En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

06.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 6 heures 40 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 11 heures 6 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 12 heures 35 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 15 heures 7 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 17 heures 10 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 17 heures 38 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 18 heures 21 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 6 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 7 heures 39 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 12 heures 14 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 14 heures 3 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 17 heures 2 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 17 heures 30 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 18 heures 15 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 18 heures 33 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 19 heures 5 min
Convergence

Fiscalité : le vrai-faux modèle allemand

Publié le 28 février 2011
Avec H16
La Cour des comptes examine la convergence fiscale franco-allemande. Les Français sont-ils vraiment prêts à en accepter les sacrifices ?
H16
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
H16 tient le blog Hashtable.Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Cour des comptes examine la convergence fiscale franco-allemande. Les Français sont-ils vraiment prêts à en accepter les sacrifices ?
Avec H16

La Cour des Comptes, qui nous a déjà fourni un rapport 2011 assez gratiné, nous offrira vendredi 4 mars son analyse sur la convergence fiscale franco-allemande réclamée par Nicolas Sarkozy le 21 juillet 2010 dernier. L'idée officielle est d'aligner la fiscalité française sur l'allemande pour améliorer la compétitivité du pays.

Avant que ce rapport, qui sera épluché par la presse et les politiciens, ne soit glissé sous une armoire ministérielle pour la caler, on imagine bien qu'il va présenter une comparaison millimétrée des deux systèmes fiscaux. Travail titanesque s'il en est que d'étudier des milliers d'articles écrits en tout petit sur papier bible des deux côtés du Rhin, mais on peut déjà, sans l'avoir lu, brosser les tendances de cette étude sans trop se risquer.

Des mesures impopulaires

On sait ainsi que le niveau de prélèvements obligatoires était en 2008 de 42,8% du PIB en France et de 39,5% en Allemagne, et que le taux de dépenses publiques y était inférieur de 8 points. On voit déjà la somme d'efforts à faire pour aligner la France : diminuer d'au moins un point de PIB les cotisations sociales qui pèsent sur les entreprises, de plus de trois points celles qui s'abattent sur le patrimoine, réduire d'au moins 10% l'impôt sur les sociétés, ...

Comme on le voit, aucune de ces mesures ne sera populaire.

En réalité, cette convergence, bien que souhaitable économiquement, est un pur pari politique pour Nicolas Sarkozy qui voit sa popularité visiter les catacombes républicaines à mesure que la dette du pays explose, les déficits sociaux s'accumulent et le chômage grimpe : si elle est lancée, rien ne garantit que ses effets se feront sentir avant les élections de 2012, mais tout montre que les premières gagnantes d'une telle convergence seraient les entreprises et ceux qui les possèdent.

Or, et c'est la majeure différence entre les deux pays, les Français ne sont pas prêts à concéder, en pleine crise, la moindre latitude à ceux qu'ils considèrent comme riches. Même si ces entreprises convertiront ensuite cette latitude en emplois, en hausses de salaires, en amélioration de leur situation, le biais socialiste est si fort en France que l'on préférera nous rejouer une lutte des classes poussiéreuse et des histoires à la graine de Germinal plutôt qu'admettre que seules les entreprises créent de l'emploi et qu'il est impératif de les choyer.

D'ailleurs, il n'est qu'à constater les cris d'orfraie et les grincements de dents cycliques, tant chez quelques députés de la majorité que chez tous ceux de l'opposition, dans une majorité écrasante de la presse, et dans les sondages dès qu'on évoque la suppression de l'ISF, impôt pourtant disparu partout ailleurs en Europe, conjointe à celle du bouclier fiscal, pour comprendre que seul le minimum sera toléré en matière de réduction des ponctions fiscales vexatoires qui s'abattent en France sur l'appareil productif.

En réalité, ce que montrent ces gesticulations qui n'aboutiront probablement à rien de concret, c'est que tout le monde a conscience que l'Europe permet une mise en concurrence de ses systèmes fiscaux et que la France sort perdante face à l'Allemagne.

Des différences sociétales

Malheureusement, tant pour Nicolas Sarkozy que pour l'ensemble des Français, les écarts France - Allemagne ne sont pas que fiscaux. Ils sont surtout sociétaux.

Le modèle allemand, issu d'une longue tradition protestante, est ouvertement basé sur l'enrichissement personnel par le travail. Là-bas, capitaliste ou libéral ne sont pas des insultes. Y travailler plus de 35 heures n'est pas un scandale et même les syndicats visent à sauvegarder l'entreprise avant de défendre leurs intérêts politiques spécifiques.

Le modèle français de son côté est jacobin assumé et collectiviste en diable, et place avant tout l'accent sur la protection sociale à tout prix et la solidarité forcée, égalitariste et universelle, dont les taxes, ponctions et impôts sont les vecteurs.

Toute réforme fiscale qui oubliera cette différence fondamentale est d'avance vouée à l'échec ou, pire, aux compromis nanométriques qui la dilueront jusqu'à sa totale innocuité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Allemagne, fiscalité
Thématiques :