En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

03.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

04.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

07.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

05.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

06.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 50 min 27 sec
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 1 heure 48 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 3 heures 31 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 4 heures 48 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 5 heures 46 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 7 heures 48 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 19 heures 50 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 23 heures 14 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 1 heure 22 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 3 heures 8 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 3 heures 44 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 5 heures 31 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 6 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 8 heures 11 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 21 heures 2 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 23 heures 38 min
Mauvaise idée ?

Taxe carbone : comment on pervertit la fiscalité en lui donnant des objectifs qui ne devraient a priori pas être les siens

Publié le 24 août 2013
Philippe Martin, le ministre de l'Ecologie, a annoncé ce jeudi la mise en place d'une "contribution climat énergie". Une mesure qui, si elle répond aux revendication des écologistes, sort des objectifs traditionnels de la fiscalité.
Florent Detroy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Florent Detroy est journaliste économique, spécialisé notamment sur les questions énergétiques, environnementales et industrielles. Voir son site."  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Martin, le ministre de l'Ecologie, a annoncé ce jeudi la mise en place d'une "contribution climat énergie". Une mesure qui, si elle répond aux revendication des écologistes, sort des objectifs traditionnels de la fiscalité.

La taxe carbone est entrée par effraction dans le débat public. En déclarant lors des journées journées d'été d'Europe Ecologie-Les Verts qu'une « contribution climat énergie » allait être mise en place par le gouvernement, le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin a pris tout le monde à contre-pied.

L'histoire de la taxe carbone est relativement jeune, mais les échecs à répétition de sa mise en place l'avait fait disparaître de l'actualité. Il faut remonter aux années Jospin pour voir apparaître la première tentative d'instaurer une telle taxe. On retrouve cette même ambition avec François Fillon, destinée à contrer le succès d'EELV aux élections européennes de 2009. Les deux tentatives se sont heurtées au Conseil Constitutionnel, qui, par deux fois, les a torpillées. On croyait alors le projet enterré, d'autant plus que d'autres solutions ont été mises en avant ces derniers mois dans les débats sur la transition énergétique .

Sa réapparition n'est pendant pas la révolution qu'annonce ses défenseurs. Ce nouvel avatar de la taxe carbone n'est qu'un des instruments pour réduire ses émissions de CO2. Un système communautaire d’échange de quotas d’émissions (SCEQE) concerne déjà les industriels (énergéticiens et industrie lourde) depuis 2005, même s'il fonctionne de manière très imparfaite. De même, une modification de la fiscalité sur la rénovation des bâtiments est en préparation.

Alors pourquoi un tel barouf autour de la taxe carbone, projet porté ces dernières années par la droite comme par la gauche, et dont personne ne nie l'efficacité ? Tout simplement parce que cette contribution est ni plus ni moins une taxe, synonyme pour beaucoup d'augmentation du coût du carburant. Avec le rééquilibrage annoncé de la fiscalité entre le gazole et l'essence, cette contribution est perçue comme une nouvelle augmentation du coût de l'énergie pour les entreprises, les administrations et les ménages. Pourtant les cris d'orfraies entendus du côté du Medef, du Parti de gauche ou encore de certains socialistes sont un peu hâtifs. Tout dépendra des mesures d'applications de cette contribution.

Il est probable que le projet suive les recommandations de l'économiste Christian de Perthuis. Le comité pour la fiscalité écologique qu'il préside avait proposé d’ajouter une assiette carbone à la taxe intérieure sur la consommation des produits pétroliers (TIC). Or, l’économiste préconisait qu'en parallèle les taxes hors carbone soient réduites, pour ne pas augmenter la pression fiscale. Le caractère indolore de ce projet a d'ailleurs été tout de suite rappelé par le gouvernement, ainsi que par le principal intéressé Philippe Martin le lendemain. Les autres mesures proposées par Christian de Perthuis favorisent d’ailleurs une fiscalité plus incitative, prenant en compte le niveau des revenus et des activités. Loin, bien loin du matraquage fiscal dénoncé actuellement.

Si la légitimité de la taxe carbone est avéré en terme environnemental, social et économique, reste à savoir si elle est opportune politiquement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
michoulacolere
- 26/08/2013 - 01:31
Qui va payer ?
Toute la gauche, aiguillonnée par ces trotskos d' écolos , par en guerre , bannière au vent , mais des qu' il s' agit de dire QUI va payer , ils hurlent tous : SURTOUT PAS LES CLASSES LABORIEUSES (comprenez : les tranches a 0 , 5% et 15% d' IRPP).

Pourquoi ces fumiers d'écolos de mes deux ne préconisent-ils pas le retour au vrac (lait, vin, clous, etc...) et aux bouteilles consignées ?
Parce que leur seul souci est de taper sur les pétroliers , inutile de chercher plus loin.

Et ils dictent sa conduite a l' UMPS , avec 3% des voix !
casagrande
- 25/08/2013 - 08:52
SOLUTION DE FACILITE
Le gouvernement a choisi la solution de facilité : augmenter les taxes , les impôts , réduire les niches , geler les barêmes d'impôts écologie punitive etc etc .
Mais la véritable économie : réduction effective des dépenses de l'état par diminution de l'argent gaspillé , du nombre des fonctionnaires , des missions et comités théodule , des subventions inutiles aux associations et j'en passe et des meilleures ,rien trois fois rien . Là est la véritable économie salvatrice pour la dette de vla France .
La clique gouvernementale et son guide Petit Gros 1er font fausse route.
Anguerrand
- 25/08/2013 - 08:14
Taxes impôts et PS
Je souhaiterais que nous fassions ici une tribune pour trouver de nouvelles idées au PS pour les 58 impôts depuis 15 mois,je pense qu'ils vont bientôt être à court d'idée.
Pour mon compte je propose une taxe sur le sable que l'on emporte dans son slip après un bain de mer.
Surtout ceux qui d'autres idées géniales comme celle la,ne vous gênez pas ça leur rendra service car maintenant se sera dure d'avoir de nouvelles idées ils ont déjà tout taxe et augmente tous les impôts et taxes!