cohérent, le gouvernement ne devrait pas s’attaquer à la prostitution mais la défendre ! Comme il défend les taxis contre les VTC, comme il se bat pour les libraires contre Amazon, comme il défend le cinéma subventionné contre le piratage, le gouvernement devrait mener une fronde réglementaire et régulatrice pour protéger les prostituées. Car elles sont elles aussi victimes de la concurrence d’Internet (ce que le gouvernement n’aime généralement pas beaucoup).

Le marché du sexe – car c’en est un – est particulièrement révélateur des évolutions économiques induites par le numérique. On y retrouve l’atomisation de l’offre, l’empowerment du consommateur, la fortune rapide (et les fraudes fiscales), de vraies questions concurrentielles … et la transformation de l’emploi.

Internet permet d’abord la profusion de l’offre : c’est vrai pour acheter des livres en ligne ou télécharger les blockbusters ; c’est aussi vrai pour consommer du porno. S’il est difficile d’évaluer exactement le nombre de sites pornographiques (en 2010, Reuters indiquait qu’on en recensait 370 millions, récemment la BBC a repris une évaluation selon laquelle ils représenteraient 37 % du contenu d’Internet), il est admis qu’il y en a beaucoup et qu’ils connaissent un certain succès (sur les 6 dernières années, 1,2 million d’années de vidéos pornographiques auraient été visionnées sur deux des principaux sites).

Dans ce contexte d’atomisation du marché, l’émulation entre les acteurs est forte, ce qui les incite à innover : les google glasses par exemple ont déjà été utilisées pour réaliser un film… Une autre solution, plus problématique, consiste à élargir la demande : 56 % des jeunes de 18 ans a déjà fréquenté un site pornographique, ce qui leur vaut le charmant surnom de "génération youporn".

L’offre a évolué aussi vers un empowerment du consommateur : la tendance du "DIY"  pornographique a explosé. Le "DIY", ou "Do It Yourself", correspond à la possibilité pour les internautes de bricoler, de réaliser eux-mêmes leurs productions, ce qui fait d’eux des makers : dans le X, cela conduit à l’apparition des films amateurs

Signe des temps, Internet, dans le porno comme ailleurs, offre la possibilité de faire fortune. Récemment, Fabian Thylmann, fondateur d’un empire de sites pornographiques (groupe Manwin, basé au Luxembourg : il y a bien des champions européens du Net !), a revendu les parts de sa société Youporn : il aurait empoché près de 100 millions de dollars au passage. Au demeurant, comme dans le reste de l’économie aussi, les acteurs de l’Internet pornographique pratiquent l’évasion fiscale : Fabian Thylmann a été arrêté en 2012 en Belgique à ce sujet …

Le X sur Internet est en outre confronté à de réelles problématiques concurrentielles : Manwin (1000 salariés et 70 millions de visiteurs par jour tout de même!) a récemment engagé puis cessé une procédure antitrust contre son concurrent ICM. L’enjeu n’était pas anodin pour l’économie numérique, puisqu’il s’agissait de l’utilisation des noms de domaine (en "xxx").

Surtout, et c’est ce qui devrait préoccuper le gouvernement : comme dans le reste de l’économie, la distribution de sexe en ligne tue le commerce traditionnel ! En clair, les consommateurs de pornographie se tournent désormais beaucoup vers leurs écrans que vers les sex-shops et les prostituées ! Pour l’industrie pornographique traditionnelle, c’est un vrai défi structurel à surmonter. Ça l’est aussi pour la prostitution : dans le Nevada, connu pour son offre, le commerce se meurt dans les petites villes du sexe, tuées par la concurrence d’Internet qui attire de plus en plus de chauffeurs routiers !

Internet a un effet disruptif sur l’ensemble de l’économie, notamment dans le secteur de la pornographie. A priori, de nombreux emplois sont menacés. S’il suivait sa ligne, le gouvernement devrait protéger la prostitution et les sex-shops – voire les subventionner ! A l’inverse, s’il décide de ne pas intervenir, considérant qu’il faut laisser le marché se transformer et que des créations d’emplois en naitront (ce en quoi il aurait raison), il devrait alors adopter la même attitude pour l’ensemble des secteurs (les taxis, le commerce en ligne, etc.)…

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lsga
- 14/11/2013 - 18:55
ici, les commentateurs n'ont pas lu l'article
ils croient que ça parle de prostitution...
 
faut dire : avec un titre aussi racoleur...
jean fume
- 14/11/2013 - 18:50
Si le gouvernement (donc les contribuables),
en vient à subventionner la prostitution, c'est que les contribuables deviennent les putes (qui reversent leur gains), et les putes deviennent les maquereaux !
ça devient compliqué !
Mais dans ce contexte, les clients des prostituées (contribuables) étant les fonctionnaires (qui bénéficient de leur services), ces derniers se voient entrer dans le champ de la loi, puisqu'il s'agir de pénaliser les clients des prostituées, donc les fonctionnaires.
Et là tout d'un coup, la loi prend une tournure intéressante !
Ganesha
- 14/11/2013 - 18:03
Rottweiller
Sur ce sujet, comme pour le ''Mariage pour Tous'', ce n'est pas François qui est aux commandes : c'est sa Rottweiler... Ce qui laisse prévoir une attitude très intransigeante : même devant des millions de manifestants, cette dame ne recule jamais !
La France se ridiculise en rêvant d'une pseudo prohibition, qui ne fait, au mieux que vider le rues : en Suède, France 2 nous l'a montré, quelques très courageuses continuent tout de même à pratiquer la fellation en plein air, alors qu'il gèle à pierre-fendre !
Nos pays voisins, démocraties civilisées : Suisse, Belgique, Hollande, Allemagne, Espagne, ont légalisé : ils se soucient du confort et de la sécurité de ces dames !
Chez nous ce sont quelques vieilles grenouilles de bénitier et autres lesbiennes castratrices qui sont aux commandes !