En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe

07.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Voilà comment j'ai rendu deux personnes antisémites…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 3 min 23 sec
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 1 heure 38 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 2 heures 32 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 5 heures 53 min
décryptage > France
Equité générationnelle

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

il y a 5 heures 53 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 1 heure 7 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 2 heures 8 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 5 heures 48 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 5 heures 50 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 5 heures 52 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Pourquoi l’Occident ne devrait pas avoir peur de la Chine

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Histoire
Atlantico Litterati

De Gaulle chef de guerre, ou la panoplie du visionnaire

il y a 5 heures 53 min
Editorial

Réduire la facture carburant en France : et si l'on envisageait enfin d'autres solutions que le blocage des prix ?

Publié le 21 août 2012
Si le gouvernement s'est promis de bloquer les prix de l'essence, il n’a pourtant que peu de marges de manœuvre. Mais à plus long terme, l'enjeu stratégique est bien là. Hybridation, électrique, hydrogène, nouveaux matériaux… la France a tous les atouts pour inventer les motorisations de demain.
Alain Renaudin dirige le cabinet "NewCorp Conseil" qu'il a créé, sur la base d'une double expérience en tant que dirigeant d’institut de sondage, l’Ifop, et d’agence de communication au sein de DDB Groupe.web : www.newcorpconseil.comSuivre ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Renaudin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Renaudin dirige le cabinet "NewCorp Conseil" qu'il a créé, sur la base d'une double expérience en tant que dirigeant d’institut de sondage, l’Ifop, et d’agence de communication au sein de DDB Groupe.web : www.newcorpconseil.comSuivre ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si le gouvernement s'est promis de bloquer les prix de l'essence, il n’a pourtant que peu de marges de manœuvre. Mais à plus long terme, l'enjeu stratégique est bien là. Hybridation, électrique, hydrogène, nouveaux matériaux… la France a tous les atouts pour inventer les motorisations de demain.

Quand le litre de gasoil à 1,45 euro atteint à nouveau son plus haut, il vient percuter de plein fouet un pouvoir d’achat toujours en berne et de plus en plus contraint. Une pression de la facture carburant qui ravive donc l’exigence de mesures gouvernementales de la part d’un pouvoir politique qui s’est lui-même piégé en promettant d’agir là où il n’a pourtant que peu de marges de manœuvre, sauf en se plaçant sur une optique très ambitieuse et de très long terme. Cet horizon n’est pas forcément le plus aisé pour un gouvernement qui a promis d’agir "avant la fin du mois" et qui a besoin de montrer des mesures concrètes et rapides, mais c’est le seul horizon viable.

A court terme, il est en effet bien difficile d’imaginer bloquer le prix d’un produit dont on ne maîtrise pas le coût. Réduire la ponction fiscale de l’Etat est possible mais coûteux. 10 centimes de taxe en moins pour ne serait-ce que compenser l’augmentation des derniers mois revient en effet à perdre 4 milliards d’euros de recettes, lorsque parallèlement il faut en trouver plus de 30 milliards pour boucler le budget. Et si réduire les taxes uniformément pour les plus modestes et les plus aisés (par ailleurs plus gros consommateurs par de plus grosses cylindrées) pourrait être jugé inéquitable, nous en arriverions alors à ré-évoquer le chèque carburant, déjà imaginé puis abandonné début 2011 au profit de la revalorisation du barème kilométrique. Ces dispositifs, quels que soient leurs formes, ne sont que compensations publiques artificielles et couteuses.

Ces enjeux de société, qui s’inscrivent dans des perspectives de long terme et de profondes mutations, ne peuvent être traités en réaction dans des approches court-termistes. Ces enjeux en appellent à la vision d’un Etat stratège et non l’illusion d’un Etat providence qui n’a plus les moyens de l’être, ni financièrement, ni structurellement. L’énergie va coûter de plus en plus cher. Ce postulat n’est ni un aveu de faiblesse, ni pêcher par fatalisme, c’est une donnée de marché, dont par ailleurs tout le monde a bien conscience, y compris ceux qui voudraient l’ignorer par déni psychologique. Dès lors, la seule façon raisonnable de réduire la facture énergétique dont le prix à l’unité va augmenter, est d’en réduire davantage le volume.

Pour l’instant, pour le carburant, cette compensation volume existe, mais évolue moins à la baisse que les prix n’évoluent à la hausse, ce qui explique la pression grandissante sur les budgets.

Indépendamment des mesures gouvernementales attendues, le marché et les comportements s’adaptent et évoluent : on consomme moins d’essence, on roule moins, on gère au plus serré son budget transport. Comme le rappelait dernièrement l’Ufip, la consommation carburants en volume a baissé de -0,8% entre août 2011 et juillet 2012, et la tendance se maintient avec encore -1% sur les 7 premiers mois 2012. Selon une étude du BIPE, si 76% des Français utilisaient leur véhicule tous les jours en 2010, ils étaient 4% de moins (72%) à le faire en 2011. Les distances kilométriques moyennes évoluent elles aussi à la baisse, -1,1% en 2011 versus 2010. Mais ces évolutions, qui pourtant représentent de réels efforts et changements de comportements intentionnels et subis ne sont pas suffisantes face à un prix du gazole (80% des achats) qui lui connait une progression à deux chiffres.

Alors les Français compensent encore ailleurs, pour maintenir un budget transports qui est resté stable à hauteur d’environ 14-15% du budget des ménages depuis 1995 !  Toutes les dépenses sont réduites autant que possible, en privilégiant les transports low cost, en recherchant les promotions ou en réduisant le budget d’acquisition du véhicule qui est passé en 10 ans de 5% du budget à 3,3%. Chacun des ajustements modifiant à son tour d’autres marchés, et créant potentiellement ici ou là d’autres effets collatéraux, notamment sociaux. Dans le jeu à somme nulle imposé par un pouvoir d’achat contraint, la seule adaptation possible est en effet celle des arbitrages en cascade.

La facture énergétique est donc tendanciellement à la hausse. La question stratégique et hautement politique, au-delà des ajustements ponctuels sûrement nécessaires pour amortir et accompagner les choses, est donc celle de l’excellence énergétique pour développer des équipements et des motorisations toujours plus économes en énergie, mais ceci de façon extrêmement volontariste et ambitieuse : le bonus-malus écologique et la prime à la casse ont modifié structurellement le marché automobile, notamment sur la réduction des émissions de CO2 : en moyenne, ces émissions ont reculées de -22g/km entre 2008 et 2011 après seulement -1g/km en 2001 et 2007. Le résultat est que la France a déjà atteint en 2010 l’objectif du compromis européen de 130 g de CO2/km. Concernant l’augmentation de la performance et du rendement des motorisations, nous observons là aussi une tendance positive : en 10 ans, nous consommons un litre de gasoil en moins aux 100 kms, passant à 4,9l/100 en 2010 après 5,8l/100 en 2000 et 6,6l/100 en 1995 (source Ademe bilan 2011).

Les automobilistes et le secteur automobile évoluent donc, mais pas toujours assez pour compenser l’augmentation du prix de l’essence, et sans doute en ayant le sentiment du côté des particuliers d’avoir atteint la limite des efforts possibles.

François Hollande annonçait dans son programme présidentiel : "Je veux faire de la France la nation de l’excellence environnementale." L’enjeu stratégique de long terme est bien là, faire de l’augmentation de la facture carburant un accélérateur de changement, dans les comportements et les mentalités certes, mais surtout une opportunité dans le développement d’une filière d’excellence en matière de motorisations de nouvelles générations, bénéfiques aux particuliers automobilistes mais aussi aux professionnels, à l’export et à la compétitivité dans son ensemble grâce à une performance environnementale d’exception. Hybridation, électrique, hydrogène, rendements thermiques accrus, nouveaux matériaux… la France a tous les atouts pour inventer les motorisations de demain et transformer la pression économique et budgétaire en mutation énergétique et écologique. Cette évolution est déjà en marche, subie elle doit devenir choisie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe

07.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Voilà comment j'ai rendu deux personnes antisémites…

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
VeLiVoS
- 22/08/2012 - 11:05
Satan - 21/08/2012 - 16:26
Á vous lire je me pose une question :
→ Vous vous y mettez quand à la marche à pied ?
Satan
- 22/08/2012 - 10:05
@Alex de M. De la fiscalité confiscatoire ?
Pour parler de fiscalité confiscatoire en France faut quand même être sacrément de mauvaise foi! Certes c'est désagréable de payer des impôts pour voir l'argent redistribuer aux institutions religieuses monothéistes (qui elles sont exonérées) mais de là à parler de confiscation.
Alex de M.
- 22/08/2012 - 08:56
la France a tous les atouts ?
De quoi parle l'auteur ?
De la fiscalité confiscatoire ?
De l'enseignement qui ne parvient même plus à former ses profs ?
De l'immigration massive de Bac -12 ?
De l'élimination massive des entrepreneurs et des créateurs par la muscovicidose ?
De l'insécurité qui explose ?
Des jeunes de qualité qui partent vers des horizons ou la liberté existe encore ?