En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
J'accuse

Poutine est-il en train d'étouffer la société civile russe ?

Publié le 18 août 2012
Le groupe russe de rock Pussy Riot a été condamné ce vendredi à deux ans de prison par un tribunal russe. Alors que les médias subordonnés au pouvoir saluent cette sage décision, l'opposition conteste ce jugement injustifié.
Alla Lazareva
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alla Lazareva est une journaliste ukrainienne en poste à Paris. Elle travaille pour un hebdomadaire Ukrainski Tyzhden, qui publie en ukrainien et en anglais. Elle a co-écrit dernièrement le livre Gazprom : Le nouvel empire avec Alain Guillemoles.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le groupe russe de rock Pussy Riot a été condamné ce vendredi à deux ans de prison par un tribunal russe. Alors que les médias subordonnés au pouvoir saluent cette sage décision, l'opposition conteste ce jugement injustifié.

Atlantico : Le groupe russe Pussy Riot a été condamné ce vendredi par un tribunal russe. Quel a été le retentissement de ce procès en Ukraine et en Russie ?

Alla Lazareva : En Ukraine comme en Russie les réactions de la société civile ont été très vives. Les médias d’opposition, les réseaux sociaux et les associations se sont levés contre ce procès. Il y a une réaction envers le pouvoir russe à la critique. On remarque entre les deux pays une triste similitude avec l’accumulation de procès politiques.

Cette pratique est malheureusement faite pour décourager la population à contester sur place. En Ukraine comme en Russie on a beaucoup manifesté pour mettre en avant les positions politiques mais aussi le courage des Pussy Riot. Leur musique est certainement à améliorer mais le message des chansons a un très grand écho au sein de la société civile en Ukraine comme en Russie.

Maintenant si vous écoutez les médias subordonnés au pouvoir comme la télé, vous allez entendre que les Pussy Riot ont mérité cette condamnation.

Justement, les Pussy Riot ont été condamnées à deux ans de prison. Que dire de cette décision ?

D’après moi, cette sanction est totalement injustifiée et démesurée. Elles ne méritent pas plus que "peut-être" une simple amende. Après, je peux comprendre qu’elles aient choqué des croyants (pour mémoire, les Pussy Riot se sont misent à chanter du rock dans des églises orthodoxes). Je pense vraiment que le pouvoir russe a été trop loin juridiquement.

Les Pussy Riots vont rester deux ans emprisonnées dans des camps. De quel camp parle-t-on ? Est-ce un héritage soviétique des goulags ?

Comme journaliste, je n’ai pas visité ces camps. Je connais seulement las camps ukrainiens. Disons que cela existe depuis l’Union Soviétique. Malheureusement, il aura fallu ce triste procès pour découvrir la situation du système pénitencier post-soviétique. Cela n’a pas changé aussi bien en Russie, qu'en Ukraine ou en Biélorussie. Les conditions sont dures et le respect de la personne n’existe pas. Cela risque d’être vraiment dur pour ces trois jeunes filles.

Le procès des Pussy Riots va remettre à l’ordre du jour l’utilisation de ces camps.

Peut-on parler de "goulag" ou est-ce exagéré ?

C’est peut-être un tout petit peu exagéré mais sur le fond on va vers la même pratique de la justice arbitraire. Les procès se multiplient et sont de plus en plus injustes. Si les dirigeants occidentaux ne font rien, il est certain que nous allons tristement vers un retour des goulags. Cette situation va encourager le président Poutine à accentuer ce type de décisions afin de remplir les prisions de gens innocents mais opposants.

Quelle peut être la conséquence de cette politique d’emprisonnement en Russie ?

A l’échelle de la Russie, je pense que cette politique va pousser les opposants à se calmer. L’emprisonnement des Pussy Riot peut être perçu comme un exemple. Cette pratique est là pour tuer la société civile. A mon sens, une partie de la population va rester prudente tandis qu’une autre va se radicaliser. En Ukraine, on a la même situation, le leader de l’opposition ukrainienne Iouri Loutsenko a été condamné à deux ans de prison supplémentaires.

Comment peuvent réagir les pays européens ?

Je pense que les pays européens doivent contester mais je pense qu’ils ne le feront pas. Le gaz russe est beaucoup trop important, il vaut mieux préserver de bonnes relations avec ce pays. Je pense que l’Europe doit rester ferme et lutter contre cette justice sommaire qui n’a aucun sens.


Propos recueillis par Charles Rassaert

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
titine
- 20/08/2012 - 22:00
Parce que les Pussy Riot...
Seraient des mouvements contestataires !!! On aura tout entendu. Regardons nous plutôt en face avant de raconter des conneries. D'autres questions seraient plus intéressantes à poser dans le cas de ces trois illuminées : qui est derrière ce cirque ? Que Poutine "tienne la barre" n'enchante guère nos méninges, cela va de soi, mais delà à susciter un méli-mélo pour trois petites c...., manipulées ou pas - c'est selon, prouve une fois de plus que nous ne sommes plus bons qu'à nous coucher. Face à n'importe quoi !!!
Ravidelacreche
- 20/08/2012 - 10:40
Pussy
Se serait un comble d'être étouffé par elles :o))
Satan
- 20/08/2012 - 09:00
Poutine a le soutien des monothéistes!
Toujours partant dans la lutte contre la liberté, les adeptes du dieu unique sont prêt à soutenir tout acte anti-démocratique! Et après avoir soutenu Franco, Pinochet, Hitler et bien d'autres voilà maintenant qu'ils supportent Poutine. Heureusement rien n'est perdu et la féministe ukrainiennes du mouvement Femen qui vient d'affirmer son soutien au Pussy Riot en abattant à la tronçonneuse une croix montre que le chemin vers la liberté n'est pas encore bouché! La liberté vaincra!