En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Facebook s'attaque à l'Amérique Latine

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 8 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 12 heures 56 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 13 heures 39 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 15 heures 11 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 18 heures 4 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 19 heures 25 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 19 heures 48 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 20 heures 25 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 21 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 21 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 12 heures 37 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 13 heures 12 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 14 heures 8 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 16 heures 24 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 18 heures 40 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 20 heures 11 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 20 heures 49 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 21 heures 19 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 22 heures 27 min
"Pékin se lance dans le cyclisme acrobatique : faire passer l’économie d’un vélo carburant aux exportations extérieures à un vélo alimenté par la consommation intérieure."
"Pékin se lance dans le cyclisme acrobatique : faire passer l’économie d’un vélo carburant aux exportations extérieures à un vélo alimenté par la consommation intérieure."
Decod'Eco

Nouvelle ère : la Chine tente de gérer les soubresauts d’une croissance moins forte

Publié le 22 juillet 2013
Pour prévenir le ralentissement économique en Occident qui pèse sur sa croissance, Pékin se tourne vers sa consommation intérieure. Une acrobatie périlleuse.
Cécile Chevré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’Institut national des techniques de documentation (INTD). Elle rédige chaque jour la Quotidienne d'Agora, un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour prévenir le ralentissement économique en Occident qui pèse sur sa croissance, Pékin se tourne vers sa consommation intérieure. Une acrobatie périlleuse.

Pékin se lance dans le cyclisme acrobatique : faire passer l’économie d’un vélo carburant aux exportations extérieures à un vélo alimenté par la consommation intérieure. Il faut imaginer l’économie chinoise en équilibriste entre les deux bicyclettes, essayant de conserver un pied sur la pédale de l’exportation tout en lançant la consommation. Difficile voire impossible d’éviter les déraillements, les ralentissements et autres accidents de parcours.

L’idée est évidemment bonne. Depuis la crise de 2007, la Chine voit ses principaux clients s’enfoncer dans la crise et ralentir leurs exportations. En juin, les exportations chinoises ont reculé de 3%, un recul sans précédent depuis 17 mois, soit janvier 2012. Un recul qui a surpris puisqu’une progression de 4% était attendue. “La Chine a averti mercredi que ses perspectives pour le commerce extérieur étaient ‘sombres’, après avoir accusé un recul inattendu de ses exportations et de ses importations en juin”, expliquait le 10 juillet dernier Les Echos.

Des chiffres qui s’expliquent non seulement par la faiblesse de la demande extérieure évoquée plus haut mais aussi par la hausse continue du coût du travail en Chine et la force du yuan ainsi que le contrôle accru des autorités chinoises sur les fausses factures.

Outre la balance commerciale, la croissance chinoise est elle aussi en recul, à 7,5% au deuxième trimestre contre 7,7% au premier. Nombre de commentateurs ne se sont pas privés d’ironiser puisque ce chiffre était en droite ligne avec les anticipations de Pékin. Alors oui, évidemment le gouvernement chinois manipule les chiffres de sa croissance… comme la plupart des pays mais sûrement un peu mieux que les autres.

Est-ce important ? Pas vraiment. Car ce qui compte, c’est la tendance.

Or celle-ci est clairement à la baisse. 7,5%, représente la pire performance de l’économie chinoise en 13 ans. Le ministre des Finances, Lou Jiwei, a même annoncé qu’il attendait une croissance à 7% cette année alors que jusque-là Pékin affichait un objectif de 7,5%.

Est-ce grave ? Je vais vous faire une réponse de Normande : peut-être bien que oui, peut-être bien que non… Je vous renvoie à notre économie équilibriste évoquée en début d’article. Nous sommes dans une phase dangereuse et d’ajustements, et la liste des problèmes rencontrés par la Chine est conséquente :

Le crédit fait des bulles

La bulle du crédit menace, et en particulier l’endettement des banques et gouvernements locaux. Pékin a décidé d’intervenir plus ou moins en sous-main, incitant les banques à assainir leur bilan en réorientant les investissements vers la production et le long terme et en injectant des liquidités dans les banques en difficulté. Le problème sera long à résorber, et ce d’autant plus qu’une grande partie du crédit (shadow banking) échappe totalement au contrôle de l’Etat.

Problème supplémentaire, en mettant en sourdine l’activité de crédits, Pékin risque non seulement de freiner la consommation intérieure en limitant le crédit aux particuliers mais d’entraver l’investissement des entreprises. La production industrielle est d’ailleurs en recul en juin dernier sur un an, à 8,9%, contre 9,2% en mai.

Cependant, comme l’expliquait Florent Detroy : “Je considère qu’il est rassurant que le gouvernement central prenne ses responsabilités et sacrifie une part de la croissance en contrepartie d’un assainissement du secteur bancaire. Je rejoins en cela le site Gavekal, qui analysait que ‘si le ralentissement reflète une allocation du crédit plus rationnel et les heures douloureuses des réformes vers la productivité, ce sera une bonne médecine’“.

Chaudron social

La montée de la contestation sociale est nourrie par le taux de chômage. Alors qu’il atteint aujourd’hui 4,1% dans les villes, les autorités chinoises craignent qu’il augmente alors que la croissance montre des signes de faiblesse. Selon l’agence Chine nouvelle, le pays a créé 7,25 millions d’emplois au premier semestre 2013, soit un peu plus qu’au cours du premier semestre 2012. Pékin surveille donc le chômage comme le lait sur le feu.

“Maintenir un marché du travail stable est un travail ardu et de long terme”, a déclaré le ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale. Face à la montée des risques, la Chine a promis une politique sociale accrue passant aussi bien par des mesures de protection sociale et d’assurance maladie, une augmentation des salaires et une politique de construction de logements sociaux ou à loyers réduits.

Ces deux (gros) points noirs risquent de déstabiliser non seulement la croissance mais surtout la société chinoise.

Pourtant, tout n’est pas noir sur le front de l’Empire du Milieu. Premier élément encourageant : la consommation. Les ventes de détail ont augmenté de 13,3% en juin, contre 12,7% en mai. Sur les six premiers mois de l’année, elles sont en hausse de 12,7%. Pas encore suffisant pour soutenir la croissance du PIB chinois mais le signe que le choix de Pékin est loin d’être absurde et irréalisable.

A vrai dire, Pékin n’a plus le choix. S’étant lancées dans une politique tournée vers la consommation intérieure, les autorités chinoises ont semé le grain de la réduction des inégalités sociales et de son pendant, la perte de compétitivité de la production chinoise. Comme le souligne La Tribune, d’après une étude de Natixis : “Le coût salarial unitaire a progressé de 25 points par rapport aux États-Unis depuis 2006″. La production requérant de la main-d’oeuvre à bas coût a commencé sa migration vers des pays moins chers, en particuliers les pays de l’Asie du Sud-est. A marche forcée, la Chine doit donc continuer sa mutation.

[Qu'il s'agisse de l'évolution de la Chine, de la crise du crédit ou des menaces sur le système bancaire, l'équipe de La Quotidienne d'Agora vous aide à mieux comprendre l'actualité économique et financière : c'est par ici... et c'est gratuit !]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
réel79
- 22/07/2013 - 18:05
@ warren11
C'est l'Union européenne qui décide des importations chinoises, pas Flamby.
warren11
- 22/07/2013 - 17:53
on s'en fout
Enfin non, si on peut économiquement leur enfoncer la tête sous l'eau n'hésitons pas mais je doute, hein hein !!!... Flamby???