En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 4 min 24 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 55 min 13 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 1 heure 38 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 1 heure 48 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 15 heures 55 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 16 heures 55 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 18 heures 43 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 2 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 22 heures 40 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 33 min 9 sec
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 1 heure 21 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 15 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 7 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 17 heures 37 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 21 heures 31 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 22 heures 35 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 22 heures 53 min
© Reuters
© Reuters
Decod'Eco

Les Etats-Unis et le gaz de schiste : comment démêler le vrai du faux

Publié le 16 octobre 2013
Le débat sur le gaz de schiste est encombré de toutes sortes de clichés et de désinformation. Un petit tour d'horizon pour y voir plus clair.
Cécile Chevré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’Institut national des techniques de documentation (INTD). Elle rédige chaque jour la Quotidienne d'Agora, un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le débat sur le gaz de schiste est encombré de toutes sortes de clichés et de désinformation. Un petit tour d'horizon pour y voir plus clair.

Le gaz de schiste, il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. Généralement, les deux n’aiment ni débattre ensemble ni même se rencontrer. Le gaz de schiste fait aussi partie de ces sujets qui peuvent transformer un paisible déjeuner en véritable champ de bataille.

Pour tout vous dire, j’hésite toujours à écrire sur le gaz ou le pétrole de schiste, n’ayant aucune velléité à me faire traiter de vendue par un parti ou l’autre mais aussi tout simplement par manque de sources d’information fiables et impartiales. La plupart des faits (même les simples chiffres) sur le sujet sont à prendre avec des pincettes… et ne parlons même pas des articles, forums et autres formes d’expression.

Le sujet est tellement explosif qu’il en est devenu tabou. Le 12 septembre dernier, François Hollande présentait les 34 plans de la "Nouvelle France industrielle" préparés par Arnaud Montebourg. Sauf qu'à l’origine, comme le révèle L’Usine Nouvelle, ce n’est pas 34 plans qui avaient été proposés mais 36. Dont un plan pour le nucléaire… et un autre sur les gaz de schiste. 

Malgré tout, le gaz de schiste, il faut en parler, ne serait-ce que, selon l’Agence américaine d’information sur l’énergie (IEA), parce que les États-Unis devaient cette année devenir les premiers producteurs de gaz — et de pétrole — au monde, devant la Russie et l’Arabie Saoudite, et ce grâce à la fracturation hydraulique. 

Or, plusieurs questions se posent : quelle influence a eu le gaz (et le pétrole) de schiste sur l’économie américaine ? Qu’implique un très faible cours du gaz aussi bien pour l’industrie gazière que pour le prix de l’énergie aux États-Unis ? Quelle est l’ampleur des réserves de gaz de schistes américaines et peuvent-elles réellement faire une différence en termes d’emplois ou de compétitivité ? L’indépendance énergétique est-elle pour demain ?

Petit tour d’horizon des réponses…

Le poids du gaz de schiste dans l’économie américaine

Selon l’EIA, la production de gaz de schiste américaine est actuellement de 7 850 milliards de pieds cube (soit 220 milliards de mètres carrés si je ne me suis pas trompée dans mes calculs), ce qui représente un tiers de sa production totale de gaz.

Une production qui permet aux Etats-Unis d’augmenter (un peu) leur indépendance énergétique, comme le rappelle une étude du Crédit Agricole datant de juillet dernier : “De plus, le ratio de dépendance énergétique (part de l’énergie importée dans l’énergie consommée) devrait passer de 28% à 24% d’ici à 2030. Le ratio de dépendance vis-à-vis du pétrole diminuera de 66% à 60% et celui du gaz de 12% à 9% sur la même période”.

Huile et pétrole de schiste devraient donc contribuer à rééquilibrer, lentement et partiellement, la balance commerciale américaine même si l’indépendance énergétique américaine devrait pendant encore longtemps rester ce qu’elle est, à savoir un mythe. 

Quant aux conséquences profondes sur l’économie américaine, le débat est intense pour ne pas dire violent (et biaisé), les chiffres difficilement vérifiables et partiels. 

Voici quelques éléments, à prendre avec toute la prudence nécessaire. Selon une étude de l’IHS Cera, proche de l’industrie pétrolière, les énergies de schiste auraient créé directement ou indirectement 2,1 millions d’emplois et 75 milliards de dollars de recettes fiscales en 2012.

L’étude du Crédit Agricole citée plus haut tempère un peu ces chiffres en s’intéressant de plus près à certains des emplois directs créés par l’industrie du schiste, à savoir le secteur minier : “Si on observe les données de l’emploi du secteur minier dans son ensemble, extraction et activité support confondues, le secteur dans son ensemble concentre à peine 0,6% des emplois globaux avec 814 000 personnes. En regardant les données de l’emploi en 2012, date à laquelle la production de pétrole a progressé de plus de 14% (a/a), le nombre d’emplois créé reste relativement faible : 28 000 emplois sur cette période“.

Tous secteurs confondus, le phénomène positif sur les emplois reste cependant notable dans certaines régions : “Toutefois, les principaux États producteurs de pétrole bénéficient de créations d’emplois conséquentes. Ainsi, sur un an glissant, le Texas a créé près de 325 000 emplois, toutes activités confondues“. (Vous l’aurez noté, les chiffres de Crédit Agricole ne concernent que le secteur du pétrole de schiste).

Dans tous les cas, la baisse du coût de l’énergie, qui comme nous allons le voir tout de suite est en partie due à l’exploitation des énergies de schiste, participe à faire baisser le coût du travail aux États-Unis, et tout particulièrement dans l’industrie.

Pourquoi le gaz de schiste américain n’a pas noyé le marché mondial

Une des conséquences de l’exploitation des gaz de schiste est en effet d’avoir contribué à l’effondrement du cours du gaz. Aux États-Unis, il est passé de 12 $ environ en 2008 à moins de 2 $ début 2012. Évidemment, la crise de 2008 est passée par là, mais c’est l’augmentation de la production américaine qui a permis de maintenir le cours du gaz à des niveaux très bas aux États-Unis. Aujourd’hui, le cours du million de BTU (unité de référence du gaz, MBTU) s’affiche toujours sous les 3 $.

Des cours du gaz au plancher mais uniquement aux États-Unis. Le MBTU se paie plus de 16 $ au Japon ou 10-11 $ en Europe.

Principale explication à ces différences de prix : le gaz américain est resté cantonné aux États-Unis. La législation américaine limite très fortement les exportations de gaz (et interdit même depuis 1979 celles de pétrole, considéré comme matière première stratégique).

Depuis quelques mois, cependant, quelques timides signes d’ouverture se font jour mais les autorisations d’exportations sont toujours délivrées au compte-gouttes. Ajoutons à cela que les États-Unis qui étaient devenus d’importants importateurs de gaz ne sont pas équipés des infrastructures permettant d’exporter le gaz.

Le gaz a en effet besoin d’être liquéfié (GNL) pour être transporté sur de grandes distances. Or, jusqu’à présent, les installations présentes sur les côtes américaines permettaient de re-gazéifier le GNL importé. Aujourd’hui, pour exporter, les producteurs de gaz américain doivent construire des équipements permettant de liquéfier. Même problème pour les pipelines qui avant l’explosion des gaz de schiste servaient à transporter le gaz des côtes jusqu’aux centres de consommation. Actuellement, pour répondre à la nouvelle donne, il faut inverser ces pipelines, pour leur permettre de transporter le gaz naturel des champs de production américains aux côtes.

[Retrouvez plus d'informations sur le gaz de schiste - mais aussi sur tous les grands enjeux de l'économie actuelle - en cliquant ici.]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yt75
- 21/10/2013 - 08:20
@prochain
Ça roule ma poule, vas y fonce
prochain
- 16/10/2013 - 19:57
2000 nouveaux millionnaires au dakota du Nord
Ruée vers le pétrole dans le Dakota du Nord enquête du Monde.
Les nouveaux Eldorados seront la Nouvelle Zélande et la formation Monterey en Californie, c'est le moment d'acheter des actions yt75@ à 5 - 6 dollars (au lieu de raconter des salades).
L'énergie bon marché en abondance est la clé de la réussite n'écoutez pas les pisse-vinaigres
Ravidelacreche
- 16/10/2013 - 18:11
le gaz de schiste : comment démêler le vrai du faux
Il faut repérer les faux derches.