En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 12 heures 22 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 17 heures 20 sec
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 17 heures 49 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 18 heures 26 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 19 heures 4 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 19 heures 41 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 20 heures 10 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 20 heures 50 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 21 heures 37 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 15 heures 20 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 17 heures 13 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 18 heures 10 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 18 heures 42 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 19 heures 18 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 19 heures 59 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 21 heures 8 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 21 heures 17 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 21 heures 38 min
© Reuters
Deux projets de loi seront bientôt soumis au vote des parlementaires pour lutter contre les mariages forcés.
© Reuters
Deux projets de loi seront bientôt soumis au vote des parlementaires pour lutter contre les mariages forcés.
Je le veux (ou pas)

Lutte contre les mariages forcés : pourquoi empiler les législations ne suffira pas

Publié le 14 mars 2013
Lundi, la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem a relancé le débat sur le mariage forcé, annonçant deux projets de lois bientôt soumis au vote des parlementaires et une campagne de prévention.
Gérard Neyrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lundi, la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem a relancé le débat sur le mariage forcé, annonçant deux projets de lois bientôt soumis au vote des parlementaires et une campagne de prévention.

Atlantico : Deux projets de loi seront bientôt soumis au vote des parlementaires et une campagne de prévention va être mise en œuvre pour lutter contre les mariages forcés, a annoncé lundi à Cergy la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem. "Tromper quelqu'un pour l'emmener et le contraindre à subir un mariage forcé" deviendra un délit. Est-ce une solution adéquate ?

Gérard Neyrand : Un projet de loi n’est pas la panacée. Mais cela donne un cadre à la lutte contre le mariage forcé. Jusqu’à ces dernières années, la question était relativement absente du débat public cependant elle a connu un tournant dans les années 1990 quand des associations de femmes - qui elles-mêmes avaient été menacées de mariage forcé – ont commencé à faire entendre leur voix. Apporter une réponse légale au problème est intéressant même si ce n’est pas suffisant.

Être confronté à une jeune fille qui est en passe d’être mariée de force à un homme qu’elle n’aime pas demande une réponse immédiate. Des associations se sont donc formées et ciblent les communautés, turque par exemple, mais aussi des associations telles que « Ni putes ni soumises ». Des consulats sont parfois même impliqués dans ce type d’affaires puisque des jeunes filles sont mariées à l’étranger. Ils les ont donc aidé à rentrer en France afin d’annuler le mariage non consenti.

Pour réussir à enrayer le problème, il faut donc un accompagnement des jeunes gens mais aussi et surtout une réponse préventive.

Qui est concerné en France par le mariage forcé ?

Les femmes tout comme les hommes, de 15 à 25 ans, car au-delà, ils ont pris leur indépendance. Pourtant ces derniers y échappent plus facilement. En effet, les familles qui pratiquent le mariage forcé sont principalement de culture patriarcale. La pression est donc bien plus sur les épaules des filles. Si un garçon y est contraint, ce sera souvent parce que ses parents ne peuvent accepter son homosexualité.  

Les pays concernés ne fonctionnent pas sur le libre consentement comme c’est le cas dans les pays occidentaux d’où le peu de mariages forcés entre conjoints Français ou Européens. Pour eux, on ne peut pas parler de mariage forcé, plutôt de mariage arrangé. On les rencontre dans le cadre de la transmission familiale que ce soit chez la grande bourgeoisie ou chez les propriétaires terriens. Pour eux, l’intérêt est économique. On peut trouver cela condamnable moralement, mais pas légalement.

Pour certaines populations, le mariage arrangé est un peu la règle. Je parle principalement des pays d’Afrique sub-saharienne, du Moyen-Orient et d’Asie. En France, la majorité des cas est issue du Maghreb et de la Turquie, compte tenu de l’importance de leur immigration. Ces populations fortement rurales ont une logique de mariage arrangé très prégnante qui peut parfois dériver vers un mariage forcé. Une fois sur le territoire français, les parents vont organiser l’union d’un membre de leur communauté qui vit en France, avec un autre qui vit toujours au pays. La logique est communautaire, religieuse.

Enfin, il est très difficile de donner un chiffre, étant donné que cela se passe dans l’intimité des familles, et que beaucoup de jeunes gens n’en parlent pas. Mais potentiellement, il y a un très grand nombre de personnes susceptibles d’être mariées contre leur gré tant l’immigration est importante en France. Certains enfants vont finir par accepter la situation, d’autres vont fuir, certains, aussi, vont parvenir à faire plier leurs parents.

Selon quelles modalités se présente-t-il ? 

L’une des grandes modalités est le retour au pays d’origine. L’occasion d’une fête de famille, de vacances, etc. Bien souvent, un cousin ou une personne proche de la famille ou d’amis va être sollicitée alors que la jeune fille, elle, n’ait, pour la plupart du temps, pas au courant de ce qui se trame. La contrainte est morale et peut devenir physique. Pour rappel, à partir du moment où le consentement n’est pas « libre et éclairé », le mariage peut être annulé… Une solution qui est trop souvent méconnue des jeunes filles. Par ailleurs, elles subissent de telles pressions, qu’aucun recours n’est envisageable. 

Comment finalement lutter efficacement contre un phénomène extrêmement multiforme ?

Il faut mettre en place une logique de prévention, qui n’existe actuellement que sporadiquement dans les collèges et lycées où les assistantes sociales peuvent encadrer les jeunes filles inquiètent. Mais ces réponses ne sont pas disponibles sur tout le territoire. Une prévention nationale serait intéressante. Il y a déjà eu des campagnes télévisées d’ailleurs. Leur impact n’a pas été négligeable car ce fut l’occasion de diffuser à grande échelle un numéro d’urgence, un site sur lequel trouver du réconfort et de l’aide. Tout ce travail d’information est nécessaire aussi bien dans les structures d’intervention d’urgence que de prévention, et notamment par le biais de l’école.

Les parents doivent également être intégrés à ce programme de prévention. Quand j’ai interrogé les travailleurs sociaux, j’ai appris que des parents avaient fini par accepter, à force de discussions, de renoncer à marier leur enfant.

Enfin, les représentants des religions ont leur part de responsabilité. Dans le coran, il est dit que l’acceptation des deux époux est nécessaire. Aucun précepte religieux n’accepte ce type de logique. Ils devraient peut-être le rappeler !

Propos recueillis par Mathilde Cambour

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Chupula
- 13/03/2013 - 19:00
On peut faire aussi une loi sur la lapidation?
Ca serait joli, ne nous concernerait pas du tout sur le territoire Français et les pays concernés s'en battraient l’œil avec une patte d'alligator.
On a trop de parlementaires, on les occupe avec des sottises, et pendant ce temps là, Flanby va bousiller le fonctionnement administratif du pays avec des ordonnances que personne ne pourra contrôler.
Je vous mets mon billet que les ordonnances vont ficher un bazar sans nom. Plus personne ne saura ce qu'il doit faire ou non.
sam75
- 13/03/2013 - 13:01
Loi inutile
En effet la plus part des mariages forces sont faits a l’étranger , une loi Française a part satisfaire l'go de la ministre se servira a rien. Par ailleurs c'est un bizarre que la France se croie obligée de légiférer sur des coutumes exogènes.
Remercions aussi l'universitaire Neyrand qui se croie oblige de dédouaner le Coran. Sachant que l'on peut faire dire se qu'on veut a la plus part des versets, il y a tout et son contraire, mais faut être politiquement correct.
Karamba
- 13/03/2013 - 12:37
Incohérence
Les socialistes sont pourtant favorables à l'entrée de la Turquie dans l'Europe, ça ne présente aucun souci selon eux...