En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

02.

Petite revue des raisons qui expliquent que les emplois essentiels par temps de pandémie soient si mal payés

03.

Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions

04.

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

05.

Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres

01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

04.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

05.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

06.

Certificats de virginité : Marlène Schiappa accuse les "évangélistes" de propager cette détestable pratique

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 23 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 5 jours 4 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 5 jours 5 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 5 jours 5 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 5 jours 6 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 5 jours 7 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 5 jours 7 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 5 jours 8 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 5 jours 8 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 5 jours 9 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 5 jours 2 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 5 jours 4 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 5 jours 5 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 5 jours 6 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 5 jours 6 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 5 jours 7 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 5 jours 7 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 5 jours 8 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 5 jours 8 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 5 jours 9 heures
Hier dimanche, le PS a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac.
Hier dimanche, le PS a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac.
En sursis

Jusqu'à quand la majorité pourra-t-elle survivre à des élections pour lesquelles elle ne passe pas le second tour ?

Publié le 17 juin 2013
Hier dimanche, le PS a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac. C'est la huitième défaite consécutive du PS dans ce type d'élection.
David Valence
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Valence enseigne l'histoire contemporaine à Sciences-Po Paris depuis 2005. Ses recherches portent sur l'histoire de la France depuis 1945, en particulier sous l'angle des rapports entre haute fonction publique et pouvoir politique. Témoin engagé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hier dimanche, le PS a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac. C'est la huitième défaite consécutive du PS dans ce type d'élection.

Atlantico : Ce dimanche, le PS a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac. Comment analysez-vous ce résultat ? Quelles leçons faut-il en tirer ?

David Valence : Les médias insistent tous, en boucle, depuis hier, sur l'exceptionnel résultat du Front national. Ils ont raison, bien sûr, et d'autant que le candidat de Marine Le Pen, Etienne Bousquet-Cassagne, cumulait deux handicaps qui n'en sont pas être pas vraiment : son extrême jeunesse (23 ans) et une implantation hors de la circonscription. Il n'a même pas pu voter pour lui hier, car il est inscrit sur les listes électorales dans une commune qui n'est pas située dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne.

Ce résultat est pourtant à situer dans la continuité d'une progression du FN dans un département qui lui a été toujours été plutôt favorable, comparativement au reste du Sud-Ouest. Dès les années 1990, le Front national réalisait en effet d'excellents résultats dans le Lot-et-Garonne, pour des raisons qui ne peuvent être évoquées en détail ici.

Mais je suis également frappé par deux autres surprises de ce scrutin : le bon niveau relatif de la participation (45,8%) et le résultat assez décevant du candidat UMP Jean-Louis Costes (28,5%).

Dans l'ensemble, la principale leçon de ce scrutin est donc que les électeurs du Lot-et-Garonne ont envoyé un message de défiance vis-à-vis des grands partis de gouvernement. Lors des élections partielles, ceux-ci sont en principe favorisés. Or, ils ne recueillent dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne qu'un peu plus de 52% des voix...

C'est la huitième défaite consécutive du PS dans des législatives partielles et la deuxième fois que le PS ne figure même pas au second tour. Son principal partenaire EELV et même le Front de Gauche ont été également sèchement éliminés. La majorité est-elle en train d'imploser. Jusqu'à quand pourra-t-elle survivre à des élections pour lesquelles elle ne passe pas le second tour ?

Le rythme des élections partielles va se ralentir désormais, sauf si le gouvernement faisait voter une loi sur le cumul des mandats interdisant immédiatement de cumuler des mandats parlementaires et des exécutifs régionaux. En ce cas, le risque serait même sérieux pour le PS de perdre, non seulement la majorité absolue, mais peut-être même la majorité tout court. Ce serait tout de même ubuesque, de voir une alternance pour cause d'élections partielles !

Je pense donc que le gouvernement, s'il se montre ambitieux pour limiter le cumul des mandats comme il l'annonce partout et depuis longtemps, repoussera l'application de cette loi à 2017.

Les élections partielles sont des sondages grandeur nature sur l'état d'esprit des Français, quand elles ont lieu dans des circonscriptions "normales". Le résultat d'hier montrent que la droite capitalise un peu par défaut sur l'impopularité de la gauche, mais que le grand gagnant du délitement actuel de l'exécutif, c'est hélas le Front national.

Invité dans l'émission Capital ce dimanche, François Hollande a estimé que l'élimination du candidat du PS dès le premier tour au profit de celui du FN, est une "séquelle" de l'affaire Cahuzac. Qu'en est-il réellement ? Quel a été l'impact de l'affaire Cahuzac dans cette élection ?

La médiatisation de l'affaire, loin d’écœurer les électeurs, les a sans doute mobilisés. Je le répète, une participation de 45,8% est plutôt élevée pour les élections partielles. A titre d'exemple, on comptait 41,5% de participation dans la 6e circonscription de l'Hérault au 1er tour le 9 décembre 2012, ou 38,8% dans la 8e circonscription de la Gironde le 23 novembre 2008, pour d'autres élections partielles.

Le scandale provoqué par l'affaire a également "dopé" le résultat du Front national, qui se permet même le luxe de gagner près de mille voix en valeurs absolues par rapport au 1er tour des législatives de juin 2012, où la participation était sensiblement plus élevée. L'affaire Cahuzac ne profite pas, en revanche, à la droite. Son candidat perd environ 3.700 voix en valeurs absolues, et gagne à peine plus d'1% en valeurs relatives par rapport à juin 2012 (+ 1,5%).

La droite aurait donc tort de se réjouir trop vite de scandales comme ceux-là. S'ils compromettent l'image de la majorité au pouvoir, ils ne profitent pas ou peu à l'opposition de droite modérée, contrairement à ce qu'on observait à la fin des années Mitterrand.

S'agit-il d'une défaite conjoncturelle ou le FN peut-il menacer durablement le PS ? Celui-ci est-il en train de disparaître progressivement ?

Dans la perspective des élections européennes de 2014, voire des régionales et des cantonales de 2015, la poussée du Front national a de quoi inquiéter le Parti socialiste... comme elle aurait dû l'inquiéter en 2002. En résumé, la gauche est au pouvoir, et comme telle rejetée par la partie de l'opinion la plus contestataire. Au surplus, l'anti-mondialisme déculpabilisateur de Marine Le Pen a de quoi séduire une partie des électeurs de gauche déçus par François Hollande : le FN explique aujourd'hui nos difficultés par des causes extérieures, l'Europe, l'immigration, et flatte les citoyens dans leur peur du changement et de l'effort. Il a remisé ses discours ultra-libéraux pour mettre l'accent sur la nécessaire protection des Français. Il défend une politique sociale très généreuse pour les "nationaux". Tout cela a de quoi attirer des électeurs de gauche dès le 1er tour.

Imaginez que le FN soit devant le PS aux élections européennes de 2014, puis aux élections régionales de 2015 : on voit mal comment, dans ces conditions et si les listes de gauche se plaçaient seulement en 3e position, François Hollande ferait pour "garder son cap". Il serait presque contraint à la dissolution.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 18/06/2013 - 23:57
La réponse est évidente
et donc la question inutile.
Jusqu'à quand? jusqu'à ce qu'elle ait perdu la majorité à l'assemblée nationale.
Tomraclure
- 18/06/2013 - 09:39
Rappellons notre Roi Capétien!
Au sein d'une Monarchie Constitutionnelle.

Lui seul sera capable de se placer au dessus de la mélée...
Le gorille
- 18/06/2013 - 01:19
Encore un bobo
David Valence, mais pourquoi ce jugement : "le grand gagnant du délitement actuel de l'exécutif, c'est hélas le Front national" ?
Que vient faire cet "hélas" ? Si c'est un fait, il n'y a pas de qualificatif à lui donner !
Alors, je suis amené à vous qualifier de "bobo". Dans quelle catégorie ? Ma foi ! A vous de choisir !