En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 6 heures 40 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 8 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 10 heures 5 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 10 heures 34 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 12 heures 33 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 14 heures 22 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 15 heures 32 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 16 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 6 heures 27 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 7 heures 7 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 9 heures 41 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 10 heures 23 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 10 heures 53 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 13 heures 41 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 14 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 15 heures 57 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 16 heures 12 min
© DR
Le sexe semble de plus en plus s'imposer comme argument de vente.
© DR
Le sexe semble de plus en plus s'imposer comme argument de vente.
Idée reçue

Y a-t-il encore des acheteurs pour le sexe accommodé à toutes les sauces ?

Publié le 08 mars 2013
Du dernier livre de Marcela Iacub sur DSK aux couvertures de magazines en passant par les publicités, le sexe semble de plus en plus s'imposer comme argument de vente. Mais est-ce vraiment le cas ?
Elodie Mielczareck
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elodie Mielczareck est spécialiste de l'analyse des signes et codes de la communication publicitaire et politique.Elle travaille au sein d'agences d'identité visuelle et d'instituts qualitatifs. Elle enseigne en BTS Communication Visuelle et anime un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Du dernier livre de Marcela Iacub sur DSK aux couvertures de magazines en passant par les publicités, le sexe semble de plus en plus s'imposer comme argument de vente. Mais est-ce vraiment le cas ?

Atlantico : Du dernier livre de Marcela Iacub sur DSK aux couvertures de magazines en passant par les publicités, le sexe semble de plus en plus s'imposer comme argument de vente. Qu'en est-il réellement ? 

Elodie Mielczareck : La réponse peut sembler paradoxale mais... oui et non. 

Oui, car dès qu’on parle de sexe, on fait appel à nos deux besoins fondamentaux : la nourriture et la reproduction. Cela évoque un aspect archaïque de nos émotions. C’est quelque chose que l’on retrouve dans la pyramide des besoins de Maslow, et dans laquelle la part de la reproduction a une place très importante. Quand on parle de sexe, on parle à la fois de données personnelles - le besoin de reproduction propre à chaque individu - mais aussi d’une dimension collective - celle de la survie de l’espèce. 

Mais certains universitaires ont réalisé des études qui tendraient à montrer que le sexe ne fait pas vendre. Brad Bushman, de l’Université du Michigan, a réalisé une étude qui montrait que le sexe, quand il était mis en scène, venait brouiller le message publicitaire car l’attention étant perturbée. Pour vendre, l’utilisation du sexe n’est pas forcément plus efficace. 

Par contre, si on parle d’efficacité en terme d’impact sur la personne qui regarde l’image, oui : la mise en scène d’un visage ou d’un corps attire, selon les statistiques, beaucoup plus le regard du consommateur. Mais cela ne conduit pas à un acte d’achat, simplement à une interpellation.

Les publicités utilisant des images sexuées sont-elles en moyenne plus efficaces que les autres ? 

Oui. Une publicité efficace est une publicité qui répond à trois conditions : elle doit mobiliser les aires émotionnelles du cerveau, impliquer le consommateur (projection ou empathie de celui qui regarde), et transgresser un tabou. Quand ces trois données-là sont réunies, l’impact est maximal. Or, dans une publicité, s’il y a une mise en scène d’un corps nu, on retrouve ces trois composantes-là. 

Dans la société, le sexe est d’ailleurs un réel argument de vente : pour preuve, la prostitution existe, et plus dans un sens que dans l’autre, le féminin. La prostitution masculine est beaucoup plus rare, et beaucoup moins bien ancrée dans les schémas de pensée.La publicité n’est qu’un miroir de la société, et c’est plus ou moins toujours le corps de la femme qui est consommé. Socialement, le sexe est un argument de vente.

Le sexe est-il utile pour tout vendre ? Quels sont les types de "produits" pour lesquels l'utilisation du sexe est réellement efficace ? 

La vocation de la publicité est de mettre en scène le désir : c’est une déclinaison à l’infini d’un seul et même besoin originel, à la fois individuel et collectif. 

Pour l’achat de types de produits liés à la séduction (maquillage, parfums...) , on a affaire à une problématique genrée : la mise en scène du corps ne va pas être la même si le public est masculin ou féminin. La publicité, lors de l’achat dans la sphère de séduction, va mettre en scène des corps certes dénudés mais uniquement féminins, la projection sera du féminin au féminin. Alors que pour les hommes, en ce qui concerne les produits qui ont une connotation phallique (voitures..), c’est encore une fois le corps de la femme qui sera mis en scène. La femme va entrer en compétition avec le mannequin de la publicité, et essayer d’identifier pourquoi elle la trouve attirante, alors que l’homme va se positionner davantage sur le territoire de la force, de la "chasse" de la femme, dans une vision archaïque de l’homme animal au milieu de son harem.

Et tant que les rapports sociétaux iront toujours dans le même sens (on voit très peu de prostitués hommes, et le phénomène des gigolos est très peu admis socialement), on aura toujours une problématique de genre et le sexe ne sera pas vu de la même façon, selon la cible du produit, homme ou femme. 

Si l'utilisation du sexe pour vendre est en constante augmentation, on peut imaginer que c'est parce qu'il y a une demande. Pourquoi notre société de consommation désire-t-elle toujours plus de sexe ? 

Je ne pense pas qu’il faille penser les choses comme cela, ce qui tendrait à penser qu’on a la publicité qu’on mérite. Au contraire, la publicité a un rôle moteur dans la société, elle doit avoir un rôle prescripteur. Elle pourrait ainsi révolutionner et casser ces procédés stéréotypiques. A partir de quand voir des femmes dénudées sur tous les Abribus devient la normalité ? A partir de quand ne peut-on plus sortir de cet aspect-là ? Est-ce que la société désire toujours plus de sexe ? Je ne suis pas sûre. Mais ce désir-là devient toujours plus visible et public. On retrouve ici la théorie de Serge Tisseron, celle de "l’extimité", qui serait l’intimité qui se fait extérieure et qui se montre aux yeux de tous. Avec les réseaux sociaux, on atteint un seuil rarement égalé. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mich2pains
- 08/03/2013 - 19:01
Encore plus amusant !
Dans les pays musulmans qui pratiquent la Charia , éssayons d'imaginer comment les publicitaires peuvent mettre en valeur la lingerie , avec une femme manequin , voilée de la tête aux pieds !!!!
Pas fastoche .....je dirais !
Ganesha
- 08/03/2013 - 17:46
Tabou
Ce qui est amusant, dans nos banlieues, c'est de voir des femmes voilées attendant le bus dans des abribus affichant des publicités de lingerie...
Ravidelacreche
- 08/03/2013 - 11:25
acheteurs pour le sexe accommodé à toutes les sauces
Ils sont preneurs chez Findus!