En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

03.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

04.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 14 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 19 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 20 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 21 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 21 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 23 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 17 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 20 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 20 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 21 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 23 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 4 jours 23 heures
© JOHN THYS / AFP
© JOHN THYS / AFP
Cynisme

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

Publié le 22 novembre 2020
Avec Paul Melun
La firme Decathlon a annoncé retirer ses publications de la chaîne CNews. Elle ne voit par contre aucun problème à faire affaire avec des dictatures sanglantes pour y exploiter les travailleurs pauvres.
Paul Melun
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Melun est essayiste, chroniqueur, conseiller en stratégie. Il est auteur, avec Jérémie Cornet, de Les enfants de la déconstruction. Portrait d’une jeunesse en rupture (éd. Marie B., 2019).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La firme Decathlon a annoncé retirer ses publications de la chaîne CNews. Elle ne voit par contre aucun problème à faire affaire avec des dictatures sanglantes pour y exploiter les travailleurs pauvres.
Avec Paul Melun

Ce jeudi, Sleeping Giants, collectif citoyen prétendant « lutter contre le financement du discours de haine », a annoncé que la firme Decathlon allait retirer ses publicités de la chaîne de télévision CNews pour Noël. Dans un Tweet, le collectif a expliqué que « l'orientation délétère de CNews ne pouvait plus être ignorée », tandis que le groupe de magasins de sport confirmait un peu plus tard sa décision sur le même réseau social.

Ce boycott s’inscrit, comme souvent, dans une forme d’indignation de cour de récréation. Le système progressiste raffole de cette comédie ridicule, au cours de laquelle on désigne à la vindicte « un ennemi très dangereux », propagateur des « discours de haine » et qu’il faut combattre avec vigueur. Cette farce éculée, permet au groupe Decathlon et ses milliards d’euros de chiffre d’affaires, de prendre son adhésion dans le camp du bien, s’érigeant en rempart de la dangereuse chaîne de télévision.

Ce scénario ridicule serait amusant si Decathlon ne participait pas, depuis des décennies, à enfoncer un peu plus la France dans l’abîme. Car oui, cette multinationale qui s’improvise garante des valeurs morales a beaucoup à se reprocher.

Le géant du sport, aujourd’hui si soucieux de la défense des valeurs humanistes, est loin d’être un modèle en matière de défense de la veuve et de l’orphelin. Depuis des décennies, l’entreprise assure la production d’articles à bas coût par l’exploitation de milliers de travailleurs pauvres. Decathlon réalise des bénéfices juteux en exploitant des hommes et des femmes dans des conditions indignes au Bangladesh ou au Pakistan, mais ose aujourd’hui faire de la morale. Le cynisme du capitalisme n’a décidément ni limite, ni pudeur.

Le groupe Decathlon, qui appartient à la famille Mulliez, pourfendeurs des commerces de centre-bourg, destructeurs des zones péri-urbaines et champions de l’étalement urbain, ose donner des leçons de morale. Détruire la ruralité et le patrimoine ne leur suffisait pas, il fallait aussi qu’ils s’en prennent à la libre parole des éditorialistes de CNews.

Si aujourd’hui l’éthique semble la priorité de l’entreprise, celle-ci semble bien plus docile lorsqu’il s’agit de faire affaire avec des dictatures sanglantes qui oppriment le peuple et exécutent leurs opposants politiques. Choqués des propos de Pascal Praud ou d’Eric Zemmour, Decathlon n’a en revanche aucun mal à ouvrir des dizaines de boutiques en Chine où les Ouïghours sont massacrés. L’argent n’a pas d’odeur, même pas celle du sang.

Si depuis des décennies Decathlon se moque de la planète et des hommes, pourquoi subitement se découvrir une passion pour l’intérêt général ? Pourquoi l’enseigne feint-elle d’être choquée par CNews ? Deux raisons, liées entre elles, expliquent ce revirement soudain : le profit et le marketing.

La première est purement financière. Pour accroître son chiffre d’affaires, Decathlon doit flatter sa clientèle et ouvrir ses parts de marché. Le leader du sport recherche avant tout le profit et celui-ci réside dans la hausse de ses consommateurs. L’objectif de la firme est cynique, il s’agit de capter des parts de marché supplémentaires auprès des populations issues de l’immigration. Pour ce faire, Decathlon est prêt à promouvoir le voile islamique ou à s’attaquer à CNews. La stratégie de la firme est claire, doper ses ventes auprès de la jeunesse des quartiers qui rejette CNews, mais consomme des tenues de sport.

La seconde raison est de l’ordre de la communication. Dans le monde progressiste, les entreprises doivent s’assimiler au camp du bien ou disparaître. Lorsque l’on exploite la terre et les hommes depuis toujours, il n’est rien de plus efficace pour son plan marketing que de désigner les supposés « méchants ». Le schéma est simple et efficace, il permet d’office de s’inscrire dans le camp du bien, même si l’on est à l‘origine des pires forfaits.

Dans l’hallali sonné contre CNews, Decathlon tente de trouver sa place. Au milieu du torrent qui s’abat sur la chaîne, il faut aller toujours plus loin, réclamer des démissions, des procès, des dénonciations au CSA et désormais... passer au boycott publicitaire. Le succès de la chaîne, ses audiences, le rayonnement et l’influence de ses chroniqueurs, donnent des sueurs froides aux élites mondialisées. Si bien qu’il est devenu chic, dans les dîners en ville de critiquer CNews, un peu comme on se moque du peuple des gilets jaunes. Ces nouveaux progressistes méprisent la France et laissent volontiers les entreprises exploiter les pays pauvres, du moment que personne ne vient les contredire.

Il faudra pourtant que cela change, car les Français ne veulent plus que ceux qui ont mis le pays à genoux face au monde, continuent à leur faire la morale. Ils savent que lorsque la liberté d’expression recule, surtout au nom du bien, cela augure de sinistres années.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 23/11/2020 - 17:32
Pour autant qu e mon avis ait un poids quelconque
Faites comme moi ,pratiquez la politique du. boomerang et donnez des boomerangs à toutes vos connaissances , marre de ces hypocrites avides et cyniques ,surtout ,
quand vous connaissez les pratiques épouvantables de la Grande Distribution vis à vis. de leurs fournisseurs
Gpo
- 23/11/2020 - 13:24
Exilé fiscal le groupe Auchan decathlon
avec la famille Mullliez qui s'est installée en Belgique via une association pour échapper au fisc français..Un bon patriote qui s'est arrangé avec le mignon en août pour liquider Alin ea licencier et racheter à bas prix..
Boycottons cet anti-français sectaire anti liberté d'expression..
Gilga
- 23/11/2020 - 13:10
Décathlon
Oui, oui, oui, un bon docu à charge sur décathlon + un appel au boycott de la marque. OUI : libérons-nous de ces affreux donneurs de leçon.
Je ne peux plus voir ni écouter ces imbéciles qui veulent sans cesse nous dire où est le bien.
Mais moi, je suis vieille... j'ai passé mon bac AVANT 68!!! Autant dire aux temps préhistoriques!!! Mais, en ces temps ante-diluviens, l'instruction permettait à l'élève de développer son esprit = son esprit critique, son esprit d'analyse, sa recherche de synthèse etc.
Il faut qu'on mobilise ce qu'il reste de jeunes intelligents et ouverts. Il faut se dépêcher car les jeunes sont des proies faciles, on le sait bien.