En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 58 min 41 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 18 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 42 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 19 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 4 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 42 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 27 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 6 heures 19 sec
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 51 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 46 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 33 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 43 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 51 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 6 heures 13 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 22 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 20 heures 13 min
François Hollande a annoncé hier lundi des mesures en faveur de l'entreprise et l'entrepreneuriat.
François Hollande a annoncé hier lundi des mesures en faveur de l'entreprise et l'entrepreneuriat.
Pigeons

Hollande et les entrepreneurs : la déclaration d'amour accouchera-t-elle d'une véritable révolution culturelle ?

Publié le 30 avril 2013
François Hollande a annoncé lundi des mesures en faveur de l'entreprise et l'entrepreneuriat, allant de la sensibilisation dès le plus jeune âge à l'incitation fiscale, dans le but avoué de dissiper les tensions apparues avec les patrons à l'automne.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a annoncé lundi des mesures en faveur de l'entreprise et l'entrepreneuriat, allant de la sensibilisation dès le plus jeune âge à l'incitation fiscale, dans le but avoué de dissiper les tensions apparues avec les patrons à l'automne.

C’est un François Hollande méconnaissable qui s'est livré, sans pudeur ni réserve à une déclaration d’amour aux entrepreneurs. « Incroyable », les amis de Jean-Luc Mélenchon ne vont pas en dormir … « Uncredible » disent les alliés de David Cameron, « on aurait cru entendre Tony Blair.. » Outre-Rhin, les proches d’Angela Merkel ont vérifié que les télévisions fonctionnaient correctement, « unglaublich ! » après le week-end d’offensive aussi violente que débile contre la politique de la chancelière comparée à Margaret Thatcher.

Si on efface le bilan désastreux de la première année du quinquennat. Si on oublie la campagne présidentielle qui, dans le délire anti-économique avait ciblé les chefs d’entreprise, si on gomme le racket fiscal auquel le gouvernement s’est livré dans les six premiers mois, si on fait semblant de ne pas avoir entendu Arnaud Montebourg vitupérer contre les chefs d’ entreprise, et même si on se bouche les oreilles pour n’entendre ni le Front de gauche, ni le PC, ni la CGT, ni Marie Noëlle Lehmann, ni Claude Bartolone accuser l’ Allemagne…

Bref si on n’oublie tout ce qui s'est passé depuis un an, le discours de François Hollande prononcé à l’issue des assises entrepreneuriales est allé au-delà de tout ce que pouvaient attendre les chefs d’entreprise…


Alors bien sûr, il y a toute une série de mesures fiscales et institutionnelles, très détaillées qui sont de nature à améliorer les conditions de créations et de développement des entreprises. Des baisses de taux sur l'imposition des plus-values, des ouvertures de financement, une mobilisation de l’épargne …etc …etc .


Mais ce qui est aussi important c’est que ces outils de redressement (dont il faudra vérifier l’application) mais que tout le monde attendait s'appuient sur une analyse de la situation que personne ne peut réfuter aujourd’hui tant elle est évidente et sur une ambition de changer un écosystème français qui conduisait au déclin et qui nécessitait là encore avec évidence une réaction.

L’analyse développée par le président de la République correspond enfin à la réalité. Le président reprend à son compte, tout ce que les observateurs responsables ne cessent pas de rabâcher depuis un an. En trois points.


1e point, la France est en train de crever de chômage. Pas de travail, pas de perspectives d’en trouver. Tout est paralysé, impossible de créer des emplois publics, on en a trop et pas d'argent pour les financer. Trop de déficits publics, trop d’endettement que personne ne veut plus payer à notre place.


2e point, la seule solution pour en sortir c’est de faire de la croissance, le seul moyen de faire de la croissance c’est de permettre aux entreprises de se développer et pour que les entreprises puissent se développer il faut leur dégager la route et leur redonner des marges de compétitivité. Notre appareil de production ne tient plus en équilibre dans cet univers concurrentiel mondialisé. C’est tout simple.


3e point, le seul moyen d’améliorer la compétitivité, c’est d’alléger le poids de charges sociales et fiscales, et de promettre aux chefs d'entreprise qui ne seront pas rançonnés (sinon ils se couchent) mais au contraire ils seront récompenses financièrement pour les risques qu’ils ont pris ou qu’ils prennent chaque jour. François Hollande ajoute qu’il lui faut aussi « réinventer » une culture pro-entreprise. Devant le ministre de l’Education nationale, il a dit qu’il fallait introduire l’entreprise à l’école. Vincent Peillon qui n'a jamais mis les pieds dans une entreprise va avoir du travail à faire sur lui-même. Ce n’est pas un projet c’est une révolution culturelle. Devant le ministre de l’Economie et du Budget, Pierre Moscovici, il a carrément dit qu’il avait demandé aux services fiscaux de ne plus harceler les chefs d’entreprise par des contrôles intempestifs.

On a donc « compris que le Président avait enfin compris » que son quinquennat se jouerait sur le dynamisme des entreprises seules créatrices de richesse.


