En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

04.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 12 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 17 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 18 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 18 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 19 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 20 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 20 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 21 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 21 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 22 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 15 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 17 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 18 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 19 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 19 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 20 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 20 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 21 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 21 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 4 jours 22 heures
© DAMIEN MEYER / AFP
coronavirus covid-19 transition évolution crise économique commerces non-essentiels formation avenir
© DAMIEN MEYER / AFP
coronavirus covid-19 transition évolution crise économique commerces non-essentiels formation avenir
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

Publié le 28 novembre 2020
Pascal de Lima a publié "Capitalisme et Technologie : les Liaisons dangereuses : vers les métiers de demain" aux éditions Forbes. En pleine crise du Coronavirus, ce livre aborde l’épineuse question de la transformation des métiers. Les bienfaits sur l’emploi sont loin d’être gagnés. Extrait 1/2.
Pascal de Lima
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal de Lima est un économiste de l'innovation, knowledge manager et Professeur à aivancity proche des milieux de cabinets de conseil en management. Essayiste et conférencier français  spécialiste de prospective économique, son travail, fondé sur une...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal de Lima a publié "Capitalisme et Technologie : les Liaisons dangereuses : vers les métiers de demain" aux éditions Forbes. En pleine crise du Coronavirus, ce livre aborde l’épineuse question de la transformation des métiers. Les bienfaits sur l’emploi sont loin d’être gagnés. Extrait 1/2.

On sait aujourd’hui que l’intelligence artificielle, les robots conseil ou autres types de robots, les plateformes collaboratives voire même les Start-up forment un ensemble d’innovations qui transformeront les métiers de trois manières : l’enrichissement de certains métiers ou tâches, l’automatisation de certains métiers ou tâches, et l’organisation du travail ou plutôt la réorganisation du travail.

La distanciation sociale imposée par la crise épidémique de la COVID-19 accélère-t-elle la transformation des métiers, en d’autres termes est-ce réellement un laboratoire d’expérimentation pour entrevoir ce qui va se passer sur le marché du travail dans 20 ans ?

Avec les robots et l’intelligence artificielle et dans un univers où la donnée va prendre de plus en plus de poids dans la valeur d’une économie, un monde fondé presque exclusivement sur la connaissance peut être compatible avec le confinement ou la distanciation sociale au sens où le métier peut continuer normalement. Avec des outils puissants et des innovations de type intelligence artificielle, le confinement pourrait permettre la continuité de la gestion multicanale. Finalement, si la distanciation inhérente à l’épidémie est essentielle, on peut aussi réfléchir à une distanciation intelligente.

Commençons par les métiers principalement manuels et routiniers. Avec l’automatisation, ces métiers ne vont pas pouvoir poursuivre l’activité en mode confinement car il y a souvent une relation directe humaine en chaîne dans un procédé de fabrication physique. Une possibilité pour ces métiers consiste à refondre le modèle économique pour rester chez soi et détenir par exemple un droit de propriété sur la création de richesse, ou un revenu universel. Le confinement lié à la COVID-19 pose cette question. En clair, une caissière depuis chez elle ou un ouvrier « automatisé », aurait un droit de propriété sur la création de richesse du magasin ou du chantier. La caissière serait rémunérée de cette façon-là. Ce sont des débats assez connus dans le monde des innovateurs mais l’épidémie la pose avec urgence et acuité. Ce sont aussi des métiers qui risquent de disparaître. De nombreux métiers sont concernés : les saisies manuelles de données, certains ouvriers du bâtiment, les caissiers, mécaniciens, guichetiers, Taxis peut être, et même d’ailleurs certains médecins pourtant très fortement qualifiés car ils ont une composante manuelle au contact des patients. Dans ce dernier cas, on peut imaginer que certaines innovations médicales distancient le médecin de son patient (télémédecine etc…). Je n’ai pas dit que cette société est particulièrement souhaitable. J’y reviens, personnellement pour le médecin je ne le souhaite pas, ni aujourd’hui ni dans 20 ans.

D’un autre côté, les métiers plus cognitifs et moins routiniers, les métiers de conseil ou des services, ou certains métiers de front office, la distanciation ne remet pas en cause la continuité normale de l’activité (en théorie) grâce à l’intelligence artificielle (de géomarketing pour le directeur d’agences par exemple), le télétravail en général, ou le « télé-quelque-chose »…

En conclusion, le confinement montre qu’il existe des métiers cognitifs et peu routiniers ET qui grâce à l’utilisation de technologies peuvent continuer d’exercer normalement. A l’autre échelle les métiers très manuels et peu cognitifs ne pourront pas continuer comme avant. En fait l’automatisation qui menace l’emploi nécessite une refonte du mode de rémunération ou un virage professionnel à 180°.

La distanciation imposée aujourd’hui devrait accélérer la transformation des métiers et chacun devra d’une certaine façon adopter les bons comportements, les bonnes formations pour améliorer son niveau de vie. C’est le volet « compétences nécessaires » face à cela. Utiliser de plus en plus d’outils innovants, d’interactions en temps réels, agiles, grâce à la visioconférence, les plateformes interactives, la formation à distance pour n’utiliser que les termes les plus simples, tout cela pourrait alors refonder une nouvelle société. Finalement toute crise est aussi une formidable opportunité pour prévoir le monde de demain. Une destruction créatrice en rupture à la Schumpeter, ou une transformation à la marge à la Lavoisier, chacun y voit de son intérêt. La recherche devra, elle, répondre aux deux questions suivantes :

(1) La distanciation est-elle une bonne chose pour la cohésion sociale ?

(2) Le télétravail (pour rester sur cet exemple) améliore-t-il les performances des entreprises. 4 couples de réponses sont possibles en fonction de ce que l’on estime être important dans le futur.

Extrait du livre de Pascal de Lima, "Capitalisme et Technologie : les Liaisons dangereuses, vers les métiers de demain", publié aux éditions Forbes. 

Lien vers la boutique : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vauban
- 29/11/2020 - 09:11
Ganesha
Il n’y aura plus d’examen clinique:scanner et IRMpour tout le monde,Pet Scan itou,cela fera marcher l’industrie
Je le vois déjà :jambes croisées dans le canapé:sensation d’engourdissement :ambulance directionCHU SCANNER IRM
Vague indigestion colo fibro
Suspicion d’amylosea 90ans :scinti osseuse scanner corps entier biopsie osteomedullaire chimiothérapie (cas vu cette semaine....) et chimiothérapie a 20000€ En plus ils ont l’impression d’être de bons médecins,le vécu du patient ils s’en foutent complète malgré un affichage empathique digne d’un robot Asimov
Et derrière l’industrie les laboratoires (Le vieillissement des populations occidentales est un marché qui s’avère prometteur...et lucratif)
Bon j’arrête là car je vais être taxé de complotisme
Ganesha
- 28/11/2020 - 15:17
Canots Pneumatiques, Gilets de Sauvetage et Tentes
Voici un article qui est, en fait, une page d'un livre, qui en compte 380 : pas étonnant que le sujet soit traité de façon très générale et superficielle.
On nous annonce donc la liquidation rapide de la plupart des ''petits commerces'' : aussi bien librairie, qu'alimentation, vêtements, cosmétiques ou article de sport...
Devrons-nous considérer cette évolution comme un progrès ?
Disparition du contact personnel avec le commerçant et sa capacité de conseil : ce sera remplaçé par les commentaires des acheteurs ?
La question, c'est : ces millions de chômeurs supplémentaires vont-ils se reconvertir, soit dans une activité sédentaire d'emballage des colis dans des caisses en carton, soit enfourcher un vélo et venir nous les livrer à domicile ?
Combien seront-ils payés pour ces tâches peu qualifiées, et sans évolution : à la pièce comme dans les entreprises au 19 siècle ?
On peut imaginer que pour pédaler sous la pluie, dans le froid ou la canicule, on fera venir des ''réfugiés''.
Ce sera peut-être Decathlon qui leur fournira les canots pneumatiques et les gilets de sauvetage pour rejoindre Lampedusa, puis les tentes pour se loger Place de la République ?
Ganesha
- 28/11/2020 - 14:54
Méningite ou Appendicite ?
Depuis des décennies, la France a draîné de nombreux médecins venant de tous les pays pauvres de notre planète : ils acceptaient des honoraires nettement moins élevés que les ''médecins de souche'', et aussi de soigner les couches les moins favorisées de notre population.
Que cette politique de prédation laisse la population de leur pays d'origine dans la détresse, ce n'est pas le genre de ''détail'' pour lequel le Medef se sent concerné, pas plus que ses fidèles majordomes, tels qu'Alain Juppé !
De préférence, on fait venir ces medecins de nos anciennes colonies : ils parlent français : la traduction automatique va-t-elle élargir le champ du recrutement ?
Les étapes suivantes devraient être le télétravail, puis le remplacement du médecin humain par un robot et son Intelligence Artificielle.
Mais avant cela, il restera encore à mettre au point une machine capable de déceler la ''défense abdominale'' d'un malade souffrant d'une appendicite, et la ''raideur de la nuque'' de celui qui est atteint d'une méningite...