En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 18 min 47 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 28 min 9 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 48 min 27 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 10 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 45 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 41 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 57 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 13 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 12 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 21 min 59 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 46 min 48 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 56 min 34 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 29 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 12 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 44 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 37 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 58 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 21 heures 21 min
© STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
© STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Méthode

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

Publié le 30 octobre 2020
Suite aux attentats de 2015, un manque de coordination entre les services en charge de la lutte contre le terrorisme a été pointé du doigt. Alors que les attentats se multiplient ces dernières semaines, de nombreuses questions se posent encore sur ce dossier et sur les méthodes de la lutte anti-terroriste.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite aux attentats de 2015, un manque de coordination entre les services en charge de la lutte contre le terrorisme a été pointé du doigt. Alors que les attentats se multiplient ces dernières semaines, de nombreuses questions se posent encore sur ce dossier et sur les méthodes de la lutte anti-terroriste.

Après les attentats de 2015 fut identifié un manque de coordination entre les services chargés de la lutte contre le terrorisme, les divers attentats d'octobre 2020 suggèrent-ils que ce problème n'a pas été résolu ? 

Xavier Rauffer : Coordonner avec succès plusieurs segments d'un dispositif d'État ; ici, les divers appareils devant prévenir, traquer et réprimer "le terrorisme" (menace kaléidoscopique s'il en fut) exige d'agir à deux niveaux :

- Coordination opérationnelle : améliorer, perfectionner, la circulation des informations et données cruciales dans tout le "système artériel" du dispositif antiterroriste général : renseignement intérieur, extérieur, militaire ; plus renseignement territorial, celui de la gendarmerie nationale, des finances, etc. Ce, pour que toute péril sérieux identifié en un point du système soit au plus vite connu des autres. L'échec ici s'exprime en deux mots : trop tard. Il faut donc capter l'information cruciale, l'analyser, la transmettre ; enfin, agir à temps, avant le drame, le bain de sang. Ici, des progrès substantiels ont été accomplis depuis 2015 : toute machine terroriste lourde, complexe et durable (comme celle qui a frappé à Paris et Bruxelles entre novembre 2015 et mars 2016) est désormais repérée bien plus vite et mieux qu'auparavant ; multipliant ainsi les chances de la neutraliser, comme on dit, en temps utile.

- Coordination conceptuelle, sur la nature, l'essence de l'ennemi. Cette seconde tâche, qui bien sûr concerne le plus les criminologues, la coordination nationale du renseignement et de la lutte antiterroriste, voulue par le président Macron n'a su la mener à bien. Il ne fallait pas, comme la CNRLT l'a fait, prétendre jouer les universités-bis et vouloir naïvement instaurer une sorte de système de cours du soir, mais donner, de sa propre autorité, une définition claire et précise de désormais (on est alors en 2017) "qui est l'ennemi" (méthode connue depuis la Grèce antique...). Ensuite, exiger de tous les services en cause de bien vouloir converger sur cet ennemi là ; de le traquer lui seul et de rendre compte au quotidien des progrès dans sa traque ; dans l'identification des terroristes potentiels et dans la surveillance pointue de toute amorce de passage à l'acte de ceux-ci. "Est souverain, celui qui désigne l'ennemi" : une coordination sise à la présidence de la République avait bien sûr cela comme mission prioritaire ; ou plutôt, aurait dû avoir.

Quelle est la responsabilité des politiques dans ces manquements ? Pourquoi ne parviennent-ils pas à corriger les failles du système ?

Depuis le président Hollande, le sommet de notre classe politique vit dans la crainte révérentielle du renseignement intérieur ; or si professionnel soit-il, ce service fait preuve, depuis Mohamed Merah en 2012, d'une forte rigidité conceptuelle, rejetant notamment le pourtant fécond concept d'hybride (entre terrorisme et crime organisé) ; jadis, la DST, ancêtre de la DGSI, dédaignait de même les criminels ordinaires ; elle traquait l'aristocratie de l'espionnage soviétique : le reste, à ses yeux, comptait peu. Vers 1969-70, le ministre de l'Intérieur Raymond Marcellin eut grand mal à faire créer une cellule antiterroriste à la DST (ancêtre de la DGSI), qui s'y refusait. Mais Raymond Marcellin était une forte personnalité et une forte tête et parvint à ses fins, heureusement. Or, il n'est pas assuré que les récents ministres de l'Intérieur, depuis 2015, aient été de fortes personnalités et de fortes têtes...

Que peut-on faire concrètement pour changer les choses et développer une meilleure réponse contre le terrorisme ?

D'abord, confier le ministère de l'Intérieur à une personnalité capable de s'en faire obéir. En son temps, Nicolas Sarkozy y était parvenu, mais c'est à la fois difficile et un peu épuisant. Il faut du caractère, de l'acharnement et de la santé - plus bien sûr, une vision de ce que doit-être la sécurité de la france, au delà des diverses entourloupes de communication qui aujourd'hui, en sont le simulacre.

Ensuite exiger à bref délai des chefs de service concernés par l'antiterrorisme une définition clinique commune de qui pose pour l'avenir proche - devant nous sur la route - un danger terroriste sérieux et durable. Pas un ennemi de confort, ni de routine - l'ennemi vrai et grave. Puis, en ayant à l'esprit la devise des Partisans de Staline "marcher séparément, frapper ensemble", monter sur ces individus dangereux et instables, des campagnes coordonnées visant à les déstabiliser et à les mettre hors d'état de nuire.

En priorité, identifier d'abord, expulser ensuite sans faiblesse, tous les étrangers dangereux, aguerris, fanatisés, issus de pays en guerre civile ou autre, qui traînent en France sans rime ni raison. Le fait qu'il n'y ait jamais de loups vraiment solitaires n'interdit pas, bien au contraire, d'éloigner de notre pays ceux qui pourraient un jour s'y agréger en meutes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires