En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 7 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 11 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 12 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 13 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 13 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 15 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 15 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 16 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 10 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 12 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 13 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 13 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 14 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 14 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 15 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 16 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 16 heures
© LOIC VENANCE / AFP
télétravail entreprises gouvernement
© LOIC VENANCE / AFP
télétravail entreprises gouvernement
Reconfinement

Télétravail : les menaces de la ministre n’ont pas de réel fondement légal

Publié le 12 novembre 2020
La ministre du travail Elisabeth Borne a multiplié les échanges avec des dirigeants d’entreprise pour les sensibiliser à l’une des nouvelles consignes gouvernementales liées au reconfinement : le rétablissement provisoire de l’activité à distance, du télétravail. La Commission juridique du mouvement ETHIC s'est penchée sur la question du télétravail.
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Commission juridique du mouvement ETHIC
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume VERDIER est avocat, cabinet TNDA, référent Ethic santé au travail. Julien BOUTIRON est avocat, cabinet CICERON, droit du travail et droit social.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre du travail Elisabeth Borne a multiplié les échanges avec des dirigeants d’entreprise pour les sensibiliser à l’une des nouvelles consignes gouvernementales liées au reconfinement : le rétablissement provisoire de l’activité à distance, du télétravail. La Commission juridique du mouvement ETHIC s'est penchée sur la question du télétravail.

C’est  aux entreprises qu’il appartient de définir, au cas par cas, les mesures adaptées en matière de travail et d'emploi des salariés !

C’est l’article L4121-1 du Code du Travail qui définit le cadre et en l’occurrence qui prévoit que « l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ». Même si le Protocole National de lutte face à l’épidémie de Covid-19  (actualisé au 29 octobre 2020 ) prévoit que le télétravail  doit être la règle pour l’ensemble des activités qui le permettent... Dans ce cadre, le temps de travail effectué en télétravail est porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l’ensemble de leurs tâches à distance ».

Pour autant, ce Protocole ne constitue pas un outil juridiquement contraignant, mais un ensemble de recommandations devant permettre aux entreprises de s’acquitter de leurs obligations préventives de sécurité (Conseil d’Etat, arrêt n°44809 du 19 octobre 2020). En outre, l’article L 1222-11 du Code du travail prévoit expressément la faculté, et non l’obligation, pour l’employeur d’avoir recours au télétravail en cas de menace d’épidémie, celui-ci étant considéré alors comme un aménagement de poste.  Ce que sont largement près à faire les entrepreneurs ...

C’est donc pour l’employeur une faculté et non une obligation.

Pour autant, au titre de son obligation générale de prévention prévue à l’article L 4121-1 du Code du travail, l’employeur pourrait se voir reprocher l’absence de mise en place du télétravail si celui-ci est possible, ce qui est totalement subjectif dans de très nombreux cas. Sa responsabilité civile d’employeur pourrait alors être engagée de ce fait.

Il appartient aussi aux chefs d'entreprises selon la loi, d'évaluer et de prévenir les nombreux inconvénients et risques pouvant être générés par le télétravail : isolement social, isolement professionnel, sédentarité facteur de risques circulatoires, cardio-vasculaires, troubles du sommeil… sans compter l’utilisation massive des outils technologiques, l'ergonomie inadaptée, les conditions de travail difficiles, surtout dans de petits espaces avec un conjoint en télétravail également ou des enfants en bas âge. 

Le danger informatique est en outre là et bien là, le hacking est un business fructueux qui a explosé du fait de la COVID, profitant de ce travail à distance où l’on est sollicité sous de faux prétextes, on tente de revendre des informations à des concurrents, une pratique émanant majoritairement des pays de l'est et asiatiques qui ont de grandes compétences informatiques. Les banques sont très hésitantes à faire traiter dossiers et comptes en banque  par un personnel à domicile.

Le gouvernement n’a en outre manifestement pas pris en considération une autre réalité c'est que  jusqu’en 2020 le télétravail était très minoritaire en France, de sorte que la plupart des entreprises n’y sont pas préparées ce qui accroit les risques.

L’efficacité économique a  été  aussi occultée ou ignorée des rédacteurs de la loi.

Le télétravail peut être très adapté dans certains contextes; pas de difficulté majeure lorsqu’il s’agit que chacun depuis son domicile exécute sa tâche dans le cadre d’un projet déjà défini, mais lorsque l’entreprise doit définir une nouvelle stratégie, développer un nouveau projet, le collectif est indispensable .

Mais rassurons-nous, sur le plan pénal, s’agissant de la menace à peine voilée de la ministre du travail évoquant  en cas  de non travail le délit de mise en danger de la vie d’autrui, les éléments constitutifs de l’infraction n’apparaissent pas réunis puisque la commission de l’infraction suppose la violation d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement (C Pén.  Art 223-1).

Il faut donc retenir  que dans le louable  le désir d 'être obéie, la ministre  du travail  s'est bloquée dans une opposition accusatrice et autoritaire, une source d’une inquiétude supplémentaire dont entrepreneurs et salariés apeurés  qui ne  savent plus comment d'organiser, n’ont vraiment pas besoin!

Commission juridique du mouvement ETHIC, présidé par Sophie de Menthon:

Rédigé par Guillaume VERDIER, avocat, cabinet TNDA, référent Ethic santé au travail

Julien BOUTIRON, avocat cabinet CICERON, droit du travail et droit social

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 13/11/2020 - 23:41
Sécurité et télétravail.
Il y a des activités en principe possibles en télétravail mais qui posent néanmoins de gros problèmes en terme de sécurité. Il y a dans un grand nombre d'entreprises des données confidentielles sur les clients, les commandes, les procédés industriels, les opérations en cours, les pièces utilisées, les know-how, les employés sensibles, la sécurité, les transferts de fonds etc..ces données sont disponibles à travers des outils et systèmes très sécurisés utilisables dans l'entreprise uniquement. Il n'est pas possible sans prendre de gros risques d'en permette l'accès aux employés chez eux, surtout à des effectifs importants. Cet impératif de sécurité est très fort dans le secteur financier ( ex: systèmes de paiement), beaucoup d'administrations ( intérieur, defence, finances publiques etc.) , beaucoup d'industries vitales et de transports.
Forbane
- 12/11/2020 - 22:30
Ah ben
s’il n’y a pas de fondement légal.....
Du niveau collège quand le gamin n’apprend pas sa leçon car il n’y a pas de contrôle...
Sophie De Menthon a-t-elle seulement compris pourquoi là Ministre insiste autant sur le teletravail?
En ne jouant pas le jeu du teletravail temporaire au maximum , Vous êtes complice des faillites des petites PME qui elles sont obligées de fermer quand on re-confine avec des sottises pareilles...

Voilà pourquoi les américains, qui étaient eux déjà préparés au télétravail et sont pragmatiques, efficaces et non cyniques, s’en sortiront mieux que nous, comme d’habitude....