Alors beaucoup y verront une rupture avec tout ce qui s'est passé, oui sauf que lui et ses collaborateurs s’évertuent à expliquer que tout cela est cohérent et se situent dans la continuité, le pacte de compétitivité de Louis Gallois, la rigueur budgétaire, l’adhésion renforcée à la zone euro .. etc etc.


Sans doute est-ce dans la continuité de tout ce qui a été fait ! Mais les analystes politiques retiendront surtout que François Hollande a pris ce virage le dos au mur, bloqué par les résultats exécrables, les risques de la récession donc de la faillite et la montée des extrémismes de gauche qui professent des objectifs allant de la non-croissance au protectionnisme c’est-à-dire à l’enfermement économique. Il a donc écouté enfin le bruit de pigeons, la plainte des patrons du CAC 40, il a aussi entendu l’enthousiasme des entrepreneurs français installés en Chine (il ne savait pas qu’ils existaient ), il a lu et relu les notes d’Emmanuel Macron son conseiller économique à l’Elysée qui pleure depuis un an, il a dîné et déjeuné avec Michel Sapin, Manuel Valls, Pierre Moscovici et reçu beaucoup de patrons, il a même compris les responsables de la CFDT ou de la CGPME ou de la CGT qui l’ont imploré de faire quelque chose. Dans un sens ou dans l’autre. Mais de faire, d agir, de piloter !!!.

Enfin, il ne peut pas ne pas avoir senti le danger que représentait la tendance très anti-allemande de l’aile gauche.

Le patronat et l'opposition ne pourront pas être très critiques après cette déclaration d’amour aux chefs d’entreprise.. Sauf qu’après avoir pris du recul.. il faudra bien évidemment surveiller deux choses.


Un, l'application de tout ces outils n’est pas évidente. Il faudra assumer techniquement la réforme fiscale et sociale, vérifier surtout que la chasse aux patrons a bien été fermée. Mais là, n’est plus l’essentiel. L’essentiel, le test du changement portera sur la gestion budgétaire et les dépenses publiques. Des intentions ont été données mais rien n’a été fait, Plus grave, le président a laissé parler ceux de sa famille qui ont d’une façon très démagogique mis en cause l’accord franco-allemand.


Deux, il faudra voir comment François Hollande gère sa majorité. Il a chaussé les bottes de la responsabilité économique. Bien. Mais ses électeurs se sentent complètement trahis. Comment gérer un programme de croissance avec des alliés écologistes qui ne veulent pas de croissance ? Comment gérer un système fiscal plus favorable aux patrons quand le Front de gauche les traite de voyous ?

Alors oui ça pourrait marcher, mais à condition de se fermer les yeux, d’oublier ce qui s’est dit pendant la campagne présidentielle, de gommer les dissensions au sein de l’équipe gouvernementale etc… Bref de se réinventer. Beaucoup vont avoir du mal à oublier parce que beaucoup politiquement ne savent plus où ils habitent.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
expat
- 01/05/2013 - 09:33
Je n'y crois pas une second
le problème des entreprises : les CHARGES. Comment assurer le paiement des charges AUJOURD'HUI. Hollande est à côté de la plaque. Je ne le crois pas du tout. Si j'avais la possibilité de délocaliser mon entreprise je le ferais. Une chose est sur, je n'embaucherai plus personne.
Roxy
- 01/05/2013 - 09:25
Ne soyez pas trop durs avec Hollande
Mettez vous a sa place. Il fait HEC, puis Sc.Po et l'ENA (personne n'est parfait). Il est ambitieux dans les années 80, sans réseau ni ressources. Donc direct PS, Ou se retrouvaient tous les ambitieux. Évidemment il ne croit pas une miette de tout le pipeau Mitterandien. Il n'est jamais nommé ministre, et il a une revanche à prendre. Hop élu président. il sait très bien que son discours du Bourget ( l'ennemi c'est la finance) c'est pour pas désespérer Billancourt. Donc, il a un plan. Il va nous débiter un tas d'âneries pendant un an pour bien montrer leur absurdité.
Taxer à mort les entreprises. Chasser les riches qu'il n'aime pas. Forcer les entreprises en faillite a embaucher plus. Voyager en train quand il y a urgence. Une fois que l'on comprend inanité de
ces idées, Il nous sort le nouveau testament: 'Au début était l'entreprise. Puis le profit, enfin suivirent les investissements, et les emplois. Alors qu'avant c'était: Dieu créa l'homme. L'homme avait la garantie d'une place en crèche municipale, puis la maternelle, puis le bac, enfin un emploi jusqu'à 60 ans, puis retraite jusqu'à la mort.... Comment tout cela marchait était un Mystère qui exigeait une foi inébranlable..
vangog
- 01/05/2013 - 00:42
On ne fait pas d'un âne un pur-sang!
Réconcilier la gauche avec l'entreprise, c'est comme demander à un musulman de cirer les pompes d'un curé!
Quoi!
J'ai dit une connerie?....