En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

03.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

04.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

07.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 9 heures 45 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 10 heures 40 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 11 heures 37 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 13 heures 18 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 15 heures 53 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 16 heures 37 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 17 heures 13 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 18 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 9 heures 34 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 10 heures 18 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 11 heures 2 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 15 heures 45 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 16 heures 19 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 16 heures 40 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 17 heures 35 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 19 heures 6 min
Mauvaise foi

Prostitution : le bal des hypocrites

Publié le 19 octobre 2011
Alors que la loi, assortie de répression, ne semble pas faire reculer la prostitution, le débat est lui-même pollué par la multiplication des hypocrisies.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la loi, assortie de répression, ne semble pas faire reculer la prostitution, le débat est lui-même pollué par la multiplication des hypocrisies.

La punition du racolage est à peine entrée dans les mœurs que les députés s’apprêtent à légiférer pour punir la clientèle des prostituées, selon l’adage "pas de client, pas de prostituées". Difficile de ne pas reconnaître la valeur "scientifique" d’une telle affirmation. Cependant, légiférer de façon répressive sur la prostitution est-il la bonne solution ? La loi sur le racolage soulève bien des problèmes, mobilisant des moyens qui pourraient être utilisés contre les réseaux plutôt que contre les femmes, poussant les prostituées en des lieux discrets moins aisés à contrôler et augmentant la violence faite à ces femmes. 

 Quand l’hypocrisie masque l’impuissance

Le Politique est hypocrite. Faire porter la répression sur les prostituées et leurs clients tend à masquer l’incapacité du Politique à lutter contre les réseaux mafieux qui organisent la prostitution, laquelle est une véritable traite. C’est d’esclavage dont il faut parler ici, au sujet de femmes contraintes de venir en France, depuis l’Europe de l’est et l’Afrique, dans des conditions d’une violence extrême. Nombre d’entre elles sont forcées à se prostituer en étant battues, torturées, violées, droguées. Après avoir été trompées et escroquées. La lutte contre la prostitution ne devrait-elle pas plutôt passer par un combat contre les coupables ? Réprimer les prostituées, c’est souvent s’en prendre à des victimes. D’autant que nombre de prostituées le deviennent pour des raisons économiques. Ce sont des femmes seules, qui n’ont pas les moyens d’éduquer leurs enfants, de les nourrir parfois. Une prostitution de la misère, en France, au XXIe  -et non plus au XIXe siècle- : une honte telle que nos élus préfèrent plonger la tête dans le sable plutôt que de poser le véritable problème, lié à la marchandisation de la vie et à son corollaire, l’exploitation des êtres.

Ici, on refuse la législation au prétexte d’une atteinte à la liberté individuelle. Ces groupes ne représentent qu’une faible part de la prostitution, celle qui est librement choisie, extrêmement minoritaire. Que ce soit pour gagner sa vie ou bien pour des raisons parfois artistiques, ainsi les courants se revendiquant de Grisélidis Réal et de sa « révolution des prostituées », forme radicale de féminisme issu du surréalisme poétique. En se présentant comme une minorité opprimée revendiquant des droits légitimes, à l’image de ceux autrefois revendiqués par les homosexuels ou les femmes, ces associations masquent la réalité de la prostitution majoritaire, celle qui est sous la domination maffieuse. Prétention à la défense des individus qui revient à une défense involontaire des réseaux maffieux.

Une grande douleur de notre temps : la misère affective

Hypocrites aussi, des organisations comme Act’Up qui se précipitent dans ce "combat" au nom de la défense des droits des minorités. Les prostituées sont alors considérées comme une "communauté" discriminée. Drôle d’argument. On pourrait tout aussi bien affirmer de façon ubuesque que les hommes blancs et hétérosexuels sont une "communauté" discriminée, puisque les femmes ne paient pas pour obtenir des services sexuels de leur part. Des hommes massivement discriminés en somme, n’ayant pas la liberté individuelle de faire rétribuer leurs services par celles qui les rejoignent sous la couette.

Multiples hypocrisies et même hypocrisie généralisée qui cache une des grandes douleurs de notre temps, la misère affective. Car le client que l’on veut punir n’est que rarement un délinquant, il est bien plus souvent un homme seul. Qui masque aussi le développement du marché de la prostitution virtuelle, développement encouragé par l’Etat : zappez un peu sur les canaux "inoccupés" de votre TNT, vous verrez… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
texarkana
- 18/04/2011 - 13:17
Il n'y a pas que les petits michetons
Si Mmes Bachelot et Bousquet (une parenté avec le collabo?) ont si hâte d'en finir avec "le + vieux métier du monde", elles devraient en priorité s'attaquer aux réseaux d'escorts (qu'utilisent leurs amis députés et gros patrons) et prohiber les vidéos X, ou considérent elles que les actrices X ne se prostituent pas?
guillemots
- 16/04/2011 - 15:48
Touche pas à ma pute 2
Le réseau à démanteler est ainsi le libéralisme consumériste lui-même, issu des idéaux démocratiques empruntés aux Lumières pour déraciner l'homme et le réduire à un consommateur "éclairé".
Le vrai client de cette prostitution est l'Economie politique de gauche, conservatrice à l'extrême.
guillemots
- 16/04/2011 - 15:38
Touche pas à ma pute
"Du point de vue libéral-libertaire, il est parfaitement légitime de défendre l'idée d'un "droit de tous sur tout", que ce soit, par exemple, le droit d'exploiter librement son prochain, ou d'épouser son chien (...)" J-C Michéa.
Dans notre système d'économie politique, où l'homme n'est considéré que comme un consommateur, nous sommes absolument tous des prostitués.