En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 9 heures 48 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 12 heures 43 sec
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 13 heures 13 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 13 heures 41 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 15 heures 40 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 17 heures 29 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 18 heures 39 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 19 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 9 heures 35 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 10 heures 15 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 12 heures 48 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 13 heures 30 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 14 heures 1 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 16 heures 48 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 18 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 19 heures 20 min
© Capture d'écran Arte
© Capture d'écran Arte
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

Publié le 24 octobre 2020
Ce mercredi sur Arte, Pascal Bruckner a débattu avec Rokhaya Diallo et l'a accusée d'avoir "armé le bras des tueurs" de Charlie Hebdo. "Aucun de mes textes n’a entraîné la mort de quiconque", a répondu la militante.
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mercredi sur Arte, Pascal Bruckner a débattu avec Rokhaya Diallo et l'a accusée d'avoir "armé le bras des tueurs" de Charlie Hebdo. "Aucun de mes textes n’a entraîné la mort de quiconque", a répondu la militante.

Atlantico : Rokhaya Diallo n'est bien sûr pas responsable des attaques contre Charlie Hebdo. Mais n'est-elle responsable d’un impossibilité d’enseigner et de débattre sur les questions de laïcité ou de décolonialisme sans être taxé de stigmatisation ?

Edouard Husson : Dans le relativement bref échange que Madame Diallo a avec Pascal Bruckner à propos de Charlie Hebdo, le plus révélateur est la manière dont elle revendique sa liberté d’expression, tandis que Bruckner la renvoie à la question de la responsabilité que l’on porte, selon les propos que l’on tient. Bruckner aurait pu lui faire remarquer qu’elle a changé d’attitude: très arrogante lorsqu’elle signe l’appel contre le soutien à Charlie Hebdo en 2011, Madame Diallo était penaude le lendemain de l’attentat de janvier 2015. Le plus étonnant, c’est qu’elle revient, face à Pascal Bruckner, à une attitude de défi. Mais cela définit le fond de son attitude. Née de parents étrangers généreusement accueillis par la France, elle a grandi en acquérant vite tous les codes de l’intégration dans la société française. Elle possède tous les codes de la militante, de l’intellectuelle de gauche. On peut dire qu’elle est une caricature de la militante révolutionnaire française, forte en provocations et on ne peut plus bourgeoise dans son habitus. Vis-à-vis de Charlie Hebdo, elle a au fond témoigné le mépris d’une version plus jeune de la culture révolutionnaire contre une plus ancienne. Ce qui m’a toujours frappé chez Charlie, c’est le côté vintage - on est dans la bonne vieille culture anticléricale et antireligieuse revue par 1968 (l’obsession du sexe). Madame Diallo, elle, est une « woke », une « social justice warrior » transposée dans un environnement français.

En quoi la cancel culture, dont elle est une représentante, n’est-elle pas compatible avec la démocratie libérale ?

Edouard Husson : Personnellement, je n’aime pas le terme de « démocratie libérale ». La démocratie est légitime lorsqu’elle laisse s’exprimer des conservateurs, des libéraux et des socialistes, chacun de ces partis ayant une forte capacité d’intégration sociale. La modernité révolutionnaire est rarement démocrate : pour une Rosa Luxemburg, authentique démocrate,  combien de Lénine et de Trotski ? Madame Diallo vit, comme tous les militants révolutionnaires, avec un peuple imaginaire et un oppresseur non moins fantaisiste dans la tête. Pour elle il existe un racisme systémique en France et elle se fait le porte-parole de toutes les victimes de l’oppresseur qu’elle a construit intellectuellement. Il faut insister sur le fait qu’elle est le pur produit d’un accueil particulièrement généreux de la part de notre pays. Elle a fait ses études à la Sorbonne puis à Novancia, école de commerce du coeur de Paris ! Comme elle n’a jamais dû se battre pour accéder à de telles formations, elle s’invente des obstacles imaginaires. Comme la France l’a accueillie avec l’absence de sévérité d’une société devenue très laxiste sur le plan éducatif, Madame Diallo se comporte en enfant gâtée de la République, insolente et faussement iconoclaste. En fait, elle est représentative de la culture du ressentiment que Tocqueville avait pressentie quand il réfléchissait au développement des sociétés démocratiques.

Sa vision identitaire, indigéniste, communautariste est-elle une menace pour l’universalisme ?

Edouard Husson : De quel universalisme parle-t-on? L’universalisme abstrait, qu’il soit jacobin ou mondialiste nourrit des cultures de gauche qui finissent par le combattre: le socialisme est fils du jacobinisme comme le communautarisme de Madame Diallo est un fils de la mondialisation. Marx était lucide sur les défauts de la société bourgeoise mais il était hors de question pour lui de retrouver le réalisme de la société pré-révolutionnaire. Marx se moquait du peuple réel ; il préférait assouvir son ressentiment envers la bourgeoisie à laquelle il appartenait par l’invocation d’un peuple imaginaire, le « prolétariat », qui a rarement fait beaucoup de place aux ouvriers en chair et en os. De même, Madame Diallo se préoccupe peu des souffrances sociales réelles de la France d’aujourd’hui. Et si l’on commençait à discuter sérieusement avec elle des moyens d’empêcher, par exemple, les dérives vers l’islamisme d’un certain nombre de jeunes, elle débiterait son discours bien rôdé sur le racisme systémique, sur l’oppression des femmes etc. Il est important, me semble-t-il, de discerner derrière les contenus révolutionnaires qui changent, un habitus qui est toujours le même: celui de la constitution d’une caste idéologique qui s’installe dans les médias de service public, dans l’Education Nationale ou dans le monde de la culture subventionnée comme des souris dans un fromage. Marx vivait de ce que lui mettait à disposition le riche héritier qu’était Engels. Madame Diallo est une professionnelle subventionnée du dénigrement de la nation qui l’a généreusement accueillie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 25/10/2020 - 16:16
Elle se pavane ( étant rémunérée je suppose )
sur les médias , invitée par Pujadas . Y est elle à sa place ? Est elle une "élue" de la République ? De quoi est elle le nom exactement ?
salamander
- 25/10/2020 - 15:24
Quand on pense effectivement qu elle est une chroniqueuese
Régulière de Pujadas sur Lci !
C bizarre mais point d'observation du CSA ....
assougoudrel
- 24/10/2020 - 23:02
@JG
Cher ami; je n'ai plus de fusil, mais rien ne vaut une arbalète; un petit pour l'entrainement dans son jardin et une de chasse pour le combat; c'est redoutable et silencieux. J'attends 2021 pour acheter une maison dans le Périgord (les frais de notaire vont baisser en janvier).
Très cordialement.