En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 11 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 16 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 17 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 17 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 18 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 19 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 19 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 20 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 20 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 21 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 14 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 16 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 17 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 18 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 18 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 19 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 19 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 20 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 20 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 21 heures
© Reuters
Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian a déclaré que "la France a raté le rendez-vous des drones".
© Reuters
Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian a déclaré que "la France a raté le rendez-vous des drones".
Un avion de retard

Comment la France a perdu la guerre des drones

Publié le 22 mai 2013
Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian vient d'annoncer l'achat de drones américains de surveillance par la France. Achat que le PDG de Dassault Aviation déplore dans un communiqué : selon lui, les industriels européens ont les moyens technologiques d'en fabriquer. Retour sur l'échec français de la guerre des drones.
Etienne Copel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Étienne Copel est un général de brigade aérienne de l'armée de l'air française. Il fit une brillante carrière d'officier et a été en 1981 le plus jeune général français en exercice. Il fut l'un des trois pilotes d'avion de chasse qui ont effectué le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian vient d'annoncer l'achat de drones américains de surveillance par la France. Achat que le PDG de Dassault Aviation déplore dans un communiqué : selon lui, les industriels européens ont les moyens technologiques d'en fabriquer. Retour sur l'échec français de la guerre des drones.

Atlantico : Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian a déclaré ce week-end que "la France a raté le rendez-vous des drones". Cette affirmation est-elle, selon vous, exacte ? Dans quelle mesure ?

 

Etienne Copel : Il est tout à fait exact que les drones dont dispose l'armée française sont très insuffisants. Il n'y a que 3 drones Harfang dont les performances sont médiocres, même si elles correspondent bien au cahier des charges. Les insuffisances concernent essentiellement l'absence de précision des capteurs et la faiblesse de la vitesse de vol ( voisine de 150 km/h ) qui ne permet pas des mises en place rapides.

 

Comment peut-on l'expliquer ? A quel(s) niveau(x) y a-t-il eu des manquements ?

 

Il faut bien reconnaître que pendant longtemps les drones étaient mal considérés par l'armée de l'air qui expliquait que seuls de  "vrais" pilotes au coeur de l'action pouvaient être efficaces et sûrs. Le risque de bavures expliquait en particulier qu'aucune demande n'était faite à l'industrie pour des drones armés. Ensuite, quand les succès des drones américains en Irak et en Afghanistan ont été flagrants, le manque de coordination entre les entreprises européennes et les responsables de l'UE a conduit à une regrettable dispersion des projets et à l'absence de réalisation concrète. On peut noter aussi que la décision des Britanniques d'acheter sans attendre 10 Predator américains n'a pas facilité la formation de projets communs ... mais il est difficile de contester que d'un simple point de vue de l'efficacité opérationnelle nos amis d'Outre-manche n'ont pas eu tellement tort !

 

Quelles sont les conséquences actuelles de ce manque de vision stratégique ? Et sur le long terme ? 

 

Actuellement la France n'a pas la possibilité d'assurer rapidement une couverture précise de renseignement sur des zones comme le Nord Mali. On peut supposer que si elle avait disposé dès le début du conflit de drones de la qualité des Predator américains les djihadistes n'auraient pas pu disparaître aussi facilement que certains d'entre eux semblent l'avoir fait. Peut-être même aurait-on pu identifier et suivre les preneurs d'otages. A moyen terme, il faut souhaiter que les efforts de Monsieur Le Drian pour obtenir des Predator américains se concrétiseront rapidement. Leur utilisation par l'armée française sera en particulier fort utile pour définir les spécifications précises de nos futurs drones.

 

Jean-Yves le Drian a évoqué la possibilité de développer au niveau européen des drones d'une nouvelle génération, et ce afin de "construire l'Europe de la Défense". Bien que réclamée par de nombreux pays, elle semble difficile à mettre en place. Est-ce une ambition crédible ? Les drones pourraient-ils vraiment être un point essentiel de cette construction ? 

 

Jean-Yves le Drian a, bien sûr, totalement raison. Si l'on ne réussit pas, en Europe, à construire des  drones  en commun on va, encore une fois, se ruiner. L'exemple des trois avions de combat supersoniques ( Rafale, Typhoon, Gripen) qui se font concurrence et interdisent des séries significatives est là pour le rappeler.

 

Les habitudes de concurrence entre les différents industriels européens qui poussent leurs responsables politiques à privilégier les solutions nationales ne facilitent pas les choses. Mais l'exemple de l'Airbus A 400 M montre que l'on peut y arriver ... avec parfois un peu de retards dans le céveloppement! La construction de l'Europe de la Défense reste actuellement embryonnaire. Une des raisons est l'absence de moyens accordés à l'Agence Européenne de Défense (AED) qui n'a pas la possibilité de lancer seule ne serait-ce que des études de faisabilité. Il faut souhaiter que les responsables politiques européens comprennent vite que donner des ressources significatives à l'Agence constitue non pas une dépense mais une source d'économies. L'absence d'Europe de la Défense est une catastrophe économique et ...opérationnelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gile
- 22/05/2013 - 17:43
Faux
Le politiquement correct pousse à dire que l'absence de drones européens résulte d'une absence de concertation des états de l'UE.

Rien n'est plus faux.

La vérité est que les pays européens sont maintenant largués en matière de technologies de pointe. Les compétences requises pour se lancer dans la course aux armements de demain sont absentes du continent. L’Europe réduit d'année en année ses budgets militaires. Comment voulez vous qu'elle puisse rivaliser avec les USA ?

La défense est un creuset important de développement des technologies de pointe, même pour des applications civiles, ce qui explique que l'industrie européenne est également larguée. Des pans entiers s'effondrent faute de Ret D suffisants.
Qwantix
- 22/05/2013 - 03:29
Adieu Marcel, ciao Serge!
Les frères-énarques francais ont épuisé leurs arguments pour continuer à faire acheter à l’État la camelote guerrière de Serge Dassault aux (grands) frais des contribuables. Les francais ont contribué à accroître la fortune personnelle de la famille du maire de Corbeil-Essonnes pendant près de 50 ans. Finalement le Marché a dit son dernier mot: personne, indien, brésilien ou emirati, ne veut payer au prix fort la technologie dépassée du papy de l’aéronautique et c'est tant mieux.
boblecler
- 21/05/2013 - 23:01
Bah le dassault peut avec les
Bah le dassault peut avec les jaguars et autres mirages 2000 faire des drones rien qu'avec qu'en améliorant le pilotage automatique. L'US NAVY envisage de robotiser les F18 dans les années 2018