En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

02.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

03.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

04.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

05.

Certificats de virginité : Marlène Schiappa accuse les "évangélistes" de propager cette détestable pratique

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 14 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 20 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 20 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 21 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 22 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 5 jours 5 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 17 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 20 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 21 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 21 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 23 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 5 jours 6 min
L'historiographe du royaume Maël Renouard
L'historiographe du royaume Maël Renouard
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

Publié le 27 novembre 2020
Maël Renouard a publié "L'historiographe du royaume" aux éditions Grasset.
François Duffour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Duffour est chroniqueur pour Culture-Tops et avocat au Barreau de Paris. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maël Renouard a publié "L'historiographe du royaume" aux éditions Grasset.

L'historiographe du royaume" de Maël Renouard 

Grasset - 336 pages - 22€

 

RECOMMANDATION 
Bon

 

THEME
Abderrahmane Eljarib est réquisitionné pour composer avec quelques garçons de son âge la classe du Collège Royal de Moulay Hassan, le futur Hassan II, prince héritier de l’Empire alaouite. Cette élection participe de ses qualités intellectuelles, associées à la bonne réputation de sa famille au demeurant bien modeste, quand ses jeunes camarades sont issus de la noblesse chérifienne et de la bourgeoisie fassie. Ce statut singulier suggère déjà les aléas de son avenir, oscillant entre grâce et disgrâce.

Ainsi va-t-il à l’âge mûr, au terme de ses humanités poursuivies dans le Paris d’après-guerre de Sartre et de Boris Vian et sous la protection bienveillante du sultan, à l’aube d’une belle carrière annoncée, se voir brutalement signifier une assignation à résidence aux portes du royaume, dans les tréfonds de l’ouest saharien et du côté de Tarfaya, garnison espagnole perdue dans les sables du désert et récemment reconquise, pour s’y voir attribuer le titre et le statut de « gouverneur académique », aussi pompeux et vains que la défense du fort Bastiani confiée au Lieutenant Drogo dans Le Désert des Tartares .

Sept ans d’exil pour mettre un terme à cette humiliation, la providence et la main royale réunies le convoquant au Palais de Skhirat quand il croit son mauvais sort définitivement scellé, pour lui confier le rôle prestigieux d’historiographe du royaume, en charge de la rédaction des discours du prince et du récit de son règne, dans la seule perspective de son inscription dans l’histoire.

Figurant distingué, il restera néanmoins au pied des marches du pouvoir pour ne jouer qu’un rôle de serviteur zélé, intime du roi pour avoir partagé ses années d’adolescence et si loin de lui à la fois, quelques ambassades illuminant son quotidien un peu terne, ainsi sa présence aux fastes de Persépolis et au triomphe de la dynastie Pahlavi, ses échanges poétiques avec Senghor, ses études et travaux destinés à la mise en scène du tricentenaire de la naissance de Moulay Ismaël, grand monarque contemporain de Louis XIV.

Ainsi va l’historiographe du royaume chérifien, à l’instar de ses illustres confrères, Saint-Simon, Boileau et Voltaire pour les plus célèbres d’entre eux.

 

POINTS FORTS
Une belle langue, élégante et subtile, parfaitement adaptée aux intrigues orientales, les préventions de langage, circonlocutions et autres périphrases prêtées aux protagonistes de ce long règne illustrant bien la duplicité des hommes dans l’entourage du monarque, la suspicion qui les contraint, en somme l’esprit de cour dont notre Grand Siècle souvent évoqué dans ce roman était lui-même familier .

Une évocation pertinente de la solitude du pouvoir, incarné par un prince menacé et flatté, rompu jeune à son exercice et finalement très lucide en dépit de l’asservissement affiché de ses sujets; l’évocation des deux attentats dont Hassan II sortira providentiellement indemne participant bien de cette démonstration.

 

POINTS FAIBLES
Quelques digressions dépourvues d’intérêt en contrepoint de belles pages romanesques, ainsi sur les fêtes de Persépolis et de Versailles, le règne de Moulay Ismaël, troisième sultan de la dynastie alaouite, encore sur le rôle de certains historiographes méconnus ou oubliés, autant de développements qui n’ajoutent rien au récit et rompent avec la poésie orientale  et l’intrigue du roman.

 

EN DEUX MOTS
Un livre élégant pour un thème inédit.

Celui d’un homme de cour assigné à flatter le roi et son action sans flagorner, exercice subtil et périlleux en soi voire fatal au cœur d’un nœud de vipères.

Celui d’un statut aussi précaire que prestigieux qui expose tous les jours son titulaire au fait du prince ou à la lettre de cachet.

Un beau livre en somme sur l’asservissement qu’implique la compagnie du pouvoir associé à  l’intérêt supposé par ce statut singulier de « l’historiographe », acteur, spectateur et laudateur à la fois,  assigné à la partialité par son statut quand l’historien et le mémorialiste à l’inverse en seront plus souvent et plus aisément les contempteurs.

 

UN EXTRAIT
Je revins à Tarfaya accablé; je n’avais plus rien à espérer, sinon de n’être pas précipité dans une disgrâce plus terrible, dont je n’osais imaginer la cruauté. Jamais je ne regagnerais la faveur du roi qui m’avait été enlevée, jadis, pour des raisons que je ne démêlais toujours pas. À l’aérodrome, quand j’aperçus, garé au bord d’une piste secondaire, le petit avion qui devait me reconduire dans les territoires du Sud, je ne pus me retenir de penser qu’il serait facile tant que je m’y trouverais, de me faire disparaître en provoquant sa chute dans le désert ou dans la mer, sans qu’on dut imputer ce crime à quiconque, en laissant simplement croire à la fatalité d’un accident.

 

L'AUTEUR
Maël Renouard, normalien et philosophe, avait sans doute un goût pour l’historiographie puisqu’il a fait office de « plume » pour François Fillon, alors Premier Ministre, en charge de ses discours. Il a traduit Nietzsche, Conrad et Schnitzler, ce qui pour ce dernier ne surprend pas, son roman empruntant un peu à Gloire tardive, cette nouvelle magnifique qui traite des bonnes et des mauvaises fortunes du poète. Il se fera connaître pour deux ouvrages , La Réforme de l'opéra de Pékin (Payot & Rivages, 2013) et Fragments d’une mémoire infinie (Grasset, 2016) . Ainsi signe-t-il avec L’Historiographe du royaume son troisième ouvrage.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires