En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 13 min 8 sec
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 44 min 16 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 1 heure 18 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 51 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 34 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 17 heures 6 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 20 heures
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 21 heures 20 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 41 min 4 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 50 min 26 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 1 heure 10 min
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 32 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 15 heures 7 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 16 heures 3 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 18 heures 19 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 34 min
© Reuters
Selon Alexandre Beratta, " les répercussions de la consommation de cannabis sont nombreuses et polymorphes ".
© Reuters
Selon Alexandre Beratta, " les répercussions de la consommation de cannabis sont nombreuses et polymorphes ".
Drogue douce

Education nationale et cannabis : les liaisons (très) dangereuses

Publié le 15 octobre 2012
Vincent Peillon a relancé le débat portant sur la dépénalisation du cannabis. Aussitôt, des voix de gauche et de droite se sont fait entendre pour s'opposer à cette mesure. Quelles conséquences un tel projet peut-il avoir sur la consommation de cannabis des jeunes ? Quels risques pour leur santé ?
Alexandre Baratta
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Psychiatre, praticien hospitalier, Alexandre Baratta est expert auprès de la Cour d'appel de Metz, et expert associé à l'Institut pour la Justice. Il est également correspondant national de la Société médico-psychologique.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Peillon a relancé le débat portant sur la dépénalisation du cannabis. Aussitôt, des voix de gauche et de droite se sont fait entendre pour s'opposer à cette mesure. Quelles conséquences un tel projet peut-il avoir sur la consommation de cannabis des jeunes ? Quels risques pour leur santé ?

Il est curieux de constater combien la mémoire peut être courte y compris pour des sujets pourtant graves. Le cannabis en est un exemple parfait. Longtemps considéré comme une « drogue douce », il est communément admis par la communauté médicale qu’il n’en est rien.

Cette distinction de drogue dure et drogue douce ne repose sur aucune classification médicale ou scientifique officielle : elle est le simple reflet de la volonté de certains de banaliser l’usage de quelques stupéfiants au premier rang desquels le cannabis. Toutes les substances psychotropes entraînent de facto des effets sur le fonctionnement du cerveau : à ce titre ils peuvent représenter un danger.  Le cannabis n’échappe pas à la règle : la nocivité sur le cerveau adulte est bien documenté. Celle sur le cerveau d’adolescents en pleine maturation cérébrale l’est encore plus avec les ravages que nous lui connaissons. Car ne nous trompons pas : les adolescents sont plus que quiconque soumis à la recherche des limites, l’expérimentation, la recherche de sensations. A ce titre il s’agit d’une population vulnérable quant au risque de consommer du cannabis.

Cette vulnérabilité psychique implique de sensibiliser cette population aux risques encourus par la consommation de cannabis. Des journées de sensibilisation sont organisées dans les collèges et lycées, nécessitant des trésors de pédagogie et des heures d’interventions de spécialistes du terrain. Autant de mois, d’années d’efforts pouvant être ruinées en moins d’une minute par des annonces politiques appelant à dépénaliser le cannabis. Soumis à deux messages contradictoires, lequel l’adolescent choisira-t-il d’écouter ? Il était déjà en proie à la banalisation d’une telle consommation : combien de fois avons-nous entendu la comparaison avec l’alcool ? Combien d’exemples sont-ils cités de consommation chez des proches n’ayant à priori pas de répercussion sanitaire ?

Les récentes déclarations du Ministre de l’Education Nationale nous démontrent que la sensibilisation et les efforts de pédagogie ne doivent pas se limiter aux adolescents. Mais doivent manifestement cibler aussi les « responsables » politiques, afin de leur rappeler précisément leur responsabilité. La leçon suivante, destinée au pouvoir exécutif, et reprenant les principales données sur le sujet, pourrait s’intituler « les méfaits du cannabis pour les nuls ».

Les répercussions de la consommation de cannabis sont nombreuses et polymorphes. Elles sont de type sanitaires avec des répercussions familiales (éclatement de la cellule) et sociales (isolement, absentéisme scolaire ou professionnel). En tant que psychiatre, j’insisterais surtout sur les effets neurotoxiques du cannabis. Les troubles psychiques les plus fréquents sont également les moins graves. S’ils ne rendent pas fous, ils favorisent largement les décrochages scolaires. Apathie, abrasion des capacités d’abstraction, ralentissement du traitement des informations, recrudescence d’angoisse, troubles du sommeil, voir véritable dépression. Autant de troubles de nature à entraver le développement scolaire harmonieux des adolescents. Lorsque la consommation s’emballe, peuvent se surajouter une problématique de dépendance physique. Un mythe bien ancré auprès des jeunes voudrait que ce ne soit pas possible avec le cannabis. Ce phénomène est certes moins fréquent qu’avec l’héroïne, mais il existe bel et bien. Sueurs, irritabilité, tremblements, insomnie massive lorsque l’adolescent interrompt brusquement les joints. Autant de symptômes observés chez de jeunes consommateurs surpris par l’importance des troubles.

Mais le risque représenté par le cannabis est représenté par la schizophrénie. Il est largement reconnu par la communauté médicale que le cannabis est le plus gros pourvoyeur d’entrée en schizophrénie. Véritable coupure à la réalité, cette maladie mentale n’a pas de traitement curatif à ce jour. Si des traitements symptomatiques existent (les anti-psychotiques), leur efficacité sous entend une prise régulière et au long cours, tout comme un diabétique doit réaliser une injection d’insuline quotidiennement. Cette maladie mentale se manifeste par un panel de signes cliniques associant entre autre: comportement bizarre, isolement autistique, intime conviction d’être l’objet de persécutions mystiques, ou encore hallucinations auditives : nous pourrions souhaiter mieux à des adolescents préparant l’épreuve du baccalauréat. Certaines voix s’élèvent et protestent : l’alcool qui est une substance elle aussi neurotoxique est entièrement légalisée.

Alors, pourquoi autant de bruit autour du cannabis ? Cette question en rappelle une autre qui pourrait faire sourire : de quoi mieux vaut-il mourir ? De la peste ou de la tuberculose ? Question qui pourrait faire sourire si la situation n’était pas si grave. L’institution républicaine à laquelle nous avons confié l’éducation et l’épanouissement culturel de nos enfants balaye d’un revers de main de longues campagnes de sensibilisation à destination de nos jeunes. Contribuant ainsi à apporter du grain à moudre au discours banalisant ambiant régnant autour du cannabis. Lorsque l’institution en vient à représenter l’une des premières menaces pour les adolescents dont elle a la charge,  le sourire n’est plus permis. Et un rappel simple des dangers du cannabis « pour les nuls » un début éclairant. Que le Ministre de l’Education Nationale se préoccupe de l’éducation et laisse la question de la gestion de la délinquance à qui de droit.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (25)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ludovique
- 17/10/2012 - 15:36
forcé de constater que le
forcé de constater que le Portugal, ayant dépénaliser l'usage de toute les drogues ( de vrais libéraux sur ce coût là) a le plus bas taux de consommation de drogue de l'Europe.

Cherchez l'erreur, ........... sauf qu'il n'y en a pas.
La drogue est devenu has-bine.*

Je suis a peu prêt sur que c'est idem aux Pays Bas.

Mais bon, vive la répression et preuve en est avec l'actualité de ses derniers jours, que le marché du cannabis rend bien des services aux bourgeois pratiquant l’évasion fiscale.
Ganesha
- 16/10/2012 - 05:16
Exclusion
A noter que bien plus encore que le cannabis, l'alcoolisme ou les anti-dépresseurs contrindiquent en aviation la profession de commandant de bord, mais aussi quelques autres... comme de conduire les trains, la voiture automobile personnelle, les camions, les autocars, et même les paquebots de croisière italiens !
Ganesha
- 16/10/2012 - 05:07
Psychose
On voit défiler sur ce forum un tout petit groupe de gens (les mêmes sous plusieurs pseudos ?) qui souffrent d'une forme particulière de psychose maniaco-dépressive : ils pensent que l'UMP et le PS mènent des politiques fondamentalement différentes et comme les seconds sont maintenant au pouvoir en France depuis quelques mois, ces intervenants répètent ici comme des zombies, à longueur de page, que c'est la cause de tous les malheurs du monde...
Qui allait parfaitement bien auparavant ? Et cela s'est subitement dégradé depuis les dernières élections ?
Si vous étiez vraiment, comme vous essayez de le faire croire, de riches rentiers, vous vous rendriez compte que les socialistes essaient simplement de prolonger le système actuel, et que le libéralisme dont vous faites la promotion vous mènera tout droit à la révolution : Sarko ne reviendra pas, ce sera Marine ou Mélenchon, ou les deux ensemble !
Mais le pire, c'est que la plupart d'entre vous, dans la réalité, vivotent sur une toute petite retraite !
Pour ne pas tomber sous le coup de la loi, je ne vous ferai pas de propostion de traitement, mais il y en a, c'est même le sujet de cet article !