En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

04.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

05.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

06.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 2 heures 7 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 3 heures 36 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 6 heures 8 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 8 heures 11 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 8 heures 39 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 9 heures 23 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 11 heures 5 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 3 heures 16 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 5 heures 5 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 8 heures 4 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 8 heures 31 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 9 heures 16 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 9 heures 35 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 9 heures 49 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 10 heures 7 min
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 10 heures 48 min
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 21 heures 23 min
© JACK GUEZ, ASHRAF SHAZLY / AFP
© JACK GUEZ, ASHRAF SHAZLY / AFP
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

Publié le 25 octobre 2020
Les arguments en faveur de la reconnaissance d’Israël par Khartoum ne sont que le fruit d’un chantage exercé par les Etats-Unis sur ce pays, l’un des plus pauvres du monde.
Ardavan Amir-Aslani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ardavan Amir-Aslani est avocat et essayiste, spécialiste du Moyen-Orient. Il tient par ailleurs un blog www.amir-aslani.com, et alimente régulièrement son compte Twitter: @a_amir_aslani.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les arguments en faveur de la reconnaissance d’Israël par Khartoum ne sont que le fruit d’un chantage exercé par les Etats-Unis sur ce pays, l’un des plus pauvres du monde.

Cela ne fait aucun doute que la base de la diplomatie internationale entre les Etats a toujours été le pouvoir et rien d’autre, comme l’avait souligné naguère Arthur Desmond dans son livre « Le Pouvoir a toujours raison ». Cependant, il y a quelque chose à la limite de la décence dans la soi-disant reconnaissance mutuelle entre Israël et le Soudan. En effet, si on peut comprendre la motivation des Emirats Arabes Unis et du Bahreïn pour finaliser cette reconnaissance, les arguments en faveur de la reconnaissance d’Israël par Khartoum ne sont que le fruit d’un chantage exercé par les Etats-Unis sur ce pays, l’un des plus pauvres du monde.

Les Emirats et le Bahreïn jouissaient déjà de la technologie de pointe qu’Israël leur avait fournie, notamment pour le contrôle de leur population à travers les logiciels d’espionnage dont les pétromonarchies du golfe persique sont friandes. La crainte de la puissance militaire iranienne est donc sans aucun doute le plus grand facteur de ce rapprochement; à cela vient s’ajouter, pour le Bahreïn, l’appréhension pour sa propre pérennité en tant qu’Etat souverain du fait de son histoire et de la composition démographique de sa propre population à plus de deux tiers chiites duodécimains. Rappelons à cet égard que jusqu’à la fin des années 60, deux députés représentant la province du Bahreïn siégeaient à l’assemblée nationale iranienne. 

Ces deux pays du golfe persique espéraient également la fin de l‘opposition d’Israël face à leur demande d’achat d’armements sophistiqués, notamment des avions de chasse F-35 et des drones d’attaques Reaper. En effet, par une déclaration conjointe, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son ministre de la défense Benny Gantz ont déclaré avoir mis fin à leur opposition sur les ventes de ces armes par Washington;  étant entendu que les Etats-Unis ont réitéré, entre autres, leurs engagements de maintenir la supériorité technologique des armements accordés à Israël par rapport  à ceux vendus aux pays arabes (le fameux Qualitative Military Edge) ainsi que le rehaussement des systèmes de défense des israeliens. En somme, cette reconnaissance et l’établissement des relations diplomatiques ont été plus que bénéfiques pour les  Emirats-Arabes Unis et le Bahreïn.  

En ce qui concerne le Soudan, le rapprochement est dû non pas à d’éventuels ventes d’armes ou encore à un soutien hypothétique contre les menaces d'une puissance étrangère mais tout simplement à un besoin urgent de nourriture et à l’espoir d’intégrer le plus rapidement possible l’économie internationale. Une première rencontre, au mois de février, entre Netanyahu et le Général Soudanais A-Burhan n’ayant pu aboutir, le secrétaire d’Etat américain, profitant de l’aggravation de la situation économique au Soudan s’empressa de proposer au mois d’août  un accord qui en échange des dons de blé et de la radiation du Soudan de la liste des pays sponsors du terrorisme, exigeait une reconnaisse d’Israël par Khartoum. Proposition  qui fut acceptée à contre cœur par le Soudan; dans son tweet annonçant le retrait de son pays de cette fameuse liste, le Président du Soudan, Adallah Hamdok ne fait état de cette reconnaissance qui d’ailleurs ne donnera pas lieu à des échanges d’ambassadeurs.

Maigre gain pour les Soudanais qui ont reçu des dons de blé et quelques millions de dollars en aide humanitaire de Washington en échange de la reconnaissance d’Israël. En revanche, les Israéliens eux, ont obtenu outre le droit de survol de l’espace aérien du Soudan pour les vols d’El Al à destination de l’Amérique latine, la possibilité de rajouter encore un Etat arabe à leur palmarès. Quant à Donald Trump, l’annonce, à fort renfort médiatique, de cette reconnaissance, lui laisse espérer un renforcement d’une des composantes de sa base électorale représentée par des extrémistes évangéliques.

Pas certain du tout que ce dernier coup diplomatique améliore les perspectives électorales de Donald Trump. Pas sur non plus que ces reconnaissances de conjonctures obtenues à l’encontre de la volonté des peuples arabes concernés perdurent dans le temps.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hagaysobol
- 25/10/2020 - 21:16
L'indécende est de victimiser un état génocidaire !
Il est indécent de victimiser le Soudan, un Etat génocidaire qui a soutenu le terrorisme islamiste qu'il soit sunnite ou chiite. Ce n'est pas pour rien que Ben Laden y a séjourné. Ce pays aux ressources considérables est à l'agonie par la faute de ses dirigeants et de leur politique insensée et non pas à cause d'Israël. Désormais, le pays du "triple non" demande l'aide internationale. Et il est normal qu'en retour il lui soit demandé des garanties. Faire la paix est-ce donc trop demandé ? Même l'Allemagne nazie a reconnu ses torts, fait la paix avec ses voisins et ses victimes, payé pour ses crimes et en retour, elle a bénéficie du plan Marshall ! Vous voulez en exempter le Soudan ?
nathanael_benhamou@yahoo.fr
- 25/10/2020 - 21:01
quelle tristesse cet article...
Mais quel article partial et orienté! Un traité de paix est toujours positif, quelles que soient les motivations des parties... sauf bien entendu quand il s'agit d'Israel.
Vous semblez désapprouver ce traité de paix.... mais peut être préférez vous la guerre ?
vous parlez de gain pour Israel et pas pour le Soudan...comme si faire la paix avec Israel devait être monnayée.
Mais la paix profite à toutes les parties, en dehors de toutes considérations financières, là est le point fondamental à mettre au premier plan.
Bref, Atlantico nous avait habitué à mieux que ça.....
Marie Esther
- 25/10/2020 - 19:29
desolee pour le titre
article partial qui ne voit pas bien loin