En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

03.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

04.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 13 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 18 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 19 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 19 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 20 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 21 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 21 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 23 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 16 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 18 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 20 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 20 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 21 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 21 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 22 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 4 jours 23 heures
© Matt Winkelmeyer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
vegan nourriture légumes veganisme
© Matt Winkelmeyer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
vegan nourriture légumes veganisme
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

Publié le 25 novembre 2020
Selon une nouvelle étude menée au Royaume-Uni et parue dans BMC Medicine, les végans auraient un risque accru de se fracturer les os et notamment les hanches. Qu'est-ce qui dans le régime végan pourrait créer de tels risques ?
Béatrice de Reynal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une nouvelle étude menée au Royaume-Uni et parue dans BMC Medicine, les végans auraient un risque accru de se fracturer les os et notamment les hanches. Qu'est-ce qui dans le régime végan pourrait créer de tels risques ?

Atlantico.fr : Selon une étude d'ampleur réalisée au Royaume Uni et parue dans BMC Medicine, les végans – végétaliens -  ont  un risque accru de se fracturer les os et notamment les hanches, un sur-risque non constaté chez les végétariens. Est-ce une découverte importante ? 

Béatrice de Reynal : Il existe peu de travaux et donc, des preuves prospectives limitées sur les différences possibles dans les risques de fracture entre les végétariens, les végétaliens et les non végétariens. Au préalable, les craintes des épidémiologistes étaient que certains régimes d’exclusion ne soient très délétères pour la santé des sujets, notamment ceux qui sont sans viande – ce qui signifie une carence en fer, zinc, vitamines B12 au moins, et ceux qui sont aussi sans lait et laitages, ce qui signifie une carence en calcium, et le plus souvent, en vitamine D au moins.

Le végétalisme – je ne mange rien issu de l’animal, pas même le miel -  implique que les sujets prêtent le flanc à des carences importantes en micronutriments essentiellement, les protéines étant, elles, aisément trouvées dans les sources végétales classiques comme céréales, légumineuses, graines et fruits secs oléagineux.

Mais il en est tout autre pour les minéraux cités. Si on peut effectivement trouver du calcium dans le chou, il en faut manger plusieurs kilos par jour pour satisfaire ses besoins quotidiens. Idem pour le fer, dont on sait depuis longtemps que le fer végétal est fort mal assimilé et même, biodisponible.

Aussi a-t-on mis historiquement les végétaliens en garde contre la carence en fer – surtout pour les femmes, d’autant plus qu’elles sont en âge de procréer ou qu’elles sont enceintes – et aux enfants. Au point que nous avons même déconseillé formellement aux parents d’imposer un régime végétalien à leurs très jeunes et moins jeunes enfants.

Tout le monde se souvient de ce couple de végétaliens qui ont perdu leur bébé de malnutrition pour avoir donné de l’eau sucrée à la place du lait, qu’ils pensaient néfaste.

Une étude réalisée récemment à chercher à observer ces différences éventuelles au sein d’EPIC OXFORD, une cohorte prospective avec une grande proportion de non-mangeurs de viande. Des informations sur l'alimentation ont été collectées au départ et durant le suivi.

Les participants ont été classés en quatre groupes de régime : 29 380 mangeurs de viande, 8037 mangeurs de poisson, 15 499 végétariens et 1982 végétaliens. Le suivi a été opéré de 1993 à 2010, et le suivi des patients s’est poursuivi jusqu’en 2016.

Les chercheurs ont mis en face le nombre de fractures totales. Les risques de fractures totales (n = 3941) et spécifiques à un membre (bras, n = 566; poignet, n = 889; hanche, n = 945; jambe, n = 366; cheville, n = 520; autres sites principaux, c'est-à-dire clavicule, côte et vertèbre, n = 467) ont été relevés par groupe de régime.

Par rapport aux mangeurs de viande et après ajustement pour tenir compte des facteurs socio-économiques, du mode de vie et de l'indice de masse corporelle (IMC), les risques de fracture de la hanche étaient plus élevés chez les mangeurs de poisson (rapport de risque 1,26), les végétariens (1,25) et surtout les végétaliens (2,31), ce qui équivaut à des différences de taux de risques, respectivement de 2,9, 2,9 et 14,9 cas supplémentaires pour 1 000 personnes sur 10 ans.

Les végétaliens présentaient également des risques plus élevés de fractures totales (1,43), de jambe (2,05) et d'autres fractures du site principal (1,59) que les mangeurs de viande.

Dans l'ensemble, les associations significatives semblaient être plus fortes sans ajustement pour l'IMC et étaient légèrement atténuées mais restaient significatives avec un ajustement supplémentaire pour le calcium alimentaire et / ou les protéines totales. Aucune différence significative n'a été observée dans les risques de fractures du poignet ou de la cheville ni pour les fractures du bras.

Les non-mangeurs de viande, en particulier les végétaliens, avaient des risques plus élevés de fractures totales ou de certaines fractures spécifiques, comme la hanche.

Qu'est-ce qui dans le régime végan crée ces risques ?

Qui dit fracture dit qualité de l’os. Or, on sait que l’os est composé à parts égales de calcium et de phosphore, le tout solidifié par du fluor. Pour assimiler le calcium, et pour le fixer dans l’os, nous avons besoin de vitamine D, vitamine qui est quasi exclusivement d’origine animale : poissons bleus (sardines, maquereau, thon) et gras (saumon, hareng, etc.), jaune d’œuf, foies de toute espèce (poisson ou animal terrestre) et graisses animales en général (beurre, fromages gras…). Même si au XXIe siècle, on peut trouver sur le marché de la vitamine D vegan issue d’une algue, ce n’était pas le cas au moment de l’étude. Le soleil permet une synthèse de vitamine D à travers la peau, mais pas à tous les âges ni durant toutes les saisons.

Par ailleurs, il y a de nombreuses conditions physiologiques nécessaires pour créer de l’os et incrémenter sa masse calcique : non seulement il faut bouger et faire de l’exercice, il faut avoir suffisamment de protéines riches en acides aminés essentiels, et quelques autres nutriments pertinents comme le trio fer, zinc, cuivre. Autant de nutriments qui sont dans les produits carnés, en abondance. Ceci explique pourquoi les mangeurs de poisson ont un moins bon statut que els magnerus de viande. Le poisson est moins riche en fer, notamment.

Si ce régime est associé à un risque plus important pour les os, les vegans sont-ils en mesure de combler les carences qui leurs causent ces problèmes ?

Les Vegan devront donc adopter une stratégie nutritionnelle plus pertinente et adaptée selon leur âge, leur situation géographique (ensoleillement) et leur mode de vie. Déjà, les vegan savent qu’ils doivent impérativement être supplémentés en vitamine B12. Il faudra sans doute qu’ils attachent une attention bien plus grande à leur statut en ces minéraux, oligoéléments et vitamine D qui semblent cruellement leur faire défaut. Ces résultats suggèrent que la santé des os chez les végétaliens nécessite des recherches supplémentaires, et une prise en charge plus pertinente. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 27/11/2020 - 06:10
TRISTE COMPORTEMENT
C'est sans doute pour s'assurer de la solidité de leurs os, que les vegans s'acharnent illégalement sur les devantures des boucheries...