En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 9 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 13 heures 27 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 14 heures 10 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 15 heures 42 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 18 heures 35 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 19 heures 55 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 20 heures 19 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 20 heures 56 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 21 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 22 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 13 heures 8 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 13 heures 42 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 14 heures 39 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 16 heures 55 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 19 heures 10 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 20 heures 42 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 21 heures 20 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 21 heures 49 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 22 heures 57 min
Coup de balai

Réforme du régime de l'auto-entrepreneur : ménage nécessaire ou peur congénitale de l'entrepreneuriat ?

Publié le 27 mai 2013
La ministre de l'Artisanat Sylvia Pinel vient d'annoncer la mise en place d'une limitation à deux ans du régime d'auto-entrepreneur en tant qu'activité principale. Au-delà de cette durée, ils devront soit créer une société ou cesser leur activité.
Philippe Hayat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Hayat est entrepreneur et repreneur d'entreprises, professeur à l'ESSEC, cofondateur du fonds d'investissement Serena Capital, et président de l'association 100 000 entrepreneurs qui vise à l'enseignement la culture de l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre de l'Artisanat Sylvia Pinel vient d'annoncer la mise en place d'une limitation à deux ans du régime d'auto-entrepreneur en tant qu'activité principale. Au-delà de cette durée, ils devront soit créer une société ou cesser leur activité.

Atlantico : La ministre chargée de l'Artisanat, Sylvia Pinel, vient d'annoncer la limitation de durée du régime d'auto-entrepreneur en tant qu'activité principale. Cette annonce n'est-elle pas contradictoire avec le discours du gouvernement qui dit vouloir encourager l'acte d'entreprendre ? 

Philippe Hayat : Je suis mitigé quant à cette annonce. Le régime de l'auto-entrepreneur est une très bonne chose pour l'encouragement à l'entrepreneuriat. Cela permet aux gens qui le souhaitent de tester leurs envies, leurs talents et leurs capacités d'entreprendre. Cela permet surtout de se lancer sans prendre trop de risques. Pour autant, le but est que ces auto-entrepreneurs deviennent de vrais entrepreneurs qui développent une activité. Cette réforme pose donc une date butoir qui peut être bénéfique afin de faire franchir le pas à ceux qui hésitent à se lancer. Mais elle peut aussi constituer un frein à l'entrepreneuriat et décourager certaines ambitions. Et il ne faut pas de freins, quels qu'ils soient, concernant l'entrepreneuriat. J'aurais préféré que cette limitation n'existe pas, même si elle part d'un bon sentiment. C'est une mesure que l'on va devoir suivre afin d'évaluer ou non son efficacité. 

Le système actuel fonctionne-t-il réellement ? 

En terme quantitatif, il fonctionne : la France produit aujourd'hui 550 000 nouvelles entreprises par an, dont l'immense majorité via le statut d'auto-entrepreneur. Et cette tendance continue d'évoluer : de plus en plus de gens se mettent à leur compte.

En terme qualitatif, c'est autre chose : il ne faut pas que ces auto-entrepreneurs restent des micro-entrepreneurs. Et pour cela, il faut les pousser davantage, les accompagner afin qu'ils franchissent pour de bon le cap de l'entrepreneuriat. Il faut vraiment améliorer la formation, même si les associations en sont conscientes et travaillent sur le sujet. Il est difficile de ne pas être frustré quand on voit quelquefois la lenteur des auto-entrepreneurs pour accroître leur activité. 

Quelles sont les dérives du statut de l’auto-entrepreneur ?

Il y a des dérives bien évidemment, même si ce n'est pas parce qu'il existe des risques de dérives qu'il faut tuer le régime : il faut réformer le système, mais surtout l'encourager. On parle souvent de concurrence déloyale par rapport aux artisans. Cependant, il faut rappeler que les artisans sont labellisés alors que les auto-entrepreneurs ne le sont pas. Il faudrait donc réformer en ce sens ce régime, en accordant un label d'excellence aux meilleurs d'entre-eux. Il reste encore beaucoup de progrès à réaliser, même si le fondement du statut est bon. 

Faut-il durcir le statut ou bien simplement le réformer ? 

Il est absolument nécessaire d'améliorer l'accompagnement des auto-entrepreneurs afin de les former davantage, mais aussi les faire prendre confiance en eux afin de faire grandir leur activité. Il y a beaucoup de réseaux d'accompagnement qui existent en France mais qui restent méconnus. Les auto-entrepreneurs sont souvent mal informés des outils qu'ils ont à leur disposition : les associations, mais aussi l'Agence pour la création d'entreprise, les chambres de commerce, les réseaux consulaires, les régions, les mairies... 

Les aides financières existent déjà : les auto-entrepreneurs peuvent "variabiliser" leurs charges par rapport à leur chiffre d'affaires, il n'ont donc pas à sortir de trésorerie. Le statut en soi est déjà financièrement intéressant à l'heure actuelle. Il faut davantage développer l'accompagnement à la formation et au développement.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (34)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
alonzobalmasquez
- 28/05/2013 - 15:53
Fausse information!
Chère Anémone, il me semble que vous faites erreur!
En aucun cas, un AE peut percevoir des indemnités chômage en cas de cessation d'activité pour la simple et bonne raison qu'il ne cotise pas aux ASSEDICS. Le seul cas de figure est celui où, un chômeur indemnisé créer son entreprise avec deux choix possibles: soit il touche la totalité de son capital, soit, il reste indemnisé en partie jusqu'à épuisement de celui-ci. Par ailleurs, le régime AE n'a rien à voir avec un statut salarié, puisqu'il est exclusivement réservé aux professions libérales. Donc, adieu ASSEDICS, Congés payés, RTT, heures sup, jours fériés, etc. C'est la réalité des travailleurs indépendants. Vous êtes Madame, en situation de "salariat déguisé". Je vous invite à contacter les "prud'hommes", au fait que vous pouvez demander d'être réintégrée en tant que salariée. Votre "faux employeur" qui n'est en fait qu'un "client" risque une très forte amende ainsi qu'une peine de prison allant jusqu'à deux ans. Prenez conscience que c'est à cause de ce genre de détournement que ce régime est en passe d'être supprimé, alimentant ainsi une polémique qui ne cherche qu'à le tuer. Bien à vous.
Anemone
- 28/05/2013 - 14:50
@Journaliste ae
Auto-entrepreneur ae est différent des autres catégories?
.
Parce que, justement,, l'un des principaux atouts de l'auto-entreprise est la possibilité de toucher le chômage en cas d'arrêt de l'a.e, contrairement aux autres entreprises, naturellement en fonction du CA annuel!
journaliste a-e
- 28/05/2013 - 14:11
Travail dissimulé
Ma boite (une start-up dans les media) m'a obligée à prendre le statut d'auto-entrepreneur. Il n'y a pas de salariés, tout le monde est soit auto-entrepreneur ou stagiaire. Cela fait plus d'un an que j'ai ce statut, 2 ans pour les plus anciens. Nous sommes payés à l'heure donc nous n'avons pas de pause déjeuner. Nous n'avons pas de congés payés, pas de RTT, que les heures sup sont payées au tarif normal, les jours fériés et les astreintes (obligatoires) de weekend aussi. Pas d'arrêts maladie non plus. Nous n'avons pas de 13e mois et n'aurons pas d'indemnité chômage si la boite coule ou si nous sommes renvoyés du jour au lendemain - nous n'avons pas de contrat de travail. Notre boite n'est pas signataire de la convention collective de la presse et donc nous sommes payés moitié moins que les grilles de salaires du métier. Et puis la cerise sur le gâteau c'est que comme c'est un statut interdit dans les métiers de la presse, nous n'avons plus le droit à notre carte de presse!
Bref tout ça pour dire: merci au statut d'auto-entrepreneur. C'est vraiment génial. J'adore