En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 3 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 3 jours
© DR / MPE
North Polar Spur espace voie lactée
© DR / MPE
North Polar Spur espace voie lactée
North Polar Spur

Ce mystère au cœur de la Voie Lactée que les astronomes ne parviennent toujours pas à percer

Publié le 13 janvier 2021
Des nuages au coeur de notre galaxie fascinent les scientifiques depuis de nombreuses années.​ Des images inédites ont été transmises par le télescope en orbite eROSITA. Peuvent-elles nous apporter de nouveaux éléments de compréhension ?
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des nuages au coeur de notre galaxie fascinent les scientifiques depuis de nombreuses années.​ Des images inédites ont été transmises par le télescope en orbite eROSITA. Peuvent-elles nous apporter de nouveaux éléments de compréhension ?

Atlantico.fr : Les « nuages » situés au centre de notre galaxie fascinent les scientifiques depuis leur découverte dans les années 50. Pourquoi ce phénomène suscite-t-il autant d’enthousiasme ?

Olivier Sanguy : Certains de ces nuages permettent de mieux comprendre notre galaxie et sa dynamique, notamment la formation d’étoiles ou l’activité de son trou noir central supermassif (environ 4 millions de masses solaires). Un nuage appelé North Polar Spur au-dessus du centre de notre galaxie intrigue en effet les astronomes depuis un moment et on a souvent avancé qu’il avait pour origine une supernova (la mort violente d’une étoile). En gros, c’est une trace d’un événement violent dans le passé. Et tout l’intérêt est là : en observant ce type d’objets, on peut reconstituer une chronologie de notre galaxie et ainsi mieux saisir sa dynamique.

Les astrophysiciens ont longtemps débattu de la composition de ces nuages. Quelles étaient les différentes thèses ?

Plus que leur composition, c’est surtout leur origine. Avec de nouveaux observatoires, notamment spatiaux, on a compris que ces nuages sont des zones de fortes émissions dans les rayonnements gamma ou X. D’où l’idée, vu les énergies en jeu, qu’ils résultent d’événements violents comme une supernova. Hypothèse avancée pour le North Polar Spur. On a progressé en 2010 avec ce qu’on appelle les Bulles de Fermi, ainsi nommées, car découvertes grâce à l’observatoire spatial américain Fermi Gamma-ray Space Telescope (lancé en 2008). Pour les comprendre, imaginez 2 bulles de 25 000 années-lumière situées au nord et au sud de notre galaxie au niveau de son centre. Ces bulles émettent dans le rayonnement gamma, très énergétique. Leur composition montre des éléments lourds, comme le carbone, qui sont produits dans les étoiles. Le problème est qu’une supernova n’est pas suffisante pour expliquer une telle structure. On a alors théorisé que ces bulles témoignaient d’une activité passée bien plus forte issue du trou noir central de notre galaxie.

De nouvelles images provenant du télescope en orbite eROSITA nous sont parvenues. Peuvent-elles nous apporter de nouveaux éléments de compréhension ?

En effet, eROSITA a apporté un nouvel élément important. C’est un instrument allemand d’observation du rayonnement X hébergé dans le télescope spatial russe Spektr-RG lancé en 2019. Les données d’eROSITA ont permis de reconstituer une image globale du ciel dans le rayonnement X. Et c’est ainsi qu’on a remarqué que le North Polar Spur détecté il y a bien longtemps, avant les Bulles de Fermi, avait un équivalent au Sud. En fait, on se retrouve avec une autre structure en double bulle, mais plus grande avec 50 000 années-lumière au plus large pour chaque «bulle». Pour comprendre, regardez ce schéma du Max Planck Institute qui gère l’instrument eROSITA.

Crédit : MPE mais libre de droits pour utilisation presse/média

Les spirales symbolisent très sommairement notre galaxie avec ses bras spiraux. Le point rouge indique la position de notre Système solaire (au passage la taille du point est gigantesque par rapport à la taille de notre Système, il s’agit là juste de donner une idée de sa position et nullement de sa taille). En rose, vous avez les Bulles de Fermi essentiellement observables par leur rayonnement Gamma. Et en jaune, ce sont les bulles d’eROSITA encore plus grandes et détectables dans le rayonnement X. Notez leur position par rapport au trou noir central supermassif de notre galaxie la Voie Lactée. Les astronomes estiment que ces structures, sortes de perturbations dans les gaz chauds qui entourent la galaxie résultent de l’activité de son trou noir supermassif. L’hypothèse de violents soubresauts dans les formations d’étoiles a été examinée, mais l’énergie semble insuffisante. Toutefois, l’activité actuelle du trou noir supermassif de la Voie Lacté ne correspond pas non plus ! La solution est que par le passé, on pense à 3 millions d’années en arrière, il a eu un sursaut, un événement violent, qui s’est traduit par ces bulles.


Crédit : MPE

Les bulles d’eROSITA (image globale du ciel à partir des données de l’instrument eROSITA).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 13/01/2021 - 18:39
Un feu d'artifice
Ben ce clavier...
On dirait une fusée de feu d'artifice qui tire de chacun de ses bouts et qui pivote sur elle-même pour générer une spirale. Pas mal ! Là on est en milliers de parsecs. Il faudrait faire la même chose à taille humaine : spectacle garanti !
Accessoirement peut-on discerner une différence de poussée entre le Nord et le Sud ? Si c'est le cas, cette différence imprimerait-elle un mouvement à l'ensemble ?
En tous cas, l'espace nous réserve des merveilles, quelle que soit la manière dont on l'observe. A quand la prochaine merveille ?
Le gorille
- 13/01/2021 - 18:29
Un feu d'artifice
On dirait un feu d'a