En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

04.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 9 heures 55 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 12 heures 8 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 13 heures 20 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 13 heures 48 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 15 heures 48 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 18 heures 47 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 19 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 9 heures 42 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 10 heures 22 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 12 heures 55 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 13 heures 38 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 14 heures 8 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 16 heures 56 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 18 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 19 heures 12 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 19 heures 27 min
© DR / Leemage / Corbis via Getty Image
vampire corps pandémie peur
© DR / Leemage / Corbis via Getty Image
vampire corps pandémie peur
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

Publié le 27 octobre 2020
La décomposition des corps dans les années 1720 a donné naissance au mythe du mort-vivant. Puis des préoccupations de santé publique ont mis fin à la superstition qui a laissé place au vampire, monstre moderne et romantique.
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La décomposition des corps dans les années 1720 a donné naissance au mythe du mort-vivant. Puis des préoccupations de santé publique ont mis fin à la superstition qui a laissé place au vampire, monstre moderne et romantique.

En 1721, le curé londonien Thomas Lewis, préoccupé par la puanteur de la chair en décomposition suintant de tombes trop remplies de cadavres dans son église, publie une brochure intitulée “Seasonable Considerations on the Indecent and Dangerous Custom of Burying in Churches and Church-yards”. Selon lui, des vapeurs nocives profanent ce lieu saint, distrayant sa congrégation de la prière. Lewis ajoute que ces odeurs provoquent des maladies (peste, variole, dysenterie).

Le point de vue de Lewis sur la dangerosité des morts pour les vivants est basé sur la pensée scientifique contemporaine encore proche de superstitions médiévales. A l'autre bout de l'Europe, dans le village de Kisiljevo, à la périphérie de l'empire des Habsbourg, en juillet 1725, des villageois disent que Petar Blagojević, décédé dix semaines plus tôt, est sorti de sa tombe. Il aurait attaqué neuf  villageois qui en sont morts.

Un rapport officiel dit que les anciens du village  considèrent que Blagojević est un «vampyri», mot serbe pour un revenant d'entre les morts. 

On procède à une autopsie de Blagojević dont le cadavre serait tout «frais». On note autour de la bouche, la présence de «sang frais» qu'il aurait aspiré sur ses victimes. Les villageois enfoncent un pieu aiguisé dans le torse de Blagojević.

Le rapport transmis aux autorités des Habsbourg, est publié dans un journal local , c'est la première mention imprimée du terme «vampyri», qui va apparaître dans d'autres langues européennes.

La plainte de Lewis et cette enquête portent sur le même problème de santé publique: la proximité entre les vivants et les morts depuis les débuts de l'urbanisation dans l'Europe du XIe siècle.  On construit maisons et commerces autour des lieux de culte et de leurs cimetières attenants. L'Église n'est pas désireuse de changer cela, car les inhumations sont une entreprise lucrative. 

Lorsque toutes les parcelles d'un cimetière sont pleines - cela se produit de plus en plus à la fin du XVIIe siècle - on ajoute des tombes moins profondes, sans cercueils pour les plus pauvres.  Idéal pour que les morts apparaissent en cas de forte tempête de pluie, ou qu'ils soient déterrés par des chiens. Certains sont décomposés jusqu'aux os tandis que d'autres semblent bien nourris. La tradition populaire les appelle des "revenants" , du verbe français revenir. Le terme slave est « Vampyr» ou « upyr» .

On considère que privés des cérémonies appropriées, incapables de se reposer, ils jaillissent de leurs tombes. La solution : les exhumer, les décapiter et les bruler. Les évêques catholiques et protestants n'apprécient pas cette chasse aux sorcières. Au début du 18e siècle, il est interdit aux curés d'effectuer de tels rituels obscurs dans leurs paroisses.

Fin 1731 un chirurgien austro-hongrois Johannes Flückinger enquête dans le village serbe de Medvegya  sur un Albanais défunt, accusé d'avoir harcelé quatre villageois qui en sont morts. Le cadavre du coupable déterré est trouvé "intact" et, donc, on lui enfonce donc un pieu dans le torse.

Spécialiste des maladies contagieuses, Flückinger réalise des autopsies pour prévenir une épidémie - et une nouvelle panique - il cherche, en vain, une explication scientifique aux apparentes anomalies de décomposition.

En janvier 1732, le rapport de Flückinger, alimente un débat dans les cercles savants, religieux et de la cour sur ces soi-disantes épidémies de vampires.  La question n'est tranchée qu'en 1746, lorsque le spécialiste du Vatican Dom Augustin Calmet conclut dans ses «Dissertations sur les apparitions» que ces revenants sont des créatures imaginaires.

Ce rapport coïncide avec la naissance du mouvement de réforme des cimetières, en particulier en France. Des urbanistes tels que Christopher Wren à Londres préconisent des cimetières en dehors des limites des villes dès 1708 , Paris limite les enterrements dans les églises et les cimetières urbains en 1765.  En 1780, le célèbre cimetière des Innocents au centre de la capitale, plein à craquer, est fermé. Les restes sont enterrés dans les catacombes.

La vision de Lewis de cimetières assainis est enfin réalisée dans les cimetières-jardins du 19ème siècle. Le Père Lachaise fut le premier, ouvrant à l'extérieur de Paris en 1804. Les défunts y sont à l'abri des regards et des esprits. De leur côté, les vampires trouvent leur place dans la littérature romantique comme des séducteurs surnaturels et l'ont gardée jusqu'à aujourd'hui.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires