En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 2 heures 53 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 6 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 11 heures 41 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 12 heures 8 sec
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 12 heures 34 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 13 heures 39 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 4 heures 5 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 6 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 8 heures 53 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 11 heures 15 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 11 heures 38 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 11 heures 48 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 12 heures 23 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 13 heures 7 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 13 heures 17 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 13 heures 46 min
Salon de l'agriculture

2012 : et si les agriculteurs ne revotaient pas Sarkozy ?

Publié le 28 février 2011
Le salon de l’agriculture ferme ses portes ce dimanche 27 février. Traditionnellement acquis au candidat de droite, le « vote agricole » semble plus hésitant pour 2012.
Joël Gombin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Gombin est doctorant en science politique au CURAPP (Université de Picardie-Jules Verne – CNRS).Ses travaux portent  notamment sur le vote en faveur du Front national et sur les comportements politiques des mondes agricoles.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le salon de l’agriculture ferme ses portes ce dimanche 27 février. Traditionnellement acquis au candidat de droite, le « vote agricole » semble plus hésitant pour 2012.

Il est courant d’affirmer que les agriculteurs sont massivement conservateurs. Le propos est pourtant à nuancer. En effet, le vote de la population agricole (exploitants agricoles, mais aussi agriculteurs retraités et ouvriers agricoles), s’il est certes dominé par un fort tropisme à droite, est surtout très hétérogène. Le grand céréalier de la Beauce ne vote pas de la même manière que l’éleveur des Hautes-Alpes.

 

 Orientation électorale dominante des mondes agricoles lors de l'élection présidentielle de 2007
(Estimations de l'auteur d'après les résultats de l'élection présidentielle de 2007 (Ministère de l'Intérieur) et le recensement général de la population de 1999 (INSEE))

  1  Droite et extrême-droite dominantes
 Droite dominante
3   Pas de dominante claire
4
 Gauche dominante.

Comme le montre la carte ci-dessus, il existe quatre types de votes dominants de la population agricole, selon les départements : des segments significatifs des mondes agricoles votent donc majoritairement à gauche… Mais pour pouvoir l’apercevoir, encore faut-il ne pas se contenter de sondages réalisés à partir d’échantillons comportant une poignée d’agriculteurs seulement !

Pas « d’effet Sarkozy » chez les agriculteurs, en 2007

Pour l’élection présidentielle de 2007, nos estimations montrent que si environ 63 % de la population agricole a voté en faveur de Nicolas Sarkozy au second tour, il n’y a pas eu « d’effet Sarkozy » dans les mondes agricoles : au premier tour, un gros tiers seulement de la population agricole a porté ses votes sur le candidat de l’UMP, contre près de 50 % en 1988 pour le candidat Chirac (pourtant concurrencé par Raymond Barre).

Au-delà du vote de droite, le cliché du « paysan facho », prompt à voter pour l’extrême droite, a la vie dure. Et pourtant, cela n’a rien d’évident. Les recherches menées en la matière tendent plutôt à montrer que les succès de l’extrême droite chez les agriculteurs sont conjoncturels, et  touchent surtout certaines catégories des mondes agricoles (plutôt des gros exploitants, dans des régions déchristianisées).

La fin d’un cycle ?

Au fond, on peut se demander si un cycle mis en place lors de la deuxième moitié des années 1960, lorsque de Gaulle parvient à rallier les masses paysannes à son panache, ne s’est pas achevé. Jacques Chirac incarna pleinement l’alliance entre les mondes agricoles, et en particulier le syndicalisme majoritaire (FNSEA-CNJA), et la droite gaulliste.

Nicolas Sarkozy ne l’a-t-elle pas remise en cause ? Certes, il était difficile, pour n’importe quel homme politique, de rivaliser avec Jacques Chirac dans l’art de brosser les vaches - et les agriculteurs avec - dans le sens du poil au Salon de l’Agriculture. Mais Nicolas Sarkozy est le premier président de la République à ne pas avoir mis en scène un ancrage rural fort. A l’inverse, l’ancien maire de Neuilly s’affiche comme un urbain jusqu’au bout des doigts, refusant de boire du vin et ne daignant honorer sa promesse de visiter une exploitation agricole, pourtant faite devant plusieurs millions de téléspectateurs[1]. Pour qui veut accéder aux sommets de l’État, paraître avoir de la terre sur les semelles ne serait-il plus nécessaire, quoi qu’en dise Christian Jacob ?

2012 : l’heure du Front national ?

Difficile de savoir comment voteront en 2012 des mondes agricoles fragilisés par les évolutions des marchés agricoles et de leur encadrement. Difficile aussi de savoir quelles seront les stratégies électorales des principaux candidats en leur direction : la France ayant une marge de manœuvre en matière de politique agricole quasi-égale à zéro, il est tentant d’oublier une frange de la population au déclin numérique extrêmement rapide. Au final, le plus probable est que Nicolas Sarkozy perde de nombreux soutiens dans les mondes agricoles. Reste à souhaiter que ce ne soit pas au profit exclusif du Front national…


[1] Lors de l’émission Paroles de Français, sur TF1, 25 janvier 2010.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Nicolas Sarkozy
Thématiques :