En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 jours 15 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 jours 20 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 jours 21 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 jours 21 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 3 jours 22 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 3 jours 23 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 3 jours 23 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 22 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 43 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 1 heure
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 jours 18 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 jours 20 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 jours 21 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 3 jours 22 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 3 jours 22 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 3 jours 23 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 3 jours 23 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 40 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 49 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 4 jours 1 heure
Exposition Voyage sur la route du Kisokaido, de Hiroshige à Kuniyoshi Musée Cernuschi
Exposition Voyage sur la route du Kisokaido, de Hiroshige à Kuniyoshi Musée Cernuschi
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

Publié le 27 novembre 2020
L'exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" était à découvrir au Musée Cernuschi.
Anne Jouffroy pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne Jouffroy est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" était à découvrir au Musée Cernuschi.

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" 

 

INFOS & RÉSERVATION
Musée Cernuschi
7, avenue Velasquez
75008 Paris
Tél. : 01 53 96 21 50
http://www.cernuschi.paris.fr
Jusqu'au 17 janvier 2021, du mardi au dimanche de 10h à 18h et le vendredi jusqu'à 21h

 

RECOMMANDATION
En priorité


THEME
Cette exposition, la première proposée par le musée Cernuschi après sa réouverture à l'issue d'un chantier de rénovation de 9 mois, présente les paysages d'une des routes les plus spectaculaires du Japon, la vie de ses voyageurs ainsi que des légendes et des acteurs du théâtre Kabuki, souvent associés au thème du voyage par des jeux de mots ou la présence d'un objet incongru.

Le Kisokaidō est l'une des cinq routes japonaises créées à l'époque Tokugawa (1603-1868).

Cette route reliant Edo (actuelle Tokyō) à Kyōto par l'intérieur des terres, était une voie alternative à celle du Tōkaidō, qui reliait Edo à Kyōto par le sud, le long de la mer. Son parcours (550 kms environ avec 69 relais) était plus long et plus pittoresque que celui du Tōkaidō (500 kms environ et 53 relais). Ses 69 relais permettaient aux voyageurs de se reposer et se ravitailler lors de la traversée de la montagne centrale et de neuf cols escarpés.

« Entre 1835 et 1838 le Kisokaidō fait l'objet d'une série d'estampes réalisées par Eisen (1790-1848) et Hiroshige (1797-1858), dont le succès fut considérable. Deux autres séries virent le jour sous le pinceau de Kunisada (1786-1865) et de Kuniyoshi (1797-1861). La série d'Eisen et Hiroshige , ainsi que celle de Kuniyoshi, constituent les deux grandes parties du parcours de l'exposition. […] Les deux séries articulent les deux parties de l’exposition offrant aux visiteurs une vision panoramique de toute la richesse iconographique d'un même sujet, dont les œuvres ont été réalisées sur une période courte, une vingtaine d'années seulement.» (Dossier de presse).

Malheureusement en raison de la crise sanitaire actuelle et aussi de leur fragilité, la série de Kunisada du Museum of Fine Arts de Boston ne peut être présentée ici. Cependant, une projection permet d'en découvrir en détail une sélection de ses plus belles estampes.

 

POINTS FORTS
-Les estampes d’Eisen et Hiroshige  présentées dans cette exposition, provenant de la collection Georges Leskowicz, sont réputées comme étant les plus belles au monde pour la qualité du tirage et la fraîcheur des couleurs.

-La série réalisée par Kuniyoshi, qui appartient à l’ancienne collection de Henri Cernuschi (1821-1896), est exposée au public pour la 1ère fois.

-La carte murale des cinq routes du Japon de l'époque Tokugawa, dont le tracé détaillé du Kisokaidō avec ses 69 relais.

-La scénographie: les cimaises bleu de Prusse et les jeux d’ombre et de lumière nous immergent littéralement dans l'ukiyo-e («les  images du monde flottant »), un mouvement artistique dont Eisen et Hiroshige sont des figures incontournables.

-Les cartouches dont certains racontent les petites histoires et les légendes évoquées dans les estampes.

-Les objets remarquables présentés au centre des salles, en résonance avec certains détails des estampes : boîtes à calligraphie, trousse de fumeur, selle de bataille, caisse d'armure, tenue portée sous l'armure, armure, sabres, canon à main et « tout pour le pique-nique ».

-Les outils de médiation et les dispositifs numériques qui présentent l'art de la gravure sur bois, la fabrication d'une estampe et une grille de lecture donnant les clés des cartouches, sceaux et inscriptions figurant sur les estampes.

-Les photographies de l'ère Meiji (1868-1912) et contemporaines qui, mises en parallèle avec les estampes de l'exposition, illustrent les évolutions de la route Kisokaidō ; évolutions qui, on s'en doute en ce qui concerne la période contemporaine, nous laissent un peu mélancoliques...Bien sûr, certains relais se sont urbanisés et des ponts de bois se sont modernisés. Que sont les paysages charmants du XIXe devenus! Ceci dit, cette mise en parallèle est intéressante sachant que quelques portions de la route conservent leur aspect originel et que l’on peut toujours les parcourir à pied.

 

POINTS FAIBLES
Je ne vois pas de point faible.

 

EN DEUX MOTS
Un réel plaisir de contemplation hors du temps. Tout n'est que raffinement, poésie et, toujours çà et là, cette pointe d'humour, de dérision - les rituels clins d'oeil des maîtres japonais! Oui, cette exposition est vraiment exceptionnelle...Avis aux amateurs d’arts asiatiques !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires