En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

03.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

04.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

07.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

05.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

06.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

ça vient d'être publié
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 19 min 16 sec
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 2 heures 5 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 2 heures 41 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 4 heures 28 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 5 heures 31 sec
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 7 heures 8 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 19 heures 59 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 22 heures 35 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 44 min 52 sec
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 2 heures 27 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 3 heures 44 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 4 heures 43 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 5 heures 11 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 6 heures 44 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 18 heures 47 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 22 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 1 jour 34 min
Football

OM/PSG : une rivalité moins ancienne qu’il n’y paraît…

Publié le 20 mars 2011
C’est le match de l’année ! Ce dimanche 20 mars, l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain s’affronteront une nouvelle fois, dans une rencontre qui passe pour « le » classique historique du championnat français de football. Historique ? Pas tant que ça.
Marion Fontaine
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marion Fontaine est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université d’Avignon.Spécialiste de l’histoire du monde ouvrier et de l’histoire sociale et politique du sport, elle a publié récemment Le Racing Club de Lens et les « Gueules...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est le match de l’année ! Ce dimanche 20 mars, l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain s’affronteront une nouvelle fois, dans une rencontre qui passe pour « le » classique historique du championnat français de football. Historique ? Pas tant que ça.

Contrairement aux idées reçues, l’opposition sportive entre la cité phocéenne et la capitale relève non pas de l’histoire, mais d’une partition bien contemporaine. Il n’y a en fait pas si longtemps que ce type d’affrontement est autant médiatisé, a commencé à déborder hors du stade et à se voir surchargé de symboles (pas uniquement liés au football, d’ailleurs).

Quand la télévision déchaîne les passions

Tant d’engouement s’explique en partie par l’impact de la révolution télévisuelle qui a conduit à dramatiser les enjeux de certains matchs, afin d’attirer les spectateurs. Les duels OM-PSG n’ont ainsi guère d’écho au milieu des années 1980 (les adversaires privilégiés des Marseillais étant alors les Bordelais) ; ils ne prennent leur couleur flamboyante qu’à partir du rachat du PSG par Canal + en 1991. C’est à ce moment que s’impose sur le plan médiatique la lutte des deux équipes pour la suprématie, lutte dont la résonance est renforcée par les provocations et autres rebondissements qui jalonnent « l’ère Tapie ».

L’irruption des « ultras »

La passion qui entoure désormais les rencontres OM/PSG trouve aussi son origine du côté de nouveaux acteurs : les supporters « ultras » qui font de la défense du territoire - celui du stade et celui que représente le club - le principe-clef de la définition de leur identité. Ces animateurs des tribunes participent également au spectacle et contribuent à donner du sens à cette rivalité, à grand renfort de déplacements plus ou moins agités (souvenons-nous par exemple de celui des Parisiens au stade Vélodrome, en 1993) et de banderoles provocatrices, du fameux « OM=Sida » au récent « Auteuil c’est renversant » (en référence à un supporter du PSG renversé lors d’un précédent match). Ces éléments, surjoués par les supporters, constamment repris par les médias, réutilisés à nouveau dans les tribunes, ont contribué, et contribuent encore, à faire de cette rencontre un match extraordinaire.

OM/PSG, c’est Paris contre la Province

Comme l’a montré le sociologue Ludovic Lestrelin, spécialiste des supporteurs de football, l’antagonisme entre les deux clubs dépasse la seule sphère sportive. Il renvoie en effet à un système binaire de représentations le plus souvent défavorable au club parisien, qui est conspué au-delà de Marseille, un peu partout en France. C’est ainsi que s’opposent l’authenticité supposée de l’OM au caractère artificiel du PSG, le cosmopolitisme au racisme, la douceur de vivre au stress et surtout les petits, le peuple au pouvoir, aux puissants et à l’arrogance bourgeoise. Le football semble ainsi réactualiser la longue durée du rapport Paris/ Province, à moins qu’il n’en atteste les mutations.

De la lutte des classes à l’opposition entre territoires

« Le » classique OM/PSG témoignerait alors de la mise en question du rôle et de la position de la capitale nationale. On ne peut qu’être frappé par ailleurs par la dimension sociale que prend désormais cette distinction. Comme si les luttes des classes ne s’étaient affaissées que pour venir se nicher dans l’opposition des territoires.

Derrière le conflit entre Parisiens et Marseillais se lit donc un paradoxe bien plus fondamental. D’un côté, les clubs sont de plus en plus déterritorialisés, dans leur fonctionnement comme dans le recrutement de leurs joueurs et de leurs supporteurs (il y a des pro-OM et des pro-PSG bien loin des deux villes concernées). De l’autre, jamais la référence au territoire n’a été aussi prégnante, mais c’est un territoire de plus en plus imaginaire, un lieu idéal à travers lequel se réinventent les identités. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Football, OM, PSG
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pchaudard
- 20/03/2011 - 20:32
Moins ancienne qu'il n'y
Moins ancienne qu'il n'y parait ?
Selon une etude, les français pensent que cette rivalité dure depuis combien de temps ?

Car ça fait au moins 10 ans que des articles et des livres ont été écrit sur le sujet, et la manière dont les dirigeants de l'époque ont fait monter la chose.
François Geff
- 20/03/2011 - 13:43
Normal : le PSG date de 1970
Si la rivalité n'est pas ancienne, c'est simplement parce que le club du PSG lui-même est jeune. Créé en 1970 de la fusion de deux clubs peu prestigieux, la rivalité ne pouvait pas être très ancienne